29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 23:40


   Le professeur Pierre-Epaminondas Boncam n'a jamais fait partie des experts reconnus. Sa carrière d'archéologue s'est déroulée dans l'ombre et ses rares publications, introuvables aujourd'hui, sont restées confidentielles. La dernière exposition de ses artefacts collectés sur Callisto, Pallas 21 et Ixion a soulevé beaucoup de questions.


Pr-Boncam-sep-07--fruiterie-copie-1.jpgL'archéologue quelques jours avant sa disparition



   Pierre-Epaminondas est né en 1936 à Prusly-sur-Ource, près de Vix, en Bourgogne. Son père possédait un vignoble renommé et sa mère était une des premières femmes directrice d'Ecole Normale. A la suite de l'incendie du domaine familial, il se retrouve unique héritier d'une fortune confortable à l'âge de seize ans. Pierre-Epaminondas n'a jamais travaillé sinon pour son plaisir. En auditeur libre, il a étudié l'archéologie, l'ethnologie, l'histoire de l'art et la linguistique à la Sorbonne.


Cosmonaute sculpté sur le portail de la cathédrale de Salamanque, Espagne
Photo: fredone


   Le professeur a disparu en septembre 2007. Selon ses amis, il serait reparti en expédition sur la planète exo-tellurique Pallas 21. Il aurait décollé d'lrkoutsk avec son équipage, à bord d'une navette spatiale. Le voyage devait durer six mois. Depuis, plus de nouvelle.





Catherine-Alice Palagret
septembre 2007

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du futur
commenter cet article

commentaires