19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:41


    Rero le client suivant collent ses ironiques affiches sur les murs de la ville. Aujourd'hui il  expose à la galerie Confluences de nouveaux gaufrages, collages, photographies et vidéos.



Rero-permission.jpgDid you have permission?, Aviez vous la permission?
pochoir de Rero



   Dans un hôpital désaffecté, Rero a écrit sur des murs tagués de nouvelles phrases en grandes  lettres au pochoir, lettres barrées pour insinuer le doute. Les phrases s'interrogent sur le licite et l'illicite de l'art urbain, petite incivilité quotidienne.


  On y peut lire:
Did you have permission?, Aviez vous la permission?
Is your child a tagger?, Votre enfant est-il un tagger?


Rero-papier-colle-murs-dechire.jpgJe n'aime pas beaucoup les gens qui pourrissent nos murs avec des affiches,
affiche à demi-arrachée de Rero, juste le client suivant


Liens sur ce blog:

Rero, Error 404 à la Backslash gallery
Les ironiques affiches sauvages de Rero, le client suivant
FKDL, Rero, S75: art urbain, collages rue Quincampoix et Aubry le Boucher

L'homme à la bouée, une image absurde et inquiétante
Street-art: "vous êtes ici", un pochoir discret et Bonhomme de maïs
Ceci n'est pas un renard ni un chevreuil, c'est du street-art
Les papiers collés de FKDL
Paella Chimicos: tracts collés dans la ville, art de la libre expression
Vladimir Poutine, un papier collé à Beaubourg


Palagret
février 2010
art de la rue



Dossier de presse:

    Dans le cadre du festival RE MEDIA, Confluences a le plaisir d’inviter l’artiste RERO à intervenir en collaboration avec différentes compagnies de théâtre sélectionnées pour cet évènement. Ensemble, ils vont travailler sur le détournement des Médias. RERO, connu pour son travail en milieu extérieur sur la Négation de l’image autour de l’acronyme anglais WYSIWYG (What You See Is What You Get), fait un clin d’oeil au travail mené par les Situationnistes à la fin des années 50.


Rero-papier-colle-1.jpgJe viens juste de gagner au loto et je vous emmerde
Affiche arrachée de Rero



    L'imitation serait alors nécessaire au développement créatif, affirme Isidore Ducasse:« Le plagiat est nécessaire, le progrès l'implique » alors que Guy Debord nous expliquait la mécompréhension de cette phrase par le spectateur et que « La négation de la conception bourgeoise du génie et de l’art ayant largement fait son temps, les moustaches de la Joconde ne présentent aucun caractère plus intéressant que la première version de cette peinture. Il faut maintenant suivre ce processus jusqu’à la négation de la négation. »




EXPOSITION DE RERO
Du 27 février au 03 avril 2010
CONLUENCES
190 bd de Charonne, 75020 PARIS
Métro : Alexandre Dumas
Tél : 01.40.24.16.34

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires