9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 16:52

 

   Les bibelots exposés dans les boutiques de souvenirs et les magasins bon marché illustrent parfaitement la misogynie populaire. Une tradition d'humour gras toujours sexiste issue des dictons et proverbes de la France rurale. Quand la blague n'amuse plus personne, les cendriers, les tasses et les plats se retrouvent au vide-grenier, prêts pour une nouvelle tranche de rire.


 

 

bibelot humour mariage 6"J'ai trois amours, ma pipe, mon chien et ma femme", cendrier décoré d'une maxime sexiste

 

   

   Voici un petit florilège de maximes sexistes:

 


 

bibelot humour mariage 4"deux filles et la mère, font trois diables pour le père"

 cendrier décoré d'une maxime sexiste


 


 

bibelot humour mariage 7"Faute de mieux on couche avec sa femme"

 cendrier décoré d'une maxime sexiste

 

 

 

bibelot humour mariage 2"Les hommes sont comme des casseroles, il faut savoir par quel bout les prendre"

 

 

 

    Et pour finir, un poncif sur les hommes: "Les hommes sont comme des casseroles, il faut savoir par quel bout les prendre".



 

 bibelot humour vide-grenierCollection de cendriers "humoristiques" au vide-grenier

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Le mariage vu par l'humour populaire: "Il vaut mieux encore être marié que mort"

Les mystères de la vie: les filles naissent-elles dans les roses?

Les vide-greniers du temps perdu

La saison des vide-greniers, horreurs kitsches et précieuses trouvailles

 

 

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

octobre 2011 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires