2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:40

 

   Le 1er février 2011, le Conseil de Paris n'a toujours pas voté le nouveau Règlement Local de Publicité qui vise à limiter de 30% la publicité dans Paris. Le passant est agressé de toutes parts par les immenses bâches de travaux publicitaires, les affiches de 12m2, la prolifération des affichettes sur les magasins, sans compter les cars touristiques dont le cul s'orne de grandes réclames et les camions publicitaires qui sillonnent la ville.

 

affiche géante Berardo 8èBâche de travaux publicitaire pour l'exposition de Miro à Warhol

près de l'Etoile, Paris. mars 2009

 

Je cite ici l'article de Laurence Albert dans Les Echos du 2.02.11:

   La ville, qui compte aujourd'hui 2.400 panneaux, souhaite en particulier agir le long du périphérique et des Maréchaux où elle mène une politique de requalification urbaine, et espère y réduire de 40 % le nombre de panneaux.


 

affiche géante bus GuessCars touristiques au cul orné de publicité pour Guess

une marque de fringues, place Vendôme, septembre 2010

 


  Le futur RLP, s'il est adopté, réduira la taille des affiches (de 12 à 8 mètres carrés maximum), réglementera leur implantation (25 mètres minimum entre chaque panneau et 60 mètres le long du périphérique) et les proscrira aux abords immédiats des écoles (50 mètres), à Montmartre et sur les voies sur berges.


 

affiche géante ArthurMur publicitaire pour le film Arthur

à Paris, novembre 2009

 

 

   Il s'intéresse aussi aux nouvelles formes de publicité méconnues du temps de l'ancien règlement (1986) comme les bâches qui recouvrent les immeubles en travaux, sur lesquelles la réclame sera désormais partiellement autorisée (16 mètres carrés maximum). Autant de pommes de discorde en vue.


 

affiche géante Dia camionCamion publicitaire pour Coca-Cola et Dia


 

   Hier, les élus (Verts, UMP, Nouveau Centre, Front de Gauche) et les représentants des milieux économiques (CCIP, afficheurs) ont présenté 160 amendements, obligeant la mairie, qui espérait voir le texte voté, à programmer une nouvelle réunion le 11 février. « Comparé aux autres métropoles, Paris a une présence publicitaire plutôt faible. Avec cette réforme restrictive, la publicité va chuter de 45 à 50 % », dénonce Stephane Dottelonde, le président de l'union de la publicité extérieure.


 

"Comment se hisser vers le haut quand nous on tire vers le bas"
affiche de sauvez-laffiche.com

lobbying des afficheurs en septembre 2009


 

    Les élus UMP et NC, déplorent, eux, l'interdiction faite au micro-affichage «  utile pour les petits commerçants » et surtout «  la restriction » de la surface publicitaire sur les bâches, qui, estiment-ils, répond à une demande des propriétaires désireux de financer le ravalement de leur façade. « Nous aurions préféré que la ville attende la parution des décrets du Grenelle 2 », regrette plus généralement l'UMP Laurence Douvin.


bâche géante ZilliBâche de travaux publicitaire pour Zilli

à Paris. janvier 2009


   A l'inverse, Verts et Front de Gauche jugent que le RLP ne va pas assez loin. ... Des positions antagonistes, entre lesquelles la ville s'efforce de jouer les équilibristes, tout en affirmant qu'elle ne sera pas trop perdante au plan économique : une partie de la redevance annuelle perçue au titre de la publicité (24,8 millions d'euros) va fondre, mais, cherche à rassurer Danielle Pourtaud, «  cette baisse n'atteindra pas la proportion de 30 % ».



bâche géante Montblanc Bâche de travaux publicitaire pour les stylos Montblanc

près de la place Vendôme, Paris. janvier 2009

 

 

   Nouvelle délibération et peut-être vote du RLP le 11 février au Conseil de Paris. Les grandes bâches publicitaires sur les Monuments historiques ne sont pas concernées par le vote de la Ville de Paris. Une nouvelle loi les autorise au grand dam des citoyens anti-pub amoureux de leur ville.

 

Citons de nouveau Charles Garnier, l'architecte de l'Opéra de Paris:

" N'êtes vous pas comme moi; ne vous sentez vous pas offusqués par ces grandes pancartes industrielles qui s'étalent au milieu de nos rues, s'imposent à nos regards et nous gâtent tant de belles vues de notre cité?"

 

 

 

Liens sur ce blog:


"Sauvez l'affiche" ? ou sauvez l'espace public de la pollution visuelle?

Chanel, bâche publicitaire géante sur le Musée d'Orsay

Encore des bâches publicitaires géantes sur les monuments classés: Volvo et Ralph Lauren à l'Opéra

 

Les Déboulonneurs contre Numeri-flash à la station Auber

 

Bonne Maman, bâche de travaux publicitaire, une agression visuelle

 

Grand Palais: les déboulonneurs à l'assaut de la publicité Air France

 

 

 

Palagret

février 2011

Photos de Palagret, Creative Commons

 

 

Les échos

Les affiches agaçantes de Charles Garnier

 


 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires