11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 12:27

  

    Remonté pièce par pièce sur une armature métallique, le crocodile géant à la gueule béante reçoit sa nouvelle dentition. Supercroc, un des plus grands crocodiliens ayant marché sur la terre, n'a gardé que quelques petites dents d'origine pas complètement développées.

Sarcosuchus 0379L'énorme crâne fossile du Sarcosuchus Imperator
au
Muséum d'Histoire Naturelle de Paris

    Dans la galerie de paléontologie, un plasticien du Muséum est en train de combler les vides de la mâchoire avec de vraies dents de sarcosuchus imperator provenant d'autres squelettes et des dents de plastique façonnées une à une.

Sarcosuchus dent 0377Fausse dent pour le squelette fossile de Sarcosuchus Imperator


     Comme les crocodiles d'aujourd'hui, Sarcosuchus Imperator avait plusieurs dentitions successives. La différence entre les dents authentiques et les fausses dents est très visible. De même les os manquants remplacés ne sont pas de la même couleur que celle des os fossiles trouvés au Sahara au Niger. Le visiteur doit pouvoir distinguer le vrai du faux dans cette reconstitution scientifique qui a été difficile à établir. Un autre Imperator presque complet, découvert par le paléontologue américain Paul Serano, a permis des comparaisons.

Sarcosuchus 0401Squelette fossile de Sarcosuchus Imperator au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris



Sarcosuchus 0422Plaques de la carapace et vertèbres fossilisées d'origine et reconstitution
Squelette de Sarcosuchus Imperator
Muséum d'Histoire Naturelle de Paris


    Le crocodilien longirostre vivant il y a 110 millions d'année au crétacé inférieur. De taille impressionnante, il mesurait 10 mètres de long et son crâne 1,80; il pesait entre 2 et 5 tonnes. Le monstre préhistorique vivait près des fleuves et se nourrissait de poissons à carapace et de tortues, peut-être de petits dinosaures qui venaient s'abreuver. Ses mâchoires puissantes lui permettaient de déchiqueter ses proies.

Sarcosuchus 0370Squelette fossile de Sarcosuchus Imperator
 au
Muséum d'Histoire Naturelle de Paris


   Le Sarcosuchus Imperator, dit Supercroc, a été découvert dans le désert du Ténéré qui était,
en ces temps reculés, une zone de marais. Au cours des siècles, cette région a été recouverte à plusieurs reprises par l'océan. L'eau salé a tué toutes les créatures d'eau douce. Les cadavres sont tombés au fond de l'eau et ont été recouverts par les sédiments. Puis le désert s'est installé.

Sarcosuchus 0380Réparation de la dentition de Supercroc
Squelette fossile de Sarcosuchus Imperator au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris


Sarcosuchus 0454Remplacement des dents disparues
Squelette fossile de Sarcosuchus Imperator
Muséum d'Histoire Naturelle de Paris


   La noyade subite des animaux, le grès qui les a enserré, la sécheresse du climat, tout a concouru à préserver les ossements fossilisés. Les vents de sable violents érodent la roche et mettent à nu des squelettes en très bon état.

Sarcosuchus 0392Squelette fossile de Sarcosuchus Imperator au Muséum d'Histoire Naturelle

     Un premier crâne de crocodile géant a été découvert en 1946. En 1966 Philippe Taquet identifie Sarcosuchus Imperator, du latin sarco (chair) et suchus (crocodile). En 1973, le squelette actuel du reptile aux dents longues est dégagé de sa gangue à Gadoufaoua. En langue touareg, Gadoufaoua signifie littéralement « l’endroit où les chameaux ont peur de passer ». Les chameaux mais pas les paléontologues internationaux qui se disputent ce gisement de fossiles très convoité.

Sarcosuchus 0421Squelette fossile de Sarcosuchus Imperator

     Le Muséum d'Histoire Naturelle ouvert au public en 1898 a gardé un charme suranné avec ses vieux escaliers, ses socles en bois ciré, ses étiquettes manuscrites et ses armoires vitrées pleines à craquer de centaines d'ossements de toutes sortes.  Au premier étage on découvre les moulages et les squelettes de dinosaures: Diplodocus, Tyranosaure, Iguanodon, Tricératops, Plésiosaure, Ichtyosaure et bien sûr le nouvel empereur, le Sarcosuchus Imperator, classe des reptiliae, ordre des crocodiliae famille des pholidosauridae.

verne centre de la terre combat dinocombat de lézards préhistoriques, gravure d'Edouard Riou
Voyage au centre de la terre, Jules Verne

   Il faut monter au deuxième étage  de la galerie de l'évolution et se pencher au-dessus des balcons, ouvragés en style art nouveau, pour avoir une vue plongeante sur tous ces monstres disparus.

Paleontologie-vertebres-dinosaures.jpgGalerie d'anatomie comparée et de paléontologie, les dinosaures
Muséum d'Histoire Naturelle
Galerie d'anatomie comparée et de paléontologie
Vertébrés fossiles, 1er étage

01 40 79 56 01
Jardin des Plantes
57 rue Cuvier, 75005 Paris

Du Lundi au Samedi de 10 à 17 heures, Fermeture des caisses à 16h15.
Samedi et dimanche et fêtes de 10h à 18 heures.
Ouvert toute l'année sauf les mardis.


 
Liens sur ce blog:



Palagret
Photos janvier 2010

cc.gif

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Cabinet de curiosités
commenter cet article

commentaires