22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 22:11

 

   Marteau-piqueur, burin, acide ou explosifs sont les outils favoris de Vhils un jeune street-artist portugais de 25 ans. Vhils n'ajoute rien aux murs, il ne bombe pas de tags, il ne colle pas de papier découpés, il n'appose pas de pochoir. Il n'ajoute rien, il retranche: il sculpte des visages, sorte de bas-reliefs barbares, dans l'épaisseur du crépi, de la pierre, du plâtre ou d'affiches superposées.


 

 

VHILS visage street-art rue Pajol 7Portrait creusé, Vhils à Paris rue Pajol

 

 

 

      « c’est l’éphémère qui me captive, ce que j’ai vu en grandissant dans les rues, les transformations et les évolutions de la ville. »

 

 

 

VHILS visage street-art rue Pajol 4Portrait creusé, Vhils à Paris rue Pajol

 

 

 

 

   Dans le 18ème arrondissement de Paris, Vhils a choisi deux murs en mauvais état. Le premier appartient à la ZAC Pajol en pleine démolition-rénovation. Au coin des rues Riquet et Pajol reste un pan de mur d'enceinte au crépi noirci par les ans. Des plantes s'y accrochent mais comme le pan de mur, elles sont en sursis. Quand la rénovation sera complète, les murs lépreux disparaîtront, laissant la place à des surfaces lisses de verre et d'acier.


 

 

 

VHILS visage street-art rue Pajol 8Portrait creusé, Vhils à Paris rue Pajol

 

 

 

 

    Si vous marchez le long de ce mur rue Pajol, vous ne remarquerez probablement rien. Il faut être sur le trottoir opposé pour que l'image sculptée se révèle. Le burin de Vhils décape le crépi et fait apparaître des moellons irréguliers qui dessinent le haut du visage d'un homme. Les éclats jaunes soulignent les détails du portrait en noir et blanc.

 

 

 

VHILS visage street-art rue Pajol 0Portrait creusé, Vhils à Paris rue Pajol

 

 

   

 

    Le deuxième mur se trouve rue 85 rue Philippe de Girard. Là aussi, il est facile de manquer le portrait si vous suivez la rue dans le mauvais sens. Le portrait est en hauteur, creusé dans un mur aveugle mis à nu par la démolition de l'immeuble adjacent.


 

 

 

VHILS visage street-art rue Girard 4Portrait creusé, Vhils à Paris rue Philippe de Girard

 

 

 

    Comme en gravure, de petites touches sur la surface beige sale dessinent en pointillé le visage entier d'un homme moustachu. Une palissade et un mur masquent son menton.

 

 

 

VHILS visage street-art rue Girard 3Portrait creusé, Vhils à Paris rue Philippe de Girard

 

 

 

 

       Le mur devient un palimpseste révélant son histoire couche après couche. Parfois Vhils découvre des plaques de métal derrière la pierre ou des cloisons de bois, parfois il n'y a que la pierre ou le plâtre.

 

 


 

VHILS visage street-art rue Girard 9Portrait creusé, Vhils à Paris rue Philippe de Girard

 

 

 

 

    Choisissant des espaces abandonnés, en ruine, où le temps a fait son oeuvre destructrice, Vhils fouille les anciennes strates de la ville. La destruction devient création. Du chaos, il fait naître des images nouvelles. Des images éphémères qui s'effritent avec les intempéries ou les mains des passants qui détachent des morceaux des murs à leur hauteur.

 

    L'exposition en galerie de Vhils s'intitule "entropie". La dégradation et la disparition de ses oeuvres in situ font partie de sa démarche. Pour quelques mois, certaines sculptures restent miraculeusement intactes, stables, comme dans l'oeil du cyclone. Puis elles se délitent peu à peu et s'effacent dans le mouvement incessant de la ville.

 

 

 

VHILS visage street-art rue Girard 8Portrait creusé, Vhils à Paris rue Philippe de Girard

 

 

 

 

    Né en 1987, Alexandre Farto alias Vhils a commencé par des graffiti dans le métro de Lisbonne. Il a étudié à l’école Central Saint Martins de Londres. En 2008, Banksy le repère et l’invite à participer au Cans Festival britannique. Aujourd'hui, une des stars du street-art, Vhils a sculpté des portraits à Londres, Lisbonne, Shanghaï, Moscou, Bogota ETC ...


  

 

 

      Londres street-art Brewery Vhils visage creusé 6Portrait d'homme creusé dans le mur, Vhils.  Ancienne brasserie Truman à Londres

 

 

 

 

   A l'occasion de sa première exposition parisienne à la galerie Magda Danysz,  Alexandre Farto, alias Vhils, a réalisé plusieurs oeuvres sur les murs de Paris:

Rue Pajol / rue Riquet, Paris 18

85 rue Philippe Girard, Paris 18

Boulevard Vincent Auriol, Paris 13

177 rue du Château des Rentiers, Paris 13

11 rue Chardon Lagache (dans la cour de l'hôpital) Paris 16



 


Vhils-Shanghai.jpgPortraits creusés, Vhils à Shanghaï
 

 

 

 

Entropie : Vhils solo show Paris

Galerie Magda Danysz, 78 rue Amelot Paris 11

Du 23 juin au 28 juillet 2012


 

 

VHILS-MOscou.jpgPortrait creusé, Vhils à Moscou

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Street-art, art éphémère: le portrait creusé de Vhils a été détruit rue Pajol

Street-art en relief, Vhils attaque les murs à Londres

 

 

 

Palagret

street-art

août 2012

 

 



 

 

 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires