29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 18:16

 

   Depuis l'apparition des téléphones portables, les cabines téléphoniques ne servent plus à grand chose. Elles sont de plus en plus vandalisées. Recouvertes d'affiches ou de tags, défoncées, brulées, elles ne donnent guère envie de les utiliser même si le mobile est en panne de batterie.


 

 

cabine téléphonique vandalisme affiches sauvagescabine téléphonique recouverte d'affichage sauvage à Paris

 

 

 

 

 

   Les cabines téléphoniques servent encore aux touristes, à ceux qui ne peuvent se payer un portable ou l'ont perdu et à ceux qui veulent rester anonymes. Inexorablement, l'utilisation des cabines est en chute libre. Elle a diminué de 90 % entre 2000 et 2011 et devrait encore diminuer de 90% entre 2012 et 2015 selon Orange.

 

 

 

 

 

cabine téléphonique LouvreTrois cabines téléphoniques devant le Louvre à Paris


 

 

 

   Les SDF trouvent un abri dans les cabines téléphoniques désertées. Ils y entassent des sacs et des matelas.


 

 

 

cabine téléphonique matelas SDFcabine téléphonique servant d'abri à un SDF à Paris

 

 

 

cabine-telephone-enlevee.jpg
cabine téléphonique enlevée. Il ne reste que l'empreinte du socle

 

 

 

 

    L’opérateur Orange France Télécom doit respecter ses obligations au titre du service universel mais le nombre de cabines, trop chères à entretenir, se réduit. Beaucoup sont déjà démontées. Les publiphones sont une espèce menacée, plus de 2300 devraient disparaître des rues parisiennes dès 2015. Il ne resterait que deux cabines par arrondissement.


 

 

 

cabine téléphonique brûlée Montmartrecabine téléphonique vandalisée, combiné calciné à Paris

 

 

 

 

  En 2010, Orange a installé des cabines téléphoniques plus évoluées à Paris. Sur ces téléphones multimédia à écran tactile, on pouvait consulter un plan, lire ses courriels et consulter internet. Ces cabines ne sont pas multipliées, elles semblent même avoir disparu.

 


 

 

 

cabine téléphonique Orange internetnouvelle cabine téléphonique Orange avec internet à Paris

 

 

 

 

 

    A New-York, John Locke, architecte et designer, a transformé les cabines téléphoniques abandonnées en bibliothèque. Chacun peut y prendre un livre ou en déposer un. Au début, ce nouvel aménagement a été lui aussi vandalisé, livres ou étagères volés, mais peu à peu les cabines-bibliothèques survivent.


 

 

 

cabine-telephonique-livres-New-York.jpgcabine téléphonique transformée en bibliothèque à New-York

 

 

 

 

    En 2012, France Télécom Orange lance un projet similaire avec BiblioBoXX.  D’anciennes cabines téléphoniques françaises et allemandes hors service sont transformées en bibliothèque de partage de livres.

 

 

   Le paysage parisien évolue, les cabines disparaissent, les stations d'autolib apparaissent, les caméras de surveillance prolifèrent. Les affiches dynamiques du métro sortiront un jour de terre et envahiront les rues. Bientôt des drones?


 

 

cabine téléphonique street-art femmecabine téléphoniqueet street-art: tags, papiers collés


 

 

Liens:

Photos des cabines téléphoniques à New-York

BiblioBoXX

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

août 2014

 

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires

Anne-Marie 23/08/2015 08:19

Qui doit-on contacter pour obtenir d'Orange l'autorisation de transformer en mini-bibliothèque la cabine téléphonique installée sur la place de notre village ?

catherine 06/10/2014 23:04


Bonjour, je souhaiterais vous contacter afin de pouvoir reproduire l'une des photos se trouvant sur votre magnifique blog. Merci  d'avance de votre réponse.