16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 09:33

  

   Au détour d'une ruelle, dans un petit village, on découvre des carreaux de céramique collés sur les murs des maisons; "Ici habite un fan de pétanque" dit l'image, établissant l'identité de l'occupant, son profil, ses occupations.

 

identité pétanque 7012"Ici habite un fan de pétanque"

village du Languedoc


   Un peu plus loin, un habitant expose trois carreaux résumant ses goûts. On est à la campagne et la chasse, la pêche et les champignons tiennent une place importante dans les loisirs des hommes. Il n'est pas rare à l'ouverture de la chasse de voir de nombreux petits commerces fermés; le chasseur est parti traquer le sanglier ou les perdrix.


identité chasse"Ici habite un chasseur", "Ici habite un pêcheur", "Vous êtes chez un chercheur de champignons"

  village du Languedoc


 

  Les habitants qui affirment ainsi leur profil prônent une vie simple, une vie heureuse? Une vie centrée sur des activités traditionnelles liées au territoire. Loin du débat sur l'identité française, ces carreaux ne proclament qu'une identité purement personnelle, en relation à des groupes qui partagent les mêmes loisirs.


Faugeres-plaque-identite-6901.jpg"Ici habite un chasseur", village du Languedoc


   Sur le carreau décoratif le dessin est caricatural, "humoristique", comme les cartes postales supposées amusantes. Le propriétaire envoie un message amical au passant. Mais si vous n'êtes ni chasseur, ni pêcheur, ni amateur de champignons ou de pétanque, vous pouvez passer votre chemin.

 

   Pour appartenir à un réseau, pas besoin d'électronique, d'internet ou de Facebook, des carreaux décoratifs suffisent. Seuls les passants et les voisins les verront mais c'est suffisant.


Palagret

archéologie du quotidien

juillet 2010


 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 12:31


   La mairie de Villemagne l'Argentière, petit village de l'Hérault, s'est mise à l'heure numérique. Située en dehors des remparts médiévaux, le petit bâtiment donne l'heure et la température aux passants.


Villemagne-mairie.jpg

Les diodes électro-luminescentes affichent 21:55

Mairie de Villemagne l'Argentière


 

   Remplaçant le traditionnel cadran, des diodes électro-luminescentes affichent les informations. Sur le fronton, "Mairie" est inscrit deux fois, en lettres peintes noires et en diodes. On ne risque pas de se tromper.


Villemagne-mairie-2jpg.jpgLes diodes électro-luminescentes affichent 29 degrés

Mairie de Villemagne l'Argentière


 

Les-Aires-horloge-mairie.jpgAncienne horloge à demi-effacée, drapeaux français et européen

Mairie des Aires, Languedoc



Liens sur ce blog:

Les bonnets phrygiens aux frontons de la Mairie, Maison du Peuple à Laurens

Villemagne l'Argentière: un Hôtel des Monnaies bien désargenté

Les ruines de l'église romane Saint-Pierre-de-l’Espinouse

 


Palagret

archéologie du quotidien

juillet 2010



Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 17:45

 

    On trouve de tout dans les vide-greniers, des bibelots charmants ou atroces;  du plus sobre au plus kitsch. Pour les collectionneurs d'objets en forme d'animaux, les étals des brocantes recèlent des trésors. Les plats, vases et pots zoomorphes existent depuis l'invention de la poterie mais les objets qu'on voit dans les vide-greniers sont loin de la beauté de ceux exposés dans les musées d'archéologie. Ils n'en sont pas moins émouvants.


