20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 12:27

 

   Sur la place de l'église Saint-Alban, le magasin de tissus est fermé depuis longtemps. Comme l'épicerie qui lui a succédé, "Robert-Moure tissus confections" date de l'époque où les villageois n'avaient pas de voiture pour aller faire leurs courses ailleurs, de l'époque où les hypermarchés n'existaient pas. 

 

 

 

St Alban boutique fermée mur peint 8"Robert-Moure tissus confections", boutique disparue

Saint-Alban sur Limagnole

 

 

 

    Les couturières et leurs clientes achetaient leur tissu chez Robert Moure. On y trouvait aussi de la confection. Le choix était limité et les prix élevés, faute de concurrence. Deux fois par an, il y avait des foires dans la région pour apporter un peu de nouveauté et aussi des colporteurs et des catalogues venus de la capitale. Le prêt-à-porter se vendait aussi dans des boutiques qui s'appelaient fièrement "Nouveautés parisiennes".


 

 

St Alban boutique fermée mur peint 40"Robert-Moure tissus confections", boutique disparue

Saint-Alban sur Limagnole

 

 

 

    L'enseigne de Robert Moure est peinte en lettres noires sur un bandeau blanc, toujours très lisible sur le mur crépi. En-dessous, sur l'encadrement de bois est peint "épicerie", une boutique disparue elle aussi. Les petits commerces n'ont pas résisté à la modernisation. Aujourd'hui, les fenêtres et la porte vitrée de l'ancien établissement sont masqués de rideaux; les locaux commerciaux abandonnés sont devenus des habitations, comme dans beaucoup de villes et de villages.

 

 

 

St Alban boutique fermée rideauboutique reconvertie en habitation

Saint-Alban sur Limagnole

 

 

 

         A droite de la porte en bois, reste la ferronnerie et l'encoche pour la manivelle qui servait à descendre un store de tissu ou peut-être un rideau de fer rajouté aux traditionnels volets de bois.

 


 

St Alban boutique fermée manivelleencoche pour ancienne manivelle de store ou rideau de fer

Saint-Alban sur Limagnole

 

 

 

   Des descendants de Robert Moure habitent peut-être encore à Saint-Alban sur Limagnole. Se rappellent-ils avec nostalgie le temps ou le commerçant était un notable respecté tenant boutique sur la place du village? Un village qui connut son apogée juste avant la guerre de 14-18 avec plus 3000 habitants dont il ne reste que la moitié aujourd'hui.

 

 

 

Liens sur ce blog:

Boutique abandonnée au mur peint: cuirs et crépins, clouterie

Boutiques de Nouveautés parisiennes, un petit air désuet

Boutiques de frivolités et de lingerie fémininine

 

 

 

Palagret

boutiques disparues

 

novembre 2013


 

 

 

 

Palagret

boutiques disparues

novembre 2013

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires