La Cité de l'Immigration est installée dans l'ancien Palais de la Porte Dorée construit par Albert Laprade en 1931 pour l'Exposition Coloniale. La façade est décorée de bas-reliefs d'Alfred Janniot. Ces bas-reliefs glorifient les colonies de l'Empire et l'oeuvre civilisatrice de la France. Bien que politiquement incorrectes aujourd'hui, ces sculptures appartiennent à l'histoire de l'art.


Kawamata immigration nid 2Maquette du projet de rampe de Kawamata pour la Cité de l'immigration


   Tadashi Kawamata propose d'ajouter une passerelle de bois enserrée dans un nid ajouré sur la façade principale de la Cité de l'Immigration La rampe de plus de cent mètres de long conduirait du niveau du sol au haut des marches et serait un nouvel accès pour les personnes à mobilité réduite. Elle serait aussi un signe fort de la nouvelle vocation du musée. 


Kawamata immigration 1

Maquette du projet de rampe de Kawamata pour la Cité de l'immigration

 

     "Comme une greffe faite de bois du monde entier, l’œuvre viendrait prolonger celle d’Albert Laprade, architecte d’un palais déjà support de multiples interventions artistiques : des grilles de Jean Prouvé aux salons d’apparat d’Eugène Printz et Jacques-Emile Ruhlmann, en passant par les bas-reliefs d’Alfred Janniot ou les fresques de Pierre Ducos de la Haille." lit-on dans le dossier de presse.


Kawamata Beaubourg huts ext 3180Hutte de Kawamata sur la façade de Beaubourg


   Toutes ces oeuvres citées ont été réalisées à la même période pour un projet commun. Kawamata, intervenant plusieurs decennies plus tard, modifie radicalement l'esprit du bâtiment et dénature l'oeuvre de Laprade et Janniot. L'installation de bois barrerait la façade, modifierait  le rythme de la colonnade et masquerait la moitié des sculptures d'Alfred Janniot. La passerelle de Kawamata serait parfaite sur un mur nu, pas sur un mur déjà orné.

 

Kawamata Beaubourg huts ext 3158Hutte de Kawamata sur la façade de Beaubourg, en construction


    Accrocher des huttes de bois sur la façade de Beaubourg est une idée réjouissante. les huttes sont petites, apportent du désordre à la rigueur du squelette coloré du bâtiment et elles sont provisoires. Accrocher une rampe sur la façade du Palais de la porte dorée est tout à fait différent et plus que contestable.


 

Kawamata Beaubourg huts 2Hutte de Kawamata sur la façade de Beaubourg, en construction


    Anne Demeurisse qui a hérité des droits relatifs à l’œuvre d’Alfred Janniot conteste cette intervention. Elle s’oppose à la construction du projet de Tadeshi Kawamata. La responsabilité de la Cité de l’Immigration et du ministère de la Culture serait engagée: la rampe porte atteinte au droit moral de Janniot. Une affaire à suivre.


 

Liens sur ce blog:

Kawamata, d'étranges nids accrochés à la façade de Beaubourg

Kawamata, des huttes au plafond du forum de Beaubourg

Kawamata à Versailles: une éphémère caverne faite de cagettes de bois

 


 

Cité nationale de l’histoire de l’immigration
Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil 75012 Paris

 

 


Palagret

mai 2010

 


Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés