31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 19:32

 

   Vive la crise disent les murs.

 

 

Vive la crise Quality streetVive la crise, papier collé, street-art à Ménilmontant

 

 

 

 

  Le peintre Ben, toujours réaliste, confirme: bonne crise


 

 

Ben bonne crisebonne crise, tableau de Ben

 

 

 

 

  Un magasin de vêtements fait de l'humour en masquant sa vitrine d'une feuille blanche où est écrit: Y'a rien? Bah oui c'est la crise.


 

 

c'est la crise afficheY'a rien? Bah oui c'est la crise

vitrine d'une boutique de vêtements

 

 

 

 

  L'homme bouée, nu sans sa bouée, se recroqueville de froid ou de peur et n'a rien à dire.

 


 

 

Nouveau né monstrueusement adulte ou homme bouée libéré de sa bouée?

 

 


 

 

Faut-il alors jeter l'éponge comme le suggère Ben?

 

 

 

Ben jette l'épongeJe jette l'éponge, Ben

 

 

 

 

 

 Devons nous attendre la fin du monde pour le 21 décembre 2012? Le film 2012 de Roland Emmerich nous en propose une version très impressionnante où les villes en feu basculent dans l'océan et où seuls les plus hauts sommets émergent du déluge.


 

 

Beware 2012 street-artBeware 2012, street-art

 

 

 

2012 afficheAffiche du film catastrophe 2012

 

 

 

Même pas peur nous dit un pochoir sur le trottoir.


 

 

2012-meme-pas-peur-pochoir.jpg2012 même pas peur, pochoir

 

 

 

Allez, champagne pour tout le monde!


 

 

affiche champagneChampagne! affiche du River café

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Voeux pour le Nouvel An 2010: "soyons réalistes, ne demandons rien"   

Fugit irreparabile tempus, message pour le nouvel an

 

 

 

Palagret

voeux de bonne année

1er janvier 2012

 


 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires