26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 18:24
 
    Recevoir en cadeau une machine à café Lavazza modo mio c'est une surprise, surtout si la machine vous est offerte par Lavazza. Et pourquoi une telle largesse? Simplement pour la tester et donner son avis. Y aurait-il un piège, une obligation de chanter les louanges de Modo mio? Non, apparemment on peut dire ce qu'on veux. Mais pourquoi moi? Un tirage au sort? D'habitude on reçoit un échantillon de café plutôt qu'une machine valant 160 euros. La raison en est que j'ai publié deux articles, plutôt ironiques, sur la publicité Lavazza. De plus, ce blog reçoit plus de mille visites par jour. Lavazza doit estimer que ça vaut le coup d'essayer d'obtenir un buzz favorable.


Lavazza-a-modo-mio-4.jpgLavazza modo mio


     A vrai dire, il y a peu de risques d'avoir des critiques négatives car le café est bon, un vrai espresso comme au comptoir, fort et crémeux. Avec diverses variétés que je n'ai pas encore toutes testées.


Lavazza-a-modo-mio-2.jpgLavazza modo mio


    Allez, une petite critique. Quand on déballe le paquet, on prend la machine par l'arceau argenté, ce qu'il ne faut pas faire! Trop tard; il faudrait coller un papier pour avertir de ne pas tirer dessus.


Lavazza-a-modo-mio-1.jpgLavazza modo mio


     Une critique plus sérieuse. Les capsules sont chères: 16 capsules A MODO MIO, 5,12€ ttc (soit 0,32€ la capsule). Il ne semble pas qu'on puisse utiliser des génériques. Evidemment, sinon le bénéfice part en vapeur. C'est comme les consommables d'encre pour les imprimantes, le fabricant compte sur les cartouches. Encore que ici, la machine espresso n'est pas bon marché. Elle est livrée avec 64 dosettes et quatre tasses transparentes. Elle existe en différentes couleurs: bleu, anis, orange et rose. Je n'ai eu que la noire et blanc Saeco Extra mais la couleur ne change rien au goût, sinon ils sont sorciers chez Lavazza!

    Dans le paquet, il y a le nouveau calendrier 2010. Chaque année ,Lavazza fait appel à un photographe renommé. Celui-ci, réalisé par Miles Aldridge, est un peu moins mauvais goût assumé que celui d'Annie Leibovitz l'an passé.

     Le cadeau d'une machine espresso à un blogueur fait partie d'un plan d'e-marketing. Devant le développement d'internet et des réseaux sociaux, les marques essayent d'infiltrer le toile, moins chère que l'affichage papier ou la publicité télé-radiophonique, plus ciblée aussi.




Liens sur ce blog:
Lavazza, Annie Leibovitz et Fellini: cinéma culte et publicité
Marie-Antoinette, une reine trash pour le café Lavazza

Palagret
février 2010


Dossier de presse:

La richesse des arômes de l'espresso A Modo Mio est obtenu grâce à un procédé devenu un véritable art. C'est le véritable parfum de l'espresso parfait.

L'intensité de l'espresso est liée à la concentration élevée d'arômes dans une petite quantité de boisson.

Les arômes peuvent procurer des sensations multiples: ils peuvent ainsi évoquer les fleurs, les fruits secs ou encore le chocolat. On peut les percevoir directement d'après les vapeurs qui se dégagent de la tasse.

Les substances aromatiques se libèrent dans le café liquide, dans la tasse et au cours de la déglutition.

------------------------------------------

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Consommation
commenter cet article

commentaires

Francis 27/02/2010 09:38


C'est raté, ils ne m'auront pas ! même s'ils faisaient cadeau de leur machine à tout acheteur, la ficelle est trop grosse. La bête est belle ; peut-être. Mon imprimante, dont on ne m'a pas
encore fait cadeau, n'a plus de concurrence en matière de reprographie. Je me souviens encore de la "Pierre humide", avant le duplicateur à alcool, c'était Pélikan, on passait les feuilles une
à une sur un pain d'argile. Pierre humide, duplicateur, Gestetner ont déserté nos bureaux, seul restent les tout en un plus ou moins gros et performants. Quant au café je le fais encore au filtre
Mélita même si l'ustensile est électrique ou bien à l'engin magique d'alu ou d'inox, ascenseur capable de transporter par la chaleur un liquide du rez de gazinière au 1er étage de la cafetière dite
italienne. On m'a même offert récemment un grand cru de café en grain ; je vais devoir racheter un moulin Peugeot, il s'en fabrique encore.
Un grand merci pour vos articles, leur diversité, leur ton.