10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 09:36


    La cour de la salle des ventes Artcurial expose souvent des sculptures monumentales. On a d'abord vu un crâne en marbre de Philippe Pasqua puis, quelques mois plus tard, un autre crâne orné de papillons qui viennent sans doute butiner ce qui reste de chair sur les os. Des papillons nécrophages ou des symboles de vie se riant de la mort?



   Pasqua-Crane-sculpture-marbre.jpg

Philippe Pasqua « Crâne », 2009
Bloc de marbre de Carrare sur socle en marbre
Dimensions avec socle : 180 x 110 x 170 cm

 

Philippe-Pasqua-cra-ne-papillon-sculpture---1929.jpg

Philippe Pasqua, « Crâne aux papillons», 2009
Bloc de marbre de Carrare sur socle en marbre
Dimensions avec socle : 170 x 110 x 150 cm Poids : 4,5 tonnes




   Autre déclinaison de ce memento mori, un vrai crâne humain, grandeur réelle, orné de papillons naturalisés bruns, verts et jaunes. Ce crâne là avec ses dents pourris est moins avenant. L'association de l'os brut et des légers insectes est frappant. D'autres crânes humains sont recouverts de feuilles d'or ou d'argent, souvent de papillons. Certains semblent fondre comme une bougie ou se liquéfier en peinture sur leur socle de marbre.




Pasqua-vanite-ornithoptere-9019.jpgVanité ornithoptère de Philippe Pasqua
Techniques mixtes, crâne humain, papillons, peinture acrylique. 24 x 35 x 32 cm


   Orbites vides, dents saillantes, ces sculptures macabres sont des vanités qui nous rappelle la fragilité de la vie face à la mort inéluctable. Des vanités auxquelles les papillons apportent une petite touche kitsch.


   Peintre et sculpteur, Philippe Pasqua est né en 1965 à Grasse. Il vit et travaille à Paris.





Liens sur ce blog:
Vanités de Philippe Pasqua: crânes multicolores aux papillons englués, Art Paris 2011      
Vanités: quelques crânes dans l'art contemporain
ArtParis 2010, crânes et squelettes, de bien joyeuses vanités

Têtes de mort dans le street-art
Publicité et vanités, un crâne et des lunettes



Palagret
avril 2010
art contemporain


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires