23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 15:41

 

  Un "nouveau mensonge urbain" de Pierre Delavie est installé sur la façade du Grand Palais à Paris pour l'exposition Moi Auguste Empereur. Ce trompe-l'oeil reproduit l'architecture néo-classique du bâtiment en la déstabilisant, comme après un tremblement de terre. Des pans, des corniches et des fausses fenêtres ont perdu leur assiette et s'inclinent. Une colonne tronquée, ruine en suspens, surplombe l'escalier et semble menacer ceux qui se risqueraient à passer dessous.


 

 

Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeilTrompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

pour l'exposition Moi Auguste Empereur

 

 

    L'installation éphémère s'intitule Neo (rapt architectural). "Cacherait-elle un nouvel enlèvement des Sabines? Cet acte fondateur de Rome, maintes fois représenté, pourrait-il resurgir derrière ces colonnes gorgées de mémoire?" 1


 

 

Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 1Installation du trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

pour l'exposition Moi Auguste Empereur

 

 

 

   Trompe-l'oeil peint ou en relief, fausses perspectives en déséquilibre, Pierre Delavie réalise des bâches de travaux inventives et des installations: avenue Georges V à Paris, boulevard Haussmann pour le Printemps, Château de Versailles, Palais des Beaux-Arts de Lille, Chambre de commerce de Marseille.


 

 

Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 7Trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

pour l'exposition Moi Auguste Empereur

 

 

 

   En voyant les ouvriers sur la grue en train d'installer le décor en trompe-l'oeil, les passants se demandent s'ils doivent encore redresser les colonnes. Mais non, penchées elles sont, penchées elles resteront comme pour démentir le poète Horace qui proclamait fièrement: « Exegi monumentum aere perennius » (j'ai construit un monument plus durable que le bronze). Cette phrase grandiloquente sert de titre à une colonne disloquée, une oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, grands experts en ruines factices et civilisations mortelles. 

 

 


 

Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 4Neo, trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

pour l'exposition Moi Auguste Empereur

 

 

 

    Les plus beaux palais s'écroulent nous rappelle avec humour cette fausse façade de Pierre Delavie. L'empereur Auguste régna sur un empire qui allait de la Gaulle à l'Orient, un empire disparu. L'orgueil des hommes ne peut rien contre le temps.


 

 

Delavie-Trompe-l-oeil-Lille.jpgTrompe-l'oeil de Pierre Delavie, Palais des Beaux -Arts à Lille

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

le trompe-l'oeil dégoulinant de l'avenue George V

Le trompe-l'oeil du Printemps à Paris: un miroir menteur

Le trompe-l'oeil verdoyant du château de Versailles, loin de tout mercantilisme

Les fausses ruines d'Anne et Patrick Poirier au quartier du Ponant

Moi, Auguste, Empereur de Rome à l'heure d'internet


 

 

 

 

Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 3Installation de Neo, trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

pour l'exposition Moi Auguste Empereur

 

 

 

 

Moi, Auguste, Empereur de Rome 

19 Mars 2014 - 13 Juillet 2014

Grand Palais, Galeries nationales, Paris

 

 

Palagret

Trompe-l'oeil

mars 2014

 

 

 

1- cartel de l'installation

 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Trompe-l'oeil
commenter cet article

commentaires