VITRINES

Lundi 18 août 2014 1 18 /08 /Août /2014 19:29

 

  Rue Saint-Honoré au mois d'août à Paris, beaucoup de magasins sont fermés ou en travaux, comme d'habitude. Voici deux messages bien proprement collés sur des vitrines presque vides. S'agit-il de marketing?

 

 

vitrine-message-tournant-Saint-Honore--4391.jpg"Toi je t'attends au tournant", message sur une vitrine rue Saint-Honoré

 

 

 

  Le premier message avertit le passant en le tutoyant: "Toi je t'attends au tournant" écrit en majuscules bleues, le mot tournant étant au tournant (ah ah).



 

vitrine-message-Saint-Honore--9.jpg"Pourquoi faites vous comme si j'étais transparente?" message sur une vitrine rue Saint-Honoré

 

 

   Le deuxième message nous pose une question: "Pourquoi faites vous comme si j'étais transparente?". Transparente, comme une vitre? L'auteur s'amuse avec les mots.

 

 

   A côté de la boutique récente, on remarque une ancienne boutique qui a gardé son décor second empire, avec moulures, arabesques et bandeau de marbre.

 

 

Palagret

vitrines

août 2014

 



Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : VITRINES - Communauté : Publicité
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 6 février 2014 4 06 /02 /Fév /2014 12:14

  

Jean-Paul Lespagnard investit les vitrines des Galeries Lafayette de la rue de la Chaussée d'Antin. Motifs fleuris et géométriques entourent les créations du designer couturier belge. Coiffés de turbans choucroute et le visage masqué de pierreries, les mannequins présentent des vêtements aux prix de 40000€ pour un top et seulement 20000€ pour un short.

 

 

vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette 8Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette

 


   Difficile de prendre une photo de l'ensemble des vitrines masquées par plusieurs cars de tourisme. Une entrée décorée en portail de bois rouge est dédiée aux visiteurs chinois et ils s'engouffrent dans les Galeries Lafayette à la recherche de parfums, d'écharpes et de sacs de grands créateurs. Les clients chinois regardent à peine les vitrines de Jean-Paul Lespagnard mais, épuisés par ce shopping frénétique, ils en apprécient les rebords pour s'asseoir en attendant leur car.


vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette chinois 8Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard et visiteurs chinois

aux Galeries Lafayette


   Jean-Paul Lespagnard expose à la Galerie des Galeries dans le magasin même et là aussi une médiatrice chinoise guide les visiteurs.



vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette 4Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette


Dossier de presse: 

Ancien lauréat du Festival International de Mode et de Photographie à Hyères et futur artiste associé du projet de Capitale Européenne de la Culture de la ville de Mons en 2015, il a imaginé TILL WE DROP, une exposition à son image : décalée et engagée.


 

 

vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette 3Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette

 

 

 

 

   Pour cette première exposition monographique à Paris, Jean-Paul invite le visiteur à explorer son processus de création. Inspirée de sa collection éponyme de 2014, présentée à Paris en septembre 2013, l’exposition évoque la vie exubérante des grands hôtels de la Riviera Maya au Mexique et se fait l’écho d’une certaine idée du paradis artificiel. Un univers euphorique, fait de transgression et de liberté. Jean-Paul Lespagnard, déguisé en abeille, nous plonge dans un parcours ponctué de dispositifs qui dépeignent les rites, us et coutumes du touriste impulsif, délesté de toute contingence matérielle.


 

 

vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette 1Jupe longue et boîte de soda en ceinture

Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette


 

 

   À l’occasion de la venue du prolifique Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette, tout un parcours sera consacré au projet TILL WE DROP, dans l'ensemble des vitrines de la rue de la Chaussée d’Antin et au premier étage du magasin.


 

 

vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette 2Visage recouvert de pierreries et bouche souligné d'un rubis carré (faux?)

Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette


 

 

   Boulevard Haussmann, les vitrines des Galeries Lafayette, plus sobres, sont dédiées à la blancheur.

 

 

 

Till we drop, une exposition du créateur Jean-Paul Lespagnard 

Du 29 janvier au 5 avril 2014

Galeries Lafayette, boulevard Haussmann, Paris

 

 

 


 

 

vitrine Jean-Paul Lespagnard Galeries Lafayette 5Till we drop, vitrine de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette

 

 

 

Palagret

vitrines et mode

février 2014


 

 

Jean-Paul-Lespagnard-expo-Galeries-Lafayette-mode-les.jpgTill we drop, exposition de Jean-Paul Lespagnard aux Galeries Lafayette

Passez votre tête dans le trou pour vous faire tirer le portrait

 

 

 

Source:

Dossier de presse

 


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : VITRINES - Communauté : archéologie du quotidien
Ecrivez un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 21 décembre 2013 6 21 /12 /Déc /2013 01:54

 

   La chasse à la licorne continue. En voici une repérée dans une vitrine décorée comme un appartement ancien. La blanche licorne est à côté de petites robes noires en vente pour les fêtes de fin d'année. La chimère à la corne torsadée n'appartient pas vraiment à l'iconographie de Noël mais elle incarne le merveilleux et le rêve.

 

 

 

vitrine Noël licorne Vélizy 8Demi licorne en vitrine à Noël à côté d'une petite robe noire portée par un mannequin décapité

 

 

 

    Cette licorne ressemble à un cheval de manège qu'on aurait coupé en deux. L'espace de la vitrine est étroit et une moitié de licorne suffit à incarner l'animal fabuleux. De même les mannequins sans tête ou sans visage suffisent à signifier le tout. Nous voyons donc une licorne mutilée et des mannequins décapités sans que cela nous trouble tant nous sommes habitués à ce morcellement des corps en vitrine, en affiche ou à l'écran.

 

 

 

vitrine Noël licorne Vélizy 7Demi licorne en vitrine à Noël à côté de petites robes noires portées par des mannequins décapités

 

 

 

       Le plasticien anglais Damien Hirst a représenté des licornes, amputées elles-aussi, qui nous parlent de mort. La demi licorne en vitrine, bien qu'incomplète, simule la vie et le mouvement avec ses deux pattes repliées. Les mannequins avec ou sans tête simulent aussi la vie, ils nous représentent.

 

 

 

Liens sur ce blog:

A la recherche de la licorne perdue à Paris

Une licorne rose retrouvée au Jardin des Plantes lors de la FIAC 2013

La violence faite aux licornes: Xue Sun, Renaud-Auguste Dormeuil, Maïder Fortuné à la Conciergerie

Des mannequins décapités, en morceaux

 

 

Palagret

chimères

décembre 2013

 

 

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : VITRINES - Communauté : archéologie du quotidien
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 janvier 2013 7 20 /01 /Jan /2013 22:36

 

    Des mannequins de couturière paradent dans les vitrines des Galeries Lafayette. Simples bustes de toile aux bras articulés et tête au visage effacé, ces mannequins présentent la nouvelle collection de Blanc. Disposés en scénettes dans un décor d'hôtel de luxe, ces femmes artificielles incarnent de parfaites soubrettes. 

 

 

 

mannequin soubrette vitrine Galeries Lafayette 6Mannequin soubrette en vitrine

Nouvelle collection de Blanc des Galeries Lafayette


 

 

          Sur le buste de tissu beige des mannequins sont posés un plastron noir et blanc, un noeud papillon et un tablier blanc. Leur visage vide est surmontée d'une coiffe blanche. La stylisation de l'uniforme suffit à signaler leur fonction de servantes, femmes de chambre ou lingères.

 

  

 

 

mannequin soubrette vitrine Galeries Lafayette 1Mannequins soubrettes en vitrine, la valise et les oreillers

Nouvelle collection de Blanc des Galeries Lafayette

 

 

 

   Des pantins articulés, anonymes et muets, voilà bien des femmes de chambre parfaites. 

 



 

mannequin soubrette vitrine Galeries Lafayette 4Mannequin soubrette en vitrine, bras articulés

Nouvelle collection de Blanc des Galeries Lafayette

 

 

 

 

 

 

mannequin soubrette vitrine Galeries Lafayette oreillerMannequins soubrettes en vitrine, chambre 15

Nouvelle collection de Blanc des Galeries Lafayette

 

 

 

mannequin soubrette vitrine Galeries Lafayette 5Mannequin soubrette en vitrine

Nouvelle collection de Blanc des Galeries Lafayette

 

 

 

mannequin soubrette vitrine Galeries Lafayette 8Femme de chambre en vitrine, le plateau du petit déjeuner

Nouvelle collection de Blanc des Galeries Lafayette

 

 

 

 

Galeries Lafayette Maison

Le Blanc vit plus mode

Du 19 décembre 2012 au 12 février 2013

Boulevard Haussmann, Paris

 

 

 

Liens sur ce blog:


Les mannequins décapités

 

Les mannequins sans visage

 

La tête et les jambes, des mannequins en morceaux


"Le mannequin défiguré" au cinéma Le Colorado à Paris, cinéma disparu

 

      

Le Pinocchio de Jim Dine  

 

 

 

Palagret

vitrines et mannequins

janvier 2013

 

 


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : VITRINES - Communauté : archéologie du quotidien
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 septembre 2012 2 04 /09 /Sep /2012 23:40

 

    On n'échappe pas à Noël, à Pâques, aux Vacances. Maintenant c'est la Rentrée; les affiches publicitaires et les vitrines nous le rappellent. Voici les vitrines du Bazar de l'Hôtel de Ville: cahiers géants, chiffres envolés, poème défait, livres empilés. Dans cette scénographie fantaisiste, les mannequins présentent de sobres vêtements. La Rentrée c'est quand même sérieux.

 

 

 

vitrine rentrée du bazar livreLa rentrée du Bazar, livre ouvert, chiffres envolés

vitrine du Bazar de l'Hôtel de Ville

 

 

 

vitrine rentrée du bazar livre 2La rentrée du Bazar, livre ouvert, chiffres envolés et mannequins

vitrine du Bazar de l'Hôtel de Ville

 

 

 

     Ecoliers, n'ouvrez pas vos livres et vos cahiers car tout le savoir s'en échappe. Les chiffres plus légers que l'air sont attirés vers le haut. Les dinosaures se détachent des pages et s'enfuient. Pourvu que le vélociraptor n'avale pas nos chères têtes blondes.

 


 

vitrine rentrée du bazar dinosauresLa rentrée du Bazar, livre géant, dinosaures et mannequins

vitrine du Bazar de l'Hôtel de Ville

 

 

 

     Quant aux poèmes ils disparaissent. Le tableau parisien "A une passante" de Charles Baudelaire est incomplet. Il manque les trois derniers vers.

 

 


 

vitrine rentrée du bazar poème 1La rentrée du Bazar, livre géant et poème de Baudelaire s'éparpillant

vitrine du Bazar de l'Hôtel de Ville

 

 

 

    Le début du texte des Fleurs du Mal est bien imprimé mais la fin des vers ondule et danse. Les mots glissent sur la page, les lettres s'accumulent dans un coin et tombent sur le sol, emmêlées. Le tableau parisien n'a plus de sens pris dans le chaos urbain:


"La rue assourdissante autour de moi hurlait."

 

    Une phrase toujours d'actualité avec le flot frénétique des voitures et la foule qui se presse sur le trottoir du grand magasin.

 

 

 

 

vitrine rentrée du bazar poème 2La rue assourdissante autour de moi hurlait , livre géant et poème de Baudelaire éparpillé

la rentrée du Bazar, vitrine du BHV, Paris

 

 

 

 

    Que faut-il conclure de cette vitrine surréaliste digne de Magritte. Que la poésie ne résiste pas à la pesanteur? Que la poésie est voué à disparaître? Qu'au temps du numérique l'écrit s'efface comme sur une ardoise magique? Non, il s'agit juste d'une image amusante.



 

 

rentree-du-bazar-vitrine-poeme-3.jpg Livre géant et lettres du poème de Baudelaire tombées au sol

La rentrée du Bazar, vitrine du Bazar de l'Hôtel de Ville

 

 

 

 

    Les mannequins des vitrines du BHV sont entiers, ce qui n'est pas si fréquent. Leur visage est stylisé, à peine ébauché. Ils sont tous chauves. Seules les femmes ont des cils noirs collés sur leur tête thermoformée.

 



vitrine rentrée du bazar carteLa rentrée du Bazar, livre géant, carte et mannequins

vitrine du Bazar de l'Hôtel de Ville

 


 

 

Autres vitrines sur ce blog

 

 

 

 

Palagret

vitrines

septembre 2012

 

 

 

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : VITRINES - Communauté : archéologie du quotidien
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés