4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 13:36


 

“Je ne peux pas croire à quel point je t'aimais"


"Je promets de t'aimer"


"Quand je te serre dans mes bras, je serre ton coeur" 1

 


 

    Ces phrases sirupeuses au sentimentalisme assumé sont de Tracey Emin. Reproduisant son écriture, des lettres s'inscrivent lentement dans des coeurs rouges affichées à Times Square. Remplaçant 15 grandes publicités lumineuses commerciales, six coeurs rouges de Tracey Emin s'affichent à Times Square de 11 heures 57 à minuit. Pendant 180 petites secondes, l'ode à l'amour remplace l'ode à Coca-Cola, Samsung ou Ford.

 

 

 

Tracey Emin love want neon"Love is what you want", néon de Tracey Emin 

 

 

 

 

   “Chaque année j'envoie des cartes pour la Saint-Valentin. Cette année je n'aurai pas à le faire. Times Square le fera pour moi.” déclare la plasticienne britannique Tracey Emin. 


 

 

 

Tracey Emin Times square"I promise to love you", néons de Tracey Emin à Times Square pour la Saint-Valentin 2013 

 

 

 

 

  Tracey Emin est connue pour ses oeuvres provocantes sexuellement explicites relatant sa vie amoureuse, ses échecs et ses humiliations. Depuis 2010, les néons de la série I Promise to Love You” paraissent au contraire bien fleur bleue. Les textes de lumière sont tout à fait appropriées pour la Saint-Valentin. Comme des citations de chansons sentimentales, ils sont tout public.


 

 

 

Londres Tracy Emin néon expo 7662Néons de Tracey Emin 

 

 

 

 

   "Je suis très forte à l'amour non partagé. Je n'ai pas eu de relation sentimentale depuis des années. Mon travail s'en inspire."

 

   "Tout mon travail parle d'émotion, de sentiment, de la sujétion, d'être témoin; c'est personnel. ... Ce n'est pas cathartique mais c'est vraiment un moyen de m'exprimer. C'est très vieux jeu et traditionnel."

 

 

 

 

Tracy Emin quilt Hayward ash"You bitch, Everythig you steel will turn to ash"

Blanket, quilt, de Tracey Emin

 

 

 

 

   Tracey Emin se souvient des enseignes aux néon de son enfance rayonnant dans la nuit. Aujourd'hui les immenses publicités et les enseignes de Times Square sont devenues numériques. Emin a voulu recréer la radiance des néons et leur aspect aujourd'hui désuet en les retranscrivant sur des panneaux qui font appel aux dernières technologies. 


 

 

 

Tracey Emin neon Times SquareLes amoureux s'embrassent sous les coeurs de néon de Tracey Emin à Times Square


 

 

 

   Du 3 au 28 février et pendant trois minutes seulement chaque soir, les amoureux pourront se photographier sous les coeurs de faux néon et envoyer leur cliché avec le hashtag #MidnightMoment au site de s[edition]. Les meilleurs participants gagneront une édition digitale. Le 13 février Tracey Emin au coeur d'artichaut sera à Times Square et posera avec les visiteurs volontaires. Elle qui clame si fort que sa vie amoureuse est un désastre trouvera peut-être alors le bonheur à Manhattan le jour de la Saint-Valentin.

 

 

 

Tracey-Emin-neon-love-you.jpg"I can't believe how much I loved you", néon de Tracey Emin

 


 

    Les animations digitales reproduisant l'effet du néon sont crées par s[edition]. Les oeuvres qui n'existent qu'en format digital sont éditées à 2000 exemplaires à partir de 80$. Puis le prix augmentera automatiquement jour après jour. Damien Hirst, Shepard Fairey, Jenny Holzer et Yoko Ono ont déjà produit des oeuvres qui peuvent être téléchargées.
 
  Depuis 2012, l'opération Midnight Moment distille un peu de culture au milieu de l'invasion publicitaire de Times Square, carrefour new-yorkais très fréquenté. L'initiative reste limitée car les annonceurs ne sont pas prêt à céder des emplacements publicitaires très rentables plus de quelques minutes tard le soir.

  

 

 Times square by Michael McDonoughInvasion publicitaire à Times Square

photo Michel McDonough

 

 

 

 

  Plus modestement, la Mairie de Paris affichera aussi des mots d'amour pour la Saint-Valentin. Pour la deuxième année consécutive, 170 panneaux lumineux feront défiler des messages amoureux envoyés par les internautes. Là aussi, la participation des anonymes est requise.

 


 

 

Liens sur ce blog:


Tracey Emin, Love is what you want, un impudique journal intime à la Hayward Gallery


Saint-Valentin: des billets doux squattent les panneaux lumineux à Paris

 

Le néon et la mort, des sculptures de lumière bien pessimistes


 

 

 

Midnight Moment


Les mots d'amour de la Mairie de Paris


 

Palagret

art dans l'espace public

février 2013

 

 

Notes:

1 - "Love is what you want,”. “I can’t believe how much I loved you,”.  "I promise to love you". "when I hold you I hold your heart."

 

 

 

Sources:

Site de Tracey Emin

Artnews

seditionart

Wallpaper


 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires