22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 19:32

 

      L'oeuvre de Vincent Ganivet, sculpture de parpaings bruts en équilibre précaire, cohabite avec la fresque narrative aux couleurs pastel de Raoul Dufy.

 

 

 

Raoul-Dufy-Vincent-Ganivet-MAM-Dynasty-8.jpgCaténaire de Vincent Ganivet et la Fée Electricité de Raoul Dufy, MAM

Parpaings, sangles, cales en bois

 

 

 

 

   Ode au génie humain, la fresque de la Fée Electricité de Raoul Dufy raconte les inventions de l'âge grec au 20è siècle à travers une multitude de savants et d'inventeurs. Lors de l'exposition Dynasty au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Vincent Ganivet exposait Caténaire dans la salle ovale décorée par Dufy. 


 

 

Raoul-Dufy-Vincent-Ganivet-MAM-Dynasty-9.jpgCaténaire de Vincent Ganivet et les savants de Raoul Dufy 

 

 

 

 

   Les arches auto-portantes de Caténaire sont composées de parpaings qui tiennent ensemble grâce au principe de la chaînette qui stabilise les forces, un système traditionnel utilisé par GaudiVincent Ganivet n'utilise pas de logiciel pour concevoir ses arcatures. Il étudie sur des maquettes les forces et contre-forces puis construit ensuite des gabarit clef de voute pour poser les blocs de béton qui tiendront alors en tension, sans colle. Par sécurité, des câbles maintiennent les constructions. En 2011, à la Kunsthalle de Karlsruhe, une de ses sculptures s'était effondrée peu de temps après son installation. Le sol avait légèrement bougé. La chute possible de ses oeuvres à la limite de la rupture fait partie des expérimentations de Vincent Ganivet.

 


 

Raoul-Dufy-Vincent-Ganivet-MAM-Dynasty-0.jpgCaténaire de Vincent Ganivet et les savants de Raoul Dufy 

 

 

 

    Vincent Ganivet détourne un objet banal, modeste, de son usage technique. Gris, rectangulaire, lourd, le bloc de béton n'a aucune qualité esthétique. Après les travaux, le parpaing des maisons est recouvert de crépi ou de peinture. Ici, Ganivet empile les parpaings nus et les contraint dans des courbes inédites, conférant une certaine grâce à ces élucubrations absurdes qui évoquent une araignée, un squelette de dinosaure, des arches romanes, un jeu de légo géant ou un chantier de construction.


 

 

 

Raoul-Dufy-Vincent-Ganivet-MAM-Dynasty-1.jpgLa Fée Electricité, les inventeurs de Raoul Dufy

 

 

 

 

    Se détachant sur la fresque de Raoul Dufy, les arabesques de Ganivet côtoient les portaits de LeibnizBernoulli et Huygens, des ingénieurs qui ont travaillé à écrire l'équation de la chaînette. La Fée électricité de Raoul Dufy peinte en1937 et Caténaire (2009) de Vincent Ganivet entrent ainsi en résonance sans que la présence d'une sculpture contemporaine en ce lieu soit incongrue. On peut cependant apprécier le contraste des styles et des techniques. Finesse et légèreté d'un côté et brutalité du matériau et défi à la pesanteur de l'autre.

 


 

Vincent-Ganivet-tripode-Tokyo-Dynasty-2.jpgTripode de Vincent Ganivet, Dynasty au Palais de Tokyo, 2010

 

 

 

 

    Pendant Dynasty, Caténaire se trouvait au Musée d'Art Moderne et Tripode au Palais de Tokyo. Après l'exposition, les oeuvres éphémères sont démontées. Les parpaings redeviennent de simples parpaings pour construire des murs ... ou d'autres sculptures.


 

 

 

Vincent-Ganivet-tripode-MAM-Tokyo-Dynasty-6.jpgTripode de Vincent Ganivet, Dynasty au Palais de Tokyo, 2010

 

 

 

 

Vincent Ganivet est né en 1976 à Suresnes (92), il vit et travaille à L’Île-Saint-Denis (93).

 

 

 

Dynasty

- Palais de Tokyo

- Musée d’Art moderne de la Ville de Paris / ARC

avenue du Président Wilson,  75116 Paris

Du 11 juin au 5 septembre 2010  

 

 

Palagret

novembre 2012

 


Explication du principe de la chaînette

Description de la Fée électricité de Raoul Dufy

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires

francine 27/11/2012 20:26


bonsoir, j'ai vu qu il y a des fouilles archéologiques aux tuileries, cela a t il un rapport avec les arches, dont vous parlez dans un article de 2011?  merci de votre réponse, votre site
est une mine pour moi, qui recherche des choses sortant del'ordinaire à paris francine

Catherine-Alice Palagret 01/03/2013 13:40



Sous la direction d'Anne Allimant, archéologue spécialiste des jardins, les fouilles actuelles des Tuileries recherchent la trace de plantations disparues, les nivellements successifs et les
réseaux hydrauliques.