11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 16:30

 

   Kaï Aspire, le street-artist de Los Angeles intervient à Paris. Du côté de Montmartre, il a collé de petits cadres qui détournent les logos des grandes marques en y substituant un slogan corrosif.

 

 

 

Kaï Aspire Camel Coca-cola street-artLes cigarettes Camel (cancer) et Coca-Cola (corrosive) encadrées par Kaï Aspire

 

 

 

 

    Inquiet de voir son père fumer trop, Kaï Aspire a commencé avec de grandes affiches détournant les cigarettes Marlboro. Copiant le lettrage et les couleurs de la marque tabagique, il remplace "filter cigarette" par "foolish choice" Marleboro par "morons" (crétins) et 20 class A cigarettes par "committing suicide". Une prise de position sans équivoque contre les crimes des cigarettiers.


 

 

 

Kaï Aspire Camel Coca-cola street-art cadres 2Marleboro, Vuitton, coeur et Camel encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

 

   Le chameau des cigarettes Camel devient un squelette surmonté du mot Killer (meurtrier) et cancer. En bas est écrit "Be smart, don't chase death" (soyez malin, ne poursuivez pas la mort).


 

 

 

Kaï Aspire Marlboro Vuitton street-artMarleboro (morons) et Vuitton (lost values) encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

   "Mes oeuvres préférées ont toujours un message important. Je parle fort parce que la société ne comprend pas encore que le tabac est nocif et tue environ un demi-million de personnes par an. Je veux que chacun y réfléchisse. Si je peux faire qu'une seule personne réalise qu'elle fait du mal à son corps en fumant, ça a beaucoup d'importance pour moi. J'essaie juste que le monde devienne meilleur." 1- 

 

 

 

Kaï Aspire coeur Camel street-artCoeur sanglant et Camel (cancer) encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

 

   Kaï Aspire croit en un street-art militant. En guerre contre l'invasion publicitaire des multinationales du tabac, des sodas ou du luxe, il s'attaque aux cartes de crédit en remplaçant "nom du titulaire" par "victim name", aux téléphones portables, à Chanel qui devient "classic con". Le enjoy de Coca-Cola devient corrosive, une référence au pouvoir décapant du soda, décapant pour les pièces de monnaie mais aussi pour notre estomac.


 

 

Kaï Aspire Camel Coca-cola street-art cadresCigarette Camel (cancer, Coca-Cola (corrosive), Absolute (abysmal) et coeur sanglant encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

 

  Sur le logo de Vuitton il écrit "lost values", valeurs perdues". La vodka Absolute devient "Abysmal drink of remorse, toxic" suivi d'un texte moralisateur: Cette mystérieuse potion est connue pour procurer l'impression de vivre pleinement sa vie. Elle a le pouvoir de créer une manière différente de voir les choses en se sentant libre et puissant. On utilise souvent cette potion pour supprimer l'angoisse. Cependant la solitude et le déni sont les effets les plus communs d'une consommation régulière. Enjoy (Appréciez)."

 

 

   Un coeur rouge sur fond blanc semble ne pas se référer à une marque. Il est taché de sang. Comme sur un paquet fragile, le texte dit: Fragile, Please do not drop, crush, break or shake, Handle with care. Ne laissez pas tomber, n'écrasez pas, cassez ou secouez. manié avec précaution.

 

 

 

Kai--Aspire-stop-worrying.jpg"stop worrying". Panneau de signalisation détournée à Los Angeles par Kaï Aspire

 

 

 

 

   A Los Angeles, Kaï Aspire détourne aussi des panneaux de signalisation en complétant le mot stop par worrying (vous en faire), stop hating (arrêtez de haïr), stop trippin (d'osciller) ou don't stop dreaming (n'arrêtez pas de rêver).

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Mobstr, critique et détournement de panneaux publicitaires, un street-art contestataire

Brandalism: vandalisme contre la publicité, des affiches détournées

Zevs, le meurtre de Mickey au Musée en herbe, un logo détourné

 

 

 

 

Palagret

street-art contestataire, détournement

juin 2013

 

 

 

Sources:

1- in argot 

site de Kaï

 

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires

Pierre Barreteau 21/06/2013 08:46


Bonjour,


 


Pourriez-vous m'accorder la reprise de l'une de vos photo, pour mon blog Parisperdu ?


Il s'agit de la photo illustrant votre post sur Tolbiac. La Photo s'intitule "Tolbiac-trop-tard".


Si vous etes d'accord, je mentionnerai bien sûr le Crédit photo et un lien sur votre site.


Un fidèle de votre blog.


Bien cordialement,


 


Pierre