2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 01:34


     Quand les collages et les tags sont apposés dans des recoins, sur des murs à l'écart, des boutiques abandonnées, c'est plutôt amusant. Quand ils sont collés en face de la fontaine Stravinski à Beaubourg, c'est carrément nul. Les tags et les papiers collés gâchent la vision des oeuvres de Niki de Saint-Phalle et de Jean Tinguely.


street-art fontaine Stravinski NanaLa Sirène de Niki de Saint-Phalle et machine de Jean Tinguely devant un mur barbouillé
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


    Il faut être bien naïf pour croire que ses gribouillages peuvent rivaliser avec les seize sculptures colorées et les machines fantasques des deux artistes. Mues par l'eau, les sculptures tournent sur elle-même, en faisant un bruit léger ou en grinçant en hommage à la musique d'Igor Stravinski.


street-art fontaine Stravinski réparationCoeur de Niki de Saint-Phalle
Ragtime et  la Vie de Jean Tinguely
réparation devant un mur barbouillé.
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


    Le mur aveugle blanc qui servait de fond de scène à la fontaine est maintenant couvert de street-art. A côté de l'exubérance loufoque de Niki de Saint-Phalle et de Jean Tinguely, les graffiti ainsi exposés se révèlent pauvres et peu inventifs.


street-art fontaine StravinskiAmour, Serpent et Oiseau de Feu de Niki de Saint-Phalle
Clé de Sol et Mort, machines de Jean Tinguely
devant un mur barbouillé
, f
ontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


street-art fontaine Stravinski Ender THTFCollages de  THTF et autres non identifiés, tags, devant le fontaine Stravinski


    Mais que font les nettoyeurs municipaux?

street-art fontaine Stravinski 2Oiseau de Feu de Niki de Saint-Phalle
machines de Jean Tinguely devant un mur barbouillé
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


Fontaine Stravinski niki de Saint-Phalle tag 5621
Beware 2012, graffiti et papier collé derrière le Serpent
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris

 

-----------------


Fontaine Stravinski, ou fontaine des automates, de Niki de Saint-Phalle et de Jean Tinguely, 1983
Seize sculptures-fontaines inspirées des compositions d'Igor Stravinski.
L'oiseau de Feu, l'Amour, la Clé de Sol, la Spirale, le Rossignol, l'Eléphant, le Serpent, le Renard, la Grenouille, la Mort, la Diagonale, la Sirène, le chapeau de clown, la Vie, le Coeur
Polyester, aluminium, fibre de verre; 36 m x 16,5 m.
Place Igor-Stravinski, quartier Beaubourg,
Paris IVè.


Palagret
Photos prises en 2009 et 2010
archéologie du quotidien

cc.gif

Source:
Documents centre Pompidou

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires

ender 18/02/2010 12:52


bonjour je suis désolé mais le collage que vous m'attribuez n'est pas de moi ( ce que je regrette parce que je l aime beaucoup :) personnellement je n'aime pas ce mur, trop grand pour moi, et ne
porte aucun jugement sur ceux qui choisissent de coller ou peindre dessus 


Catherine-Alice Palagret 18/02/2010 17:35


Désolée, j'avais cru reconnaître votre style. Je corige l'attibution.
Palagret


Marc Panchaud 06/02/2010 10:10


Bonjour,
Je ne comprends pas mon commentaire ne passe pas.
Bref je voulais dire que j'aportais tout mon soutien à Eric Maréchal grâce à qui j'ai découvert des artistes du street art de talent venant du monde entier.
Marc