 

 bestiaire poisson vide-grenierPlat à hors d'oeuvre en céramique en forme de poisson, au vide-grenier 

 

 

    Dans ces grands bric-à-bracs, on peut dénicher un pichet en forme de coq, une grenouille cendrier, un chaton porte-photo, un éléphant serre-livre, un sanglier porte-saucisson, un requin couteau, une tortue vide-poche et bien sûr un cochon tirelire.



 bestiaire coq vide-grenierCoq pichet en céramique à 10 euros au vide-grenier 

 


 bestiaire grenouille cristal vide-grenierGrenouille récipient en cristal d'Arques à 8 euros au vide-grenier 

 


 

bestiaire cochon tirelirel vide-grenierCochon tirelire en plâtre peint à 2,50 euros, au vide-grenier

 

 

bestiaire cheval vide-grenierCheval rouge et or en céramique, bibelot à 5 euros, au vide-grenier      

 

 


 

Liens sur ce blog:

Les vide-greniers du temps perdu

Vide-greniers sous la pluie de printemps en Languedoc

La saison des vide-greniers, horreurs kitsches et précieuses trouvailles

Les garçons naissent-ils dans les choux? Education sexuelle au vide-grenier

Le mariage vu par l'humour populaire: "Il vaut mieux encore être marié que mort"

Les terrines zoomorphes du Musée de la Chasse, faïences polychromes

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

juin 2010 



Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 16:45

  

    Dans La Laitière et le Pot au lait, célèbre fable de Jean de La Fontaine, Perrette va au marché pour vendre un pot de lait. Avec l'argent de la vente, la fermière projette d'acheter des oeufs qui lui donneront des poulets qu'elle vendra pour un cochon etc ... La jeune entrepreneuse se voit déjà à la tête d'une exploitation prospère quand, patatras: "le lait tombe; adieu veau, vache, cochon, couvée".



Veau--vache--cochon-vide-grenier.jpg

Cochon, vache, veau, trois figurines en plastique pour 20 cents

vide-grenier



   Tout ses rêves de richesse s'évanouissent. Moralité? Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. 1 Ou que les petits restent à leur place et laisse l'ambition à d'autres.


    Ce vers célèbre illustre aujourd'hui un problème que Jean de La Fontaine ne pouvait imaginer. Avec le réchauffement climatique, l'élevage industriel est montré du doigt. D'après un rapport de la FAO, la production de viande est la deuxième émettrice de gaz à effet de serre, après l'industrie de l'énergie, avec les engrais chimiques, les pets et les rots de vaches qui dégagent du méthane. 2

 

   La planète ne pourra adopter les habitudes de consommation occidentale, Faudra-t-il dire "adieu veau, vache, cochon, couvée" et devenir végétarien?

 

------------------------


 

La Laitière et le Pot au lait


Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.
Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l'argent,
Achetait un cent d'oeufs, faisait triple couvée ;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m'est, disait-elle, facile,
D'élever des poulets autour de ma maison :
Le Renard sera bien habile,
S'il ne m'en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s'engraisser coûtera peu de son ;
Il était quand je l'eus de grosseur raisonnable :
J'aurai le revendant de l'argent bel et bon.
Et qui m'empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
La dame de ces biens, quittant d'un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s'excuser à son mari
En grand danger d'être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l'appela le Pot au lait.

Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait châteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous ?
Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux :
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes :
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
Je m'écarte, je vais détrôner le Sophi ;
On m'élit roi, mon peuple m'aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
Je suis gros Jean comme devant.

 

 

 

    La fable contient plusieurs expressions célèbres: Légère et court vêtue, Qui ne fait châteaux en Espagne, Je suis gros Jean comme devant.

 


Palagret


 


1- in L'ours et les deux compagnons, fable de Jean de La Fontaine

2- In  Télérama

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 16:44


    Voici quelques photos de boutiques de nouveautés et de lingerie fémininine:



Boutique Frivolités

Liquidation totale, Frivolités, magasin de lingerie à Saint-Flour



   Le magasin est en liquidation et la vitrine est masquée de papier. Seules les robes de chambre sont visibles sur le portant et le mannequin sur le trottoir.



Boutique Frou-Frou

Frou-Frou, magasin de lingerie féminine à Pézénas



   Le rideau de fer qui protège la boutique Frou-Frou est derrière la vitrine. Il laisse voir les mannequins sans tête.



