19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:08


 

  Le 17 février 1673, Molière joue Argan dans " Le Malade imaginaire" , sa dernière comédie ballet. Au lever du rideau, Argan est assis dans un grand fauteuil, en robe de chambre et bonnet, examinant la liste des multiples traitements (clystère, saignées, potions) que lui administrent ses médecins.


Comédie française fauteuil Molière 6Le fauteuil de Molière, réplique deux fois plus grande que l'original

Place Colette, Paris


  A cette époque Molière a perdu la faveur du roi Louis XIV, son mariage avec Armande Béjart est un désastre et il est gravement malade. Epuisé, il refuse d'annuler la représentation, il veut quand même jouer cette comédie qui est un pied de nez à la mort. Au troisième et dernier acte, Argan le malade imaginaire est intronisé médecin. Pendant que Molière se sent mal, un ballet de médecins et d’apothicaires ridicules virevoltent autour de lui, psalmodiant en latin de cuisine:

Praeses
Juras gardare statuta
Per Facultatem praescripta
Cum sensu et jugeamento ?

Bachelierus
Juro.


Praeses
Essere, in omnibus,
Consultationibus,
Ancieni aviso,
Aut bono,
Aut mauvaiso ?

Bachelierus
Juro.


Praeses
De non jamais te servire
De remediis aucunis
Quam de ceux seulement doctae Facultatis,
Maladus dust−il crevare,
Et mori de suo malo ?

Bachelierus
Juro.


Comédie française fauteuil Molière 2Le fauteuil de Molière exposé place Colette

16 janvier 2010


   La scène qui se moque des médecins, de leur incompétence et de leur fatuité déchaîne les rires du public. Au troisième « Juro » (je jure), Molière crache du sang et cache sa douleur sous des grimaces comiques. Le rideau baissé, ses amis affolés le transporte chez lui en chaise à porteurs.


Comédie française fauteuil Molière 4Le fauteuil de Molière place Colette

à côté du Kiosque des Noctambules de Jean-Michel Othoniel


    « Ce même jour, après la comédie sur les dix heures du soir, Monsieur de Molière mourut dans sa maison rue de Richelieu, ayant joué le rôle dudit Malade imaginaire fort incommodé d’un rhume et fluxion sur la poitrine qui lui causait une grande toux de sorte que dans les grands efforts qu’il fit pour cracher il se rompit une veine dans le corps et ne vécut pas demi heure ou trois quarts d’heure depuis ladite veine rompue. » écrit le comédien Lagrange dans le registre du théâtre du Palais Royal.


Comédie française fauteuil Molière 1Crémaillère et dossier mobile, fauteuil de Molière


   A cette époque, les comédiens, condamnés par l'Eglise, n'avaient pas droit aux derniers sacrements et Molière fut enterré discrètement au cimetière Saint-Joseph.

    Le fauteuil de théâtre dans lequel Molière joua son dernier rôle servit bien après lui. En 1879, le fauteuil était tellement rapé qu'on en fit une copie pour les représentations. Le vieux fauteuil fut alors exposé sous verre dans le foyer du théâtre.


Comédie française fauteuil Molière 3Le fauteuil de Molière


    Le 15 janvier, jour anniversaire du baptême de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, on exposait sur scène le « Fauteuil de Molière ».

     Maintenant à cette même date, le fauteuil symbolique est exposé place Colette, en hommage à l'auteur et au comédien. Il est placé à l'intérieur d'une vitrine, devant la Comédie Française, à côté du Kiosque des Noctambules d'Othoniel. En fait ce fauteuil fatigué n'est qu'une copie deux fois plus grande de l'original. On voit le cuir fendillé, noir à l'origine, tellement usé qu'il en est devenu marron. De la bourre s'en échappe.


Comédie française fauteuil Molière 5Le fauteuil de Molière


     Depuis sa création en 1673 à Paris, le Malade imaginaire a été joué près de deux milles fois par les Comédiens Français, avec toujours autant de succès. La mort de Molière après une représentation nourrit le fantasme des comédiens de mourir sur scène, même si Molière ne mourut pas dans son fauteuil de scène mais dans son lit.



Le Kiosque des Noctambules de Jean-Michel Othoniel




Palagret
Photos et texte


Source:

Revue de la Comédie-Française



Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Cabinet de curiosités
commenter cet article

commentaires

Tu sais que 19/01/2010 18:45


Et c'est authentique ? Je veux dire... plus de 400 ans... WHouah !