Eric Marechal 04/02/2010 21:34


Vous prétendez aimer le street art et vous vous offusquez de l'utilisation du mur de la place Stravinsky alors que l'article suivant, vous louez le travail de Bonom, oeuvre également réalisée sans
aucune autorisation non plus...ce sont donc bien vos propres critères que vous appliquez ainsi, décidant que tel endroit est correct, que tel autre ne l'est pas.
Pour votre gouverne, je choisis à chaque fois des murs en mauvais état, déjà tagués et ne colle qu'exceptionnellement sur des murs dits"propres". C'est une question de respect, tout
simplement...mes collages sont le résultat d'une longue reflexion et pas le fruit du hasard. J'ai créé un concept unique qui consiste à faire connaitre des artistes urbains du monde entier à des
publics différents de ceux qu'ils connaissent habituellement. J'ai ainsi collé les oeuvres de plus de cent artistes différents de pays aussi variés que le Japon, l'Australie, la Colombie, le
Brésil, la Finlande etc...et j'ai collé les oeuvres d'artistes français à sao Paulo, tokyo, seoul etc...
Quant aux noms des artistes, ils sont très connus dans leur pays et pour revenir à Stravinsky j'ai collé des artistes tres connus là bas comme Ozi, Celso Gitahy, Magrela, Pontello etc...
Bien entendu, je n'aurais pas la prétention de dire que tout le monde aime ce qui a été collé ! mais je peux vous affirmer avoir eu de nombreux éloges tant sur la démarche que sur le lieu
choisi...par ailleurs, même si personnellememnt j'apprécie Niki de StPhalle, comment oser dire que tout le monde aime?
Bref, si vous avez l'honnêteté de regarder de plus près ce qui a été collé et la curiosité de faire un tour sur mon site, vous devriez plutôt y trouver une inspiration pour un prochain article pour
votre blog !
Cordialement
Eric


Marechal 02/02/2010 15:18


La véhémence de votre article n'a dégal que vos jugements à l'emporte pièce.
Vous portez des jugements sur des artistes sans avoir pris le temps d'en savoir plus sur ces derniers. Il se trouve que certains affichés sur ce mur font partie des artistes les plus connus et
appréciés dans leur pays...par ailleurs, pour avoir recueilli de nombreux témoignages directs de spectateurs, je peux vous dire que ceux ci étaient enthousiasmés...comme toujours, en matière d'art,
chacun voit midi à sa porte.
Responsable d'une partie des collages sur ce mur, je revendique le droit d'utiliser ce mur, d'un état douteux et sans grand intérêt esthétique, pour présenter les oeuvres d'artistes du monde
entier. Je ne vois pas comment cela viendrait entraver la vision des sculptures, elles même en piteux état.
Evidemment, je ne fais aucune confusion entre les tags réalisés sur ce mur et qui se revendiquent comme étant du vandalisme.
C'est aussi pour luttercontre l'amalgame "vandalisme" et art urbain que je colle les oeuvres d'artistes du monde entier.
Je trouve également intéressant de voir que la publicité envahissante de Diesel, imposée à tous d'une façon grossière ne vous choque pas autant que l'art urbain collé place Stravinsky.
Cordialement
Eric


Catherine-Alice Palagret 03/02/2010 18:59


Même si ces artistes de rue "font partie des artistes les plus connus et appréciés dans leur pays", des noms s'il vous plaît, ils n'ont rien à faire là. J'apprécie le street-art comme vous pouvez
le constater en lisant les nombreux billets que j'y consacre, je ne les apprécie pas en un tel lieu. Quant aux témoignages  des spectateurs enthousiasmés, ils n'ont rien de probants.
Votre échantillon statistique n'est pas pertinent et je pourrais trouver autant de personnes d'un avis contraire. Enthousiasmés, n'exagérons rien, intéressant tout au plus et pas à cet endroit.

La fontaine Stravinski est en mauvais état  mais la remise en état débute ce mois-ci. Le mur sert de faire-valoir aux sculptures et les interventions sauvages brouillent la vision. Vous n'avez
aucun droit de vous approprier l'espace public et en investissant ce mur à titre personnel vous proclamer qu'il n'y a aucune raison de le respecter, ne vous plaignez pas alors des vandales.
Les collages attirent les tags, vandales ou non, c'est inévitable. Et qui décide qu'un tag est une oeuvre ou du vandalisme?

La publicité Diésel ne reste en place que quelques heures et mon billet n'est pas vraiment laudateur. Vos collages restent en place très longtemps et nécessite un grand nettoyage.

Si j'ai bien compris vous collez pour les autres? Avez-vous vos propres collages?

Cordialement et à bientôt pour une nouvelle collecte d'art urbain.

Palagret, 3 févier 2009