Boutique Taille de guèpe

A la taille de guêpe, magasin de lingerie féminine à Saint-Flour


 

   A la taille de guêpe présente les chemises de nuit et les pyjamas sur des cintres. Les soutien-gorges sont mis en forme.

 


Boutique lingerieBaccou-Poujol, magasin de lingerie féminine

 


   La devanture de bois de Baccou-Poujol est ancienne, le store et son armature aussi.

 

   Ces modestes boutiques n'appartiennent pas à une chaîne, ce ne sont pas des franchises, et elles survivent tant bien que mal, ou non. Leurs vitrines présentent la marchandise sans beaucoup de sophistication. Les vêtements sont serrés, il faut montrer le stock et non vendre un univers comme dans les boutiques chics.

 

 

 

Lien sur ce blog:

Boutiques de Nouveautés parisiennes, un petit air désuet

 



Palagret

archéologie du quotidien

juin 2010


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 16:51

 


     Le sol de l'immense nef du Grand Palais est couvert au centre d'une dentelle végétale. La mousse forme un motif peu à peu défait par les passants. Pour Gad Weil et Laurence Médioni, « la Nef du Grand Palais est comme une rue intérieure. On s'y sent comme dans la rue puisqu'on voit le ciel à travers le plafond en verre".1

 

Nature-Capitale-Grand-Palais-5269-copie-1.jpg

Installation de mousse de Gad Weil et Laurence Médioni

Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

 


     "Le théorème du libre arbitre", titre de cette installation a deux sens. « En créant les hommes, Dieu leur a fait un cadeau empoisonné: celui du libre arbitre. Chacun est donc responsable de ses choix, du chemin vers lequel il dirige ses pas. C'est aussi un théorème scientifique selon lequel deux chercheurs faisant la même recherche dans des environnements différents n'aboutiront pas forcément au même résultat. Le résultat dépendra fortement des variations psychologiques, physiques etc. Ces variations infiniment humaines détermineront le choix final et non l'histoire passée. »1

 


Nature-Capitale-Grand-Palais-5265.jpg

Installation de mousse

Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

 


 

    Les 1000 m2 de mousse font bien pauvre au milieu de la nef vide. L'ombre de la verrière quadrille le sol en béton et on ne voit pas grand chose de ce cheminement métaphorique. Il faudrait monter les escaliers pour avoir une vue plongeante mais l'espace est réservé au VIP.


 

Nature-Capitale-Grand-Palais-5268.jpg

Installation de mousse

Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

 

 

    Attention, on entre du côté de l'avenue Winston Churchill et il faut ressortir Cours la Reine, du côté de la Seine. Deux vigiles veillent et obligent les visiteurs à rebrousser chemin. Comme ce n'est pas indiqué à l'entrée, il y a pas mal de protestations. Pas sûr que quelques tas de mousse éparpillés vaillent la peine de faire un grand détour autour du Grand Palais pour rejoindre les Champs-Elysées et les stands des Jeunes Agriculteurs tout proches. A chacun son libre arbitre.

 

   Un peu plus loin, du rond-point à l'Arc de Triomphe, s'étalent des carrés d'herbes et de légumes. Plus de voiture mais une foule dense.


 

Nature-Capitale-Grand-Palais-5270.jpg

Installation de mousse

Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

 

 

 

Le théorème du libre arbitre

Installation éphémère de Gad Weil et Laurence Médioni

Nef du Grand Palais, Paris


Dimanche 23 mai 2010
De 9h30 à 23h30
Représentations de musiciens et "danseurs-arroseurs à 11h, 15h, 19h et 21h30


Lundi 24 mai 2010
De 9h30 à 18h00
Représentations de musiciens et "danseurs-arroseurs à 11h, 14h, 16h

 

 


Lien sur ce blog:

Nature Capitale, une ville à la campagne sur les Champs-Elysées



Palagret

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 18:15

 

   Un nouveau rite amoureux se propage de ville en ville. Les ponts se couvrent de cadenas (cadenas d'amour, lovelocks ou luchetti d'amore) où les amoureux ...

