7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 11:45

 

   Petite contribution du street-art à l'affaire Liliane Bettencourt: une ironique déclaration d'amour à l'héroïne du feuilleton politico-financier de l'été, un papier collé déniché du côté de Belleville:

 

Street-art Bettencourt 0"Liliane Bettencourt mon amour", papier collé de baleine

 

   Le collage en noir est blanc est une baleine. Un fil emmêlé sort de l'évent et se transforme en texte: "Liliane Bettencourt mon amour". Une bulle rajoutée dit "Les crèmes solaires détruisent la barrière de Corail". Allusion probable aux produits de beauté L'Oréal et à l'île d'Arros. Pourquoi une baleine? Mystère. L'huile de baleine entre peut-être dans la fabrication des crèmes anti-âge.

 

Street-art Bettencourt 8"Liliane Bettencourt mon amour", papier collé de baleine et pochoir de chacal


  A côté du cétacé, un pochoir représente un quadrupède, dont on ne voit que deux pattes, c'est peut-être un chacal. Le mur est-il un rébus?

 

Street-art Bettencourt 9"Liliane Bettencourt mon amour", papier collé de baleine et pochoir de chacal

 

 

   Une baleine et un chacal à ajouter au bestiaire du street-art.


Liens sur ce blog:

Billets illustrés sur le street-art

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

août 2010


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires