17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 19:28


 


   Dans le jardin des Tuileries, trois gigantesques fleurs sculptures toisent les promeneurs qui se hâtent sous une pluie fine. Bien que colorées et lisses comme d'inoffensives images de dessin animé, "Flowers that bloom at midnight" viennent de l'univers angoissant de Yayoi Kusama dont l'art se nourrit de ses hallucinations. 

 

 

 

Kusama flowers midnight Tuileries 8"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009

fibre de verre, plastique, peinture polyuréthane

au jardin des Tuileries, Paris


 

 

          Fleurs cyclopes, ces fleurs ont un oeil en leur coeur. Leurs cinq pétales et tiges sont ornés de motifs géométriques et de pois, la marque de fabrique de l'artiste japonaise. "Fleurs qui s'épanouissent à minuit" dit le titre, fleurs figées dans leur épanouissement qui ne frémissent pas dans le vent tant elles sont épaisses et lourdes.

 

 

 

 

Kusama flowers midnight Tuileries 5"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009

 

 

 

   Les sculptures installées pendant l'exposition de Yayoi Kusama à Beaubourg resteront aux Tuileries jusqu'au premier mars. Elles ne verront pas le printemps. Les trois fleurs sont situées entre le manège et l'allée centrale du jardin. C'est la première fois que trois oeuvres de la série "Flowers that bloom at midnight" sont exposées en France. D'autres fleurs sont intitulées "Flowers that bloom tomorrow", fleurs qui s'épanouissent demain.


 

 

 

Kusama flowers midnight Tuileries 3"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009

 

 

 

   Les fleurs ont une grande importance dans la culture japonaise, elles incarnent le renouveau, la joie et le plaisir éphémère. Au printemps, les japonais se réunissent sous les cerisiers en fleurs et se laissent effleurer par les pétales qui tombent harmonieusement au moindre souffle d'air.

 

 

 

 

Kusama flowers midnight Tuileries 6"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009


 

   Yayoi Kusama, comme Murakami, réinterprète ce thème poétique en thème d'effroi et d'inquiétude. Esthétique surréaliste et pop, les fleurs maléfiques semblent venir du monde étrange d'Alice au pays des merveilles.

 


 

Kusama flowers midnight Tuileries 9"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009

 

 

 

    Lors d'un happening dans les années soixante, Yayoi Kusama déclarait: "Je suis la moderne Alice au pays des merveilles." Agée aujourd'hui de 82 ans, la vieille dame vit toujours dans un univers de terreurs enfantines qu'elle traduit dans des oeuvres obsessionnelles.

 

 

  

 

Kusama flowers midnight Tuileries 1"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009


 

 

Kusama flowers midnight Tuileries 7"Flowers that bloom at midnight" de Yayoi Kusama, 2009


 

 

Kusama flower portrait"Flowers that bloom at midnight" et Yayoi Kusama posant devant

 

 

 

 

 

Flowers that bloom at midnight, Yayoi Kusama

Jardin des Tuileries, Paris

Décembre 2011 - 1er mars 2012

 

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Yayoi Kusama, pop-up store Vuitton au Printemps, des petits pois partout

Yayoi Kusama à Beaubourg: se perdre dans l'infini des miroirs

Yayoi Kusama à Beaubourg: "I'm here but nothing", " je suis ici mais je ne suis rien" entre féerie et cauchemar



 


Autres liens:




Palagret
janvier 2012
art contemporain








Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires