23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 17:26

 

  Un bonhomme blanc et nu, assis sur une passerelle de bois, les pieds dans le vide, contemple les hordes de touristes qui s'adonnent à la folie du shopping. Le mannequin embrasse du regard les stands luxueux (Dior, Chanel, Guerlain etc ...) qui offrent aux nombreux touristes chinois des trophées du bon goût parisien à rapporter au pays. "Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), l'ironique installation de Philippe Ramette, est suspendu à 43 mètres de hauteur dans l'atrium des Galeries Lafayette, sous la coupole ornée de vitraux

 

 

 

Ramette éloge contemplation Galeries Lafayette 3"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette, 2014

Sous la coupole des Galeries Lafayette

 

 

 

 

   Le grand ballon blanc ne s'envolera pas, il soutient la passerelle accrochée d'un côté à un balcon. Quelques planches manquent à la passerelle, isolant le personnage, rendant son retour à la terre ferme impossible ainsi que toute évasion vers de plus larges horizons. Comme "le voyageur contemplant une mer de nuages" du tableau de Caspar-David Friedrich, l'homme de Ramette est un personnage romantique, seul. Dans son voyage immobile, il médite sur le spectacle de la foule livrée à un consumérisme frénétique, une foule bavarde où toutes les langues se mêlent. Il se souvient peut-être de ces vers de Charles Baudelaire:


Pendant que des mortels la multitude vile, 
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci, 
Va cueillir des remords dans la fête servile, 
Ma Douleur, donne-moi la main ; viens par ici,


 

 

Ramette éloge contemplation Galeries Lafayette 7"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette

Sous la coupole des Galeries Lafayette


 

          Des galeries circulaires qui entourent l'atrium des Galeries Lafayette, on aperçoit le ballon blanc ou le bonhomme assis, entre les vêtements, les sacs et les parfums de luxe. Il faut s'approcher de la balustrade pour voir l'ensemble de "Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…). C'est aussi l'occasion d'admirer la coupole de l'architecte Ferdinand Chanut, les vitraux byzantins du maître verrier Jacques Gruber et les ferronneries dorées de Louis Majorelle (1912).



 

 

Ramette éloge contemplation Galeries Lafayette 5"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette

Sous la coupole des Galeries Lafayette


 

 

    Dans les photographies dont il est le personnage principal, Philippe Ramette se représente dans des attitudes déséquilibrées, suspendu au-dessus du vide, près à tomber. La chute est un des thèmes du plasticien. Cette fois-ci le bonhomme qui le représente est assis et si personne ne coupe les cordes qui le relient au ballon, il ne tombera pas. Ou alors il sautera de désespoir.

 


 

 

Ramette éloge contemplation Galeries Lafayette 9"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette

Sous la coupole des Galeries Lafayette


 

 

     C'est la première fois qu'une installation d'art contemporain est exposée sous la coupole des Galeries Lafayette. La Galerie des Galeries, située au premier étage du magasin, expose en ce moment On / Off, une exposition-scène de Xavier Veilhan.


 

 

 

Ramette éloge contemplation Galeries Lafayette ballon"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette

Sous la coupole des Galeries Lafayette


       video ici

 

 

Ramette-carte-postale.jpgCartes postales des performances de Philippe Ramette

 

 

 

Liens sur ce blog:

David Lynch et son théâtre d'illusions, en vitrine aux Galeries Lafayette

Till we drop, vitrines de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette

 

Vitrines sur l'art: Thurkral et Tagra, le centre Pompidou aux Galeries Lafayette


 

 

 

Ramette éloge contemplation Galeries Lafayette 34"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette

Sous la coupole des Galeries Lafayette


 

Philippe Ramette

"Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…)

Sous la coupole des Galeries Lafayette Haussmann, à Paris

du 14 juillet au 30 août 2014


Ramette-contemplation.jpgCroquis de "Éloge de la contemplation" (Le Temps suspendu…), Philippe Ramette

 

 

 

 

Palagret

art contemporain et consumérisme

juillet 2014

 


 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires