22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 00:21

 

 

   Tel un cabinet de curiosités, les living rooms de Robert Wilson installées au Louvre mêlent des objets précieux et des objets triviaux sans valeur artistique ou marchande. Magnifique masque eskimo ou gant rose trouvé dans la rue, statues médiévales ou objets de plastique, monnaie de plumes, plus de 600 objets couvrent les murs et le plafond des Living rooms.

 

"Je voulais présenter quelque chose de personnel : j'ai montré ma chambre"

 

 

 

Louvre Robert Wilson living roomslit blanc et santiags, chaise Shaker à l'envers

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

    "C'est intéressant de voir où vit un artiste, ce qui l'entoure, je crois. Je vis entouré de choses très hétéroclites, des objets trouvés dans la rue, parfois juste un chewing-gum ou un gant, des objets dénichés dans une galerie d'art ou rapportés d'un voyage. Depuis 23 ans, je vais en Indonésie et j'ai un grand amour pour cette culture. Le résultat de cet amalgame très personnel se voit au théâtre, dans les images qui se forment sur scène. Par exemple, une certaine statue de pierre indonésienne a des yeux à l'arrière de la tête pour marquer son pouvoir. Cela me donne conscience de l'espace qui est derrière vous et crée une plus grande tension avec le public." 1


 

 

 

Louvre Robert Wilson living rooms crocodileTableau naïf et masque de crocodile

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

  Ces trésors collectés un à un par Robert Wilson depuis son enfance l'entourent dans ses quartiers du Watermill à Long Island. Ces objets l'ont inspiré ou l'inspirent dans ses créations. Ainsi la photo d'Einstein est à l'origine de son opéra Einstein on the beach.


 

 

Robert Wilson living rooms statue boisstatue de bois et statue de bouddha debout (18è siècle), Laos

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

   "Tous ces objets ont influencé mon travail. Ils sont pour moi comme une bibliothèque vivante et j'aime vivre au milieu d'eux."


 

 

Louvre Robert Wilson living rooms sphinxcoupe au Sphinx et coupe art déco

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

   Robert Wilson collectionne de nombreuses chaises de designer, une belle chaise shaker accrochée à l'envers et une chaise qu'il a dessiné lui même. On trouve aussi des chaussures, escarpins de Marlène Dietrich, chausson de danse de Rudolf Noureev ou chaussures d'inconnu.

 

 

 

Robert Wilson living rooms Paul Thek 6Bras coupé, "Reliques technologiques" de Paul Thek

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

   Les "Reliques technologiques" (1966-1967) de Paul Thek (1933-1988), plasticien alternatif new-yorkais côtoient des tableaux naïfs anonymes. Bras ou main coupés, fragments anatomiques couplés à des matériaux technologiques, les sculptures de Paul Thek ressemblent à des membres arrachés à un robot ou à une idole de science-fiction.

 

 

 

Louvre Robert Wilson living rooms masquemasque esquimau de l'île Nunivak, Alaska. masque non identifié, éventail avec photo de famille

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

    Près du lit de Robert Wilson, une paire de santiags; au-dessus des oreillers, de minuscules statuettes eskimos; en face un video-portrait de Lady Gaga, ficelée la tête en bas.


 

 

Louvre Robert Wilson living rooms Paul ThekMain coupée à la bague, "Reliques technologiques" de Paul Thek. Masque océanien

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

   La collection surréaliste de Robert Wilson est digne du mur d'André Breton. Le plasticien américain accumule toujours jour après jour des sculptures archaïques chinoises, des masques indonésiens, des tambours, un éventail de carton et ... un lapin blanc. Allusion à Alice au pays des Merveilles?


 

 

Robert Wilson living rooms lapin LouvrePoteries d'art premier et lapin blanc empaillé

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

"J'assemble aussi par contrepoints. Placer une poubelle à côté d'un objet noble, collectionné chèrement, par exemple. Ou un pot vieux de 4000 ans à côté d'une masse en plastique achetée sur un marché cambodgien. C'est plus difficile qu'il n'y paraît de trouver le bon objet et son contraire."

 

 

 

Robert Wilson living rooms chaises"Reliques technologiques" de Paul Thek,

chaise avec ombre crée par Robert Wlson pour Perceval, 1987

Living rooms, Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

   A peine douze objets sont identifiés. Au visiteur de déambuler dans la pièce et de laisser son regard dériver sur les photos, tableaux et statues réunis là par Bob Wilson pour notre plus grand plaisir. 

 

 

 

voir video ici.

 

 

 

 

" Living Rooms : le Louvre invite Robert Wilson "

Du 11 novembre 2013 au 17 février 2014

De 9 heures à 18 heures, sauf le mardi.

Musée du Louvre, Paris Ier.

 

 

 

Lien sur ce blog:

Lady Gaga assassinée dans son bain, une vidéo de Robert Wilson au Louvre

 

 

 

 

Palagret

cabinet de curiosités

 janvier 2014

 

1- in Lefigaro

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires