10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 22:42

 

 

   Depuis ce matin 1er janvier, une pomme de métal trône sur le socle de la statue de l'utopiste Charles Fourier, fondue pendant la guerre par les nazis et disparue à jamais. La pomme, dite Quatrième Pomme, est l'oeuvre de Franck Scurti, lauréat du concours lancé par la ville de Paris.


 

Pomme Scurti pl Clichy 5750La quatrième pomme, hommage à Charles Fourier

Franck Scurti, commande publique de la Ville de Paris, place de Clichy 


 

    Cette pomme miroir, sur laquelle est gravé un planisphère, réfléchit en les déformant les passants, les immeubles, les arbres et le ciel. Elle est posée sur le socle de pierre d'origine d'Emile Derré. Le socle est entouré d'un cube aux vitres colorées. A travers les vitres, le socle et les immeubles se colorent de rouge, de vert, de jaune.


 

 

Pomme Scurti pl Clichy 5762La quatrième pomme, hommage à Charles Fourier, Franck Scurti 

 

 

 

   Avec le soleil et la pluie, les couleurs changeront et se reflèteront sur le bitume. En se déplaçant, les reflets de la pomme changent, animant la sculpture. Surprenante à première vue, la "Quatrième Pomme" de Franck Scurti ne laisse pas les passants indifférents. Ils s'arrêtent, s'approchent et examinent cet étrange objet, pomme, miroir et monde.

 



Pomme Scurti pl Clichy 5771La quatrième pomme, hommage à Charles Fourier, Franck Scurti 

 

 

 

   Pourquoi une pomme pour rendre hommage au grand homme? Charles Fourier racontait qu'il eut l'idée de son système économique dans un restaurant parisien où il paya une pomme quatorze sous. A la campagne les pommes valaient alors quatorze sous le cent.

   "Je fus frappé, dit-il, de cette différence de prix entre pays de même température, que je commence à soupçonner un désordre fondamental dans le mécanisme industriel, et de là naquirent les recherches qui me conduisirent à ma découverte."

   "J'ai remarqué depuis ce temps qu'on pouvait compter quatre pommes célèbres. Deux par les désastres qu'elles ont causés, celle qu'Eve offrit à Adam et celle que Pâris offrit à Vénus, et deux par les services rendus à la science : celle de Newton et la mienne. Ce quadrille de pommes célèbres ne mérite-t-il pas une page dans l'histoire ?"

   Grâce à cette pomme au prix exorbitant Charles Fourier comprend le rôle néfaste des intermédiaires dans la fixation des prix.


 

 

Pomme Scurti pl Clichy 5763La quatrième pomme, hommage à Charles Fourier, Franck Scurti 

 

 

 

   Après la pomme d'Eve, la pomme de Pâris, la pomme de Newton, voici donc la Quatrième Pomme de Charles Fourier, concrétisée par Franck Scurti. Située entre le lycée Jules Ferry et l'affreux centre commercial qui a remplacé l'ancien cinéma Gaumont, la sculpture miroir clôt, ou ouvre, la perspective de la place de Clichy rénovée.

 



Pomme Scurti pl Clichy 5751Le socle de pierre

d'Emile Derré dans le cube de verres colorés

 

 

   Les socles nus inspirent les édiles municipaux. Renonçant à réinstaller des statues traditionnelles d'hommes célèbres, ils confient ces socles abandonnés à des artistes contemporains. Ainsi à Londres, le Quatrième Piédestal (the fourth plinth) de Trafalgar Square accueillent régulièrement des oeuvres contemporaines dont l'installation d'Antony Gormley en 2009.


 

 

Pomme Scurti pl Clichy 5731Avant l'inauguration
La quatrième pomme, hommage à Charles Fourier, Franck Scurti 

----------------------------------------

 

 

"Ma proposition pour la conception d'un hommage à Charles Fourier associe l'image de la pomme comme catalyseur du principe d'attraction universel à celle du planisphère comme principe d'organisation et de planification du monde. Le projet se développe à partir du socle original de la statue d'Emile Derré et se fonde sur l'opposition du cube et de la sphère, de la transparence et du reflet. L’ensemble étant structuré par la relation harmonique entre les trois couleurs primaires et leurs complémentaires.

J'ai décidé de situer idéalement mon hommage à Charles Fourier au centre du terre-plein proposé. Le positionnement central de I'oeuvre sur le terre plein est important, car symbolique en rapport à son sens propre (l'harmonie universelle), mais aussi à son inscription dans le quartier. En effet, "La quatrième Pomme", placée au début de la séquence paysagère du Boulevard de Clichy, qui mène à la place Pigalle et à ses commerces érotiques pourrait devenir une sorte d'emblème, un totem pour le quartier et les populations. La dimension totémique recouvre et joue à la fois comme facteur de reconnaissance d'un lieu et de lien entre l'individu et la collectivité." Franck Scurti

 


 

Lien sur ce blog:



Palagret
janvier 2011


Sources:



 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires