4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 00:10

 

    Pères Noël peints, gonflables ou en poupée, les décorations de Noël sont déjà là. Les vitrines des cafés, des boulangeries et de divers magasins se couvrent d'images souvent maladroites qui ont l'avantage de ne pas être standardisées.


Père Noël et igloo peints à la main, sur une vitrine de boulangerie


    Peintes à la main par des amateurs, ces images traditionnelles ont le charme de l'art modeste. L'iconographie est toujours la même: neige, costume rouge, barbe blanche et air jovial.


 

Père Noël sur une vitrine de café restaurant


  
   Les bonhommes gonflables fabriqués en Chine, là où Noël n'est pas vraiment une coutume locale, nous accueillent au seuil des boutiques. Ils se dégonflent très vite et bientôt il ne reste que leur triste enveloppe aplatie.





Père Noël gonflable et gonflé sortant d'une cheminée
 


   
     Mode assez récente, les Pères Noël en poupée de son sont plus solides. Bien sûr il n'y a ni son ni tissu, ils sont en matériaux synthétiques. On les voit accrochés sur les immeubles de bureaux ou au balcon des particuliers. Un bonhomme accroché, c'est une idée poétique, surprenante. Des bonhommes à tous les balcons, c'est un poncif.



Père Noêl accroché au balcon




   Toutes ces décorations de Noël, toutes ces guirlandes font le bonheur des hyper-marchés qui les vendent par centaines.

 

 


Joyeux Père Noël peint à la main sur une vitrine de café restaurant



Père Noël peint à la main sur une vitrine de café restaurant


 

 

Lien sur ce blog:

Pères Noël peints à la main sur les vitres des boutiques et cafés

Palagret
art modeste
décembre 2009


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires