20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 18:04

   Etes-vous aveugle à ce point? ne voyez vous pas la tristesse? le désespoir? Le graffeur dépressif (ou lucide) nous interpelle, nous houspille. Nous passants indifférents à sa douleur, nous devons ouvrir les yeux et non seulement lire son message désespéré mais aussi comprendre la réalité du monde désenchanté qui nous cerne, selon lui.


graffiti blind despair Butte au cailles Bièvresare you that blind?
don't you see the sadness? the despair?
graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles à Paris


   La protestation est écrite en minuscules avec un marker sur le ciment encore propre d'un immeuble. L'encre s'épuise sur le mot sadness, tristesse. Le point d'interrogation expire. En bas du mur, il y a déjà des taches d'humidité.


Butte-au-cailles-graffiti-blind-despair-.jpgare you that blind?
don't you see the sadness? the despair?
graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles à Paris



      Petite phrase anonyme jetée, perdue dans les rues de la ville. Dans le quartier de la Butte aux Cailles, les murs sont bien bavards. Le photographe voit et enregistre ces sentences, exemples éphémères de la philosophie de la rue.




Palagret
archéologie du quotidien

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires