11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 19:44

    Oubliant les étoiles, guirlandes et Père Noël qui composent d'habitude les illuminations de Noël, Jean- Charles de Castelbajac a habillé le BHV de traits de lumières abstraits. Les couleurs chaudes et froides courent sur la façade de la rue de Rivoli, changeant régulièrement de nuances. Le BHV devient un « vaisseau de lumière du XXIème siècle.

Castelbajac BHV Noël illuminations 2Vague de néons bleus et verts
La façade du BHV Rivoli, Noêl vu par Jean-Charles de Castelbajac

    « Je voulais un Noël fort, ultra-contemporain, à l’inverse des Noël nostalgiques et passéistes qui ne parlent pas de demain; je voulais un Noël comme projet de poptimisme, dédié particulièrement à une génération en devenir. Un Noël électro, un Noël technicolor, un Noël Noël. », déclare  Jean- Charles de Castelbajac.
   

Castelbajac BHV Noël illuminations 11Vague de néons bleus face à l'Hôtel de Ville de Paris
La façade du BHV Rivoli, Noêl vu par Jean-Charles de Castelbajac


   Alors que les nouveaux éclairages aux led électro-luminescentes remplacent peu à peu les éclairages traditionnels, Castelbajac choisit le néon1, une nouveauté vieille d'un siècle, très utilisée par les artistes contemporains.


Castelbajac BHV Noël illuminations 1Vague de néons vert et mauve audessus de la vitrine aux étoiles

La façade du BHV Rivoli, Noêl vu par Jean-Charles de Castelbajac

 

     "Le néon, cet objet usuel, a été démultiplié dans les différentes couleurs de l’arc-en-ciel, pour créer le spectacle. Il fait revivre cette fête dans un univers émotionnel, sensoriel, chromatique immense. Comme une magie qui réinvente Noël !"

    Les vitrines elles aussi ont un habillage stylisé. A suivre ...


Castelbajac BHV Noël illuminations 9La façade du BHV illuminée de néons par Jean-Charles de Castelbajac, Noël 2009



Liens sur ce blog:
Dan Flavin et la lumière vibrante
NOEL 2007: illuminations, délires et Nespresso


Bazar de l'Hôtel de Ville, 52 rue de Rivoli, 75004 Paris
Bazar de l'Hôtel de Ville, Homme, 36 rue de la verrerie, 75004 Paris



Palagret
Archéologie du quotidien
décembre 2009



1- Dans le langage courant, on utilise abusivement le terme néon pour désigner tous les tubes fluorescents. Seuls les tubes jaunes oranges sont des néons. Voir les néons publicitaires.

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires