13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 15:52

 

    La fausse façade verticale de Leandro Erlich modifie la perception des visiteurs; les enfants s'approprient vite le miroir trompe-l'oeil devant lequel ils exécutent d'improbables acrobaties nous faisant croire qu'ils escaladent le Bâtiment.

 

 

104 Erlich Bâtiment 104 juilletBâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle Aubervilliers du 104

 

 

 

  L'installation devait être démontée en décembre; elle est toujours là, jusqu'en août. Le bâtiment miroir est aujourd'hui encadré de Connexions, un réseau d'élastiques colorés d'Anne-Flore Cabanis.

 

 


 


Bâtiment, Leandro Erlich au 104 par Palagret

 

 

104 Erlich Bâtiment 104 juillet 5Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle Aubervilliers du 104

 

 

 

Voir l'article d'octobre

 

 

In-Perceptions

Bâtiment, Leandro Erlich

Du 24 septembre au 4 août 2012

Le 104 (Le Cent Quatre), 104 rue d'Aubervilliers 75019 Paris


 

 

104 Erlich Bâtiment Cabanis connexions 104Le miroir incliné crée l'illusion

Bâtiment de Leandro Erlich et élastiques tendus d'Anne-Flore Cabanis

grande halle Aubervilliers du 104

 

 

 

 

Billets sur les expositions du Cent-quatre:


Pistoletto, 20 miroirs brisés au 104 à Paris


Johan Lorbeer: vie tranquille, vie perchée au 104


 La villa Arpel reconstituée au 104, le terrain de jeu de JacquesTati 


 

Palagret

art contemporain

juillet 2012

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires

mireille du sablon 18/07/2012 14:03


Je trouve assez extraordinaire ce trompe l'oeil, quelle imagination!


Bon a-midi, Mireille du Sablon