31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 20:12

 

   L'Etat français donne le mauvais exemple en autorisant des publicités géantes sur les monuments patrimoniaux. Au coeur du Paris historique, les grandes marques se pavanent sur la façade de l'Opéra avec Ralph Lauren et du Musée d'Orsay avec Chanel. Bientôt le Louvre offrira son espace à la réclame afin que tous puissent en profiter en se promenant sur les quais ou en bateaux-mouches.

 

bache-affiche-geante-Bonne-Maman-Madeleine-6745.jpgLa madeleine Bonne Maman

Bâche publicitaire géante à côté de l'église de la Madeleine

 

   C'est une invasion de l'espace public qui défigure la ville. Les immeubles privés en réfection se couvrent aussi d'affiches monumentales. Pour quelques bâches assez amusantes combien de plates réclames! Dernière en date, une bâche publicitaire à côté de l'église de la Madeleine nous vante les madeleines Bonne Maman

 

bache-affiche-geante-Bonne-Maman-Madeleine-6751.jpgLa madeleine Bonne Maman

Bâche publicitaire géante à côté de l'église de la Madeleine

 

   La bâche est composée de deux photos, une photo d'un paquet de madeleine et une photo d'une petite fille découvrant les gâteaux sur une table dressée pour le goûter. Le reste de la bâche de travaux est un trompe-l'oeil reprenant l'architecture du bâtiment.

 

bache-affiche-geante-Bonne-Maman-Madeleine-6747.jpgDétail du trompe-l'oeil

bâche publicitaire Bonne Maman

 

    En décembre, une bâche-affiche publicitaire pour Classique, un parfum de Jean Paul Gaultier, "ornait" ce même immeuble. Une réclame bien éclairée la nuit, encore plus visible.

   Reprenons le texte indigné de Charles Garnier (1871), l'architecte de l'Opéra de Paris:

" L’art est partout, il est dans tout : dans la rue comme dans le musée, et je dénie le droit que s’arrogent quatre ou cinq industriels de maculer avec leurs enseignes outrecuidantes la ville qui abrite un millions d’habitants !" 1


affiche-geante-Gaultier-Madeleine-5190_2.jpgClassique, parfum Jean-Paul Gaultier

Bâche publicitaire géante à côté de l'église de la Madeleine

 

   Charles Garnier s'indignerait encore aujourd'hui devant la prolifération des affiches monumentales sur les murs de la ville.

   Le 1er février le Conseil de Paris devrait limiter la taille de ces agressives publicités. Pour les monuments historiques, la Ville n'y peut rien, c'est une décision de l'Etat.

 

 

Liens sur ce blog:

Chanel, bâche publicitaire géante sur le Musée d'Orsay

Encore des bâches publicitaires géantes sur les monuments classés: Volvo et Ralph Lauren à l'Opéra

La bâche Air France du Grand Palais

Bâches de travaux blanches, alternative à l'agression publicitaire

 

 

Palagret

l'agression publicitaire

janvier 2011

 

 

 

1- Les affiches agaçantes, Gazette des Beaux-arts à lire sur Gallica. Texte cité et réactualisé par La Tribune de l'art

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires