2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 00:12

 

    La Butte aux Cailles est un bon terrain de jeu pour les artistes de rue. Depuis la création des Lézarts de la Bièvre en 2001, les murs se sont couverts de pochoirs, graffiti et papiers collés. Certains sont encore en place, d'autres ont disparus, arrachés, tagués ou recouverts. A côté des créations officielles, il y a toujours des interventions plus modestes.

 

 

Pourquoi la mer est bleue? papier collé sur un tuyau et Bonhomme de Maïs


 

Pourquoi meurt une étoile? papier collé sur un tuyau


  Collées sur des tuyaux de descente de pluie, des affichettes nous demandent pourquoi? "Pourquoi la mer est bleue?" C'est écrit à la main, avec un dessin de crabe en-dessous. "Pourquoi meurt une étoile" demande un autre collage. Questions poétiques, questions enfantines sans réponse rapide.
       

 

Pourquoi la colle colle? papier collé sur un tuyau  et Bonhomme de Maïs


   Puis viennent des questions plus prosaïques: "Pourquoi la colle colle?" Et "Comment marche la crème anti-cellulite?" Là il y a des explications scientifiques précises mais l'auteur des messages s'en moque probablement. Le jeu est de poser des questions, pas d'avoir des réponses ennuyeuses.


Comment marche la crème anti-cellulite?
Pourquoi la colle colle?
Papier collé sur un tuyau et Bonhomme de Maïs


    Si philosopher c'est se poser des questions alors ces petites affiches sont à classer dans la catégorie "Philosophie de la rue".


   A côté des ces questionnements drôles par leur simplicité, on trouve deux petits bonshommes déjà repérés près de Beaubourg. Les Bonshommes de Maïs, faits de pâte colorée, ne se posent pas de questions existentielles. Ils sont là, c'est tout. Le passant lui s'interroge; ces jouets fragiles font-ils partie de la même intervention?


Pochoir de Jana, Jeff Aérosol et Artiste Ouvrier, Lézarts de la Bièvre
Buttes aux Cailles, Paris



Suite:

"vous êtes ici ?", un pochoir absurde

Street-art? Bonhomme de Maïs à Paris

 



Liens sur ce blog, catégorie street-art et philosophie de la rue

Sujet pour le bac philo? savoir ou avoir? graffiti pitoyable, philosophie de la rue

Mieux vaut art que jamais

Des murs bien bavards: souffrance, tristesse, mort, murmurent les stickers





Lézarts de la Bièvre

12 et 13 juin 2010

Paris Vè et XIIIé



Palagret
Photos prises en Août 2009

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Philosophie de la rue
commenter cet article

commentaires