11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 22:17


   Au printemps 2009, attaqué par les associations anti-pub (Résistance à l'agression publicitaire, Robin des toits, Souriez vous êtes filmés, Le Publiphobe et Big brother awards ) Metrobus désactivait ses nouveaux écrans numéri-flash à la station Charles de Gaulle. Ces affiches high-tech étaient capables d'analyser le regard du passant et le temps qu'il passait à voir la publicité. Elles pouvaient même, par bluetooth, lui envoyer des messages promotionnels sur son mobile s'il le collait sur l'affiche dernier cri. Une activité un peu trop intrusive pour les anti-pubs qui n'aiment pas les atteintes à la vie privée et l'invasion de l'espace public par la réclame.


 

Metrobus affiche numérique FreddyNouvelle affiche numérique de Metrobus dans le métro parisien

 Freddy, les griffes de la nuit

 

   La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), dans le texte "Souriez vous êtes comptés" a rendu son avis le 19 avril: "Les données ainsi collectées sont des données à caractère personnel dans la mesure où elles peuvent permettre d'identifier une personne". Cependant la CNIL assure que les données seront rendues anonymes "à très bref délai". Un avis équivoque qui laisse le champ libre à Metrobus et à la RATP et à leurs écrans espions.


 

Nouvelles affiches numériques de Metrobus dans le métro parisien


 

      Metrobus est donc de retour dans les couloirs du métro avec des écrans LCD qui diffusent plusieurs publicités fixes ou animées, en trois plages horaires distinctes: "business" pour les voyageurs allant ou revenant du travail; "grande consommation" aux heures creuses et "loisir" le soir.


 

Coca-Cola et Karl Lagerfeld Metrobus affiche numérique Coca-Cola

Nouvelle affiche numérique de Metrobus dans le métro parisien



    Avant la fin de l'année, 400 écrans seront mis en place dans les stations les plus fréquentées. Les capteurs conçus par la société Majority Report, au nom peu rassurant, ne sont pour l'instant pas activés. Pour combien de temps échapperons nous aux écrans espions?


Souriez, vous êtes cernés


          L'affiche numérique filmée en mai à la station Varennes présentait trois publicités. Une banale affiche fixe pour SFR, une affiche un peu animée pour la bouteille Coca-Cola relookée par Karl Lagerfeld, et une affiche pour le film Freddy, les griffes de la nuit. Seule cette dernière exploite la potentialité de ce nouveau média. La griffe d'acier du meurtrier sanguinaire raye la vitre de l'écran, promettant  de terrifiantes blessures. Certains ne verront là aucun progrès!



Liens sur ce blog: 

Déploiement des affiches numéri-flash dans le métro, Gutenberg et le numérique  

Numéri-flash, un écran espion aveuglé tandis que les associations attaquent Majority Report

De la publicité J&B sur les portillons du métro, ça nous manquait

I-Kiosque: une affiche interactive obéit au doigt et à l'oeil


La contestation des anti-pub sur Big Brother Awards 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

mai 2010


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires

PITR 13/05/2010 10:03



Pourriez vous signalez à ce Pitr pochoiriste qu'il n'est pas seul... et qu'il aurait pu se renseigner sur son pseudo... faut etre gogol.


Pitr, the real.