 

 

suite texte et photos ici

 

 

  cadenas d'amour Pont des Arts 23Lucky lock

Cadenas d'amour accroché à la rambarde du Pont des Arts à Paris

au fond l'île de la Cité et le Pont Neuf

 

 

 

 

 

Autres informations et photos sur ce blog:
 

La légende des coeurs perdus du Salagou: 1- la rencontre
La légende des coeurs perdus du Salagou : 2- la punition des amants

 

 

 

Palagret

mai 2010

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 23:03


   Vue dans un petit village du Languedoc, une placette au nom ambitieux: le nom "Espace de la Liberté" est gravé en lettres d'or sur un pierre rouge.



espace-liberte-volet-bois--3241.jpgEspace de la Liberté, petite place de village



   S'agit-il d'un espace où les villageois viennent s'exprimer démocratiquement, contester les décisions municipales et discuter de l'ordre du monde, comme à Hyde Park Corner à Londres, un espace de libre parole ou s'agit-il d'un souvenir de la Révolution française?



Palagret

archéologie du quotidien

avril 2010



Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:32

   

    Il y a de plus en plus de lovelocks, cadenas d'amour, sur la passerelle Senghor à Paris mais rien d'impressionnant comme à Rome, Moscou ou au Mont Huang en Chine. Les parapets ne risquent pas de s'écrouler sous le poids des promesses d'amour éternelle symbolisées par les petits cadenas de cuivre, d'acier ou de laiton.



cadenas lovelock pont Senghor 4Cadenas d'amour surplombant la Seine, à Paris



   Certains cadenas sont gravés à l'avance et les amoureux font exprès le voyage pour accrocher le témoignage de leur amour. D'autres cadenas sont simplement griffonnés au marker.



cadenas lovelock pont Senghor 9Luis, Ysela, Enzo y Joachim, per sempre juntos, Paris le 30/10/09
Cadenas d'amour surplombant la Seine



   Des amis accrochent plusieurs cadenas semblables. On voit des initiales, des prénoms et toujours les mêmes mots, amour, toujours, à jamais, sempre, everlasting, for ever



cadenas lovelock pont Senghor 7GO/ON, Cadenas d'amour surplombant la Seine




cadenas lovelock pont Senghor 2Cadenas d'amour fantaisie surplombant la Seine


cadenas lovelock pont Senghor 5Geoff & Dale, 35.8.84, pour toujours Maja & Jens
Cadenas d'amour fantaisie surplombant la Seine


  Plusieurs pays prétendent être à l'origine de ce rite amoureux qui pourrait remonter au moyen-âge mais il est bien difficile de le prouver. C'est devenu une coutume moderne liée au tourisme de masse.


cadenas lovelock pont Senghor 1Cadenas d'amour sur la Passerelle Léopold Senghor
face au Musée d'Orsay et au bâtiment de le Légion d'Honneur



Mots clé: cadenas d'amour, lovelocks, lucchetti, promesse, engagement, serment d'amour



Voir texte et autres photos:


Cadenas d'amour, coeurs cadenassés au-dessus de la Seine, promesse d'amour éternel ?


De Rome à Paris, le rite des cadenas d'amour

 

Vol de cadenas d'amour au Pont des Arts? Les mystères de Paris


Saint-Valentin: cadenas d'amour, coeurs enchaînés du Pont des Arts


Cadenas d'amour sur la Seine et peintures pour touristes

 

Cadenas d'amour Pont de l'Archevêché à Paris

 




Palagret
archéologie du quotidien
janvier 2010

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 05:56

  
    Les immeubles en travaux drapés de bâches blanches, ficelés, ressemblent à d'énormes paquets cadeaux ou à des installations inspirées de Christo.
   

bâche travaux blanche 1bâches de travaux blanches


    Ces bandes de tissus ou de plastique cousues, parfois percées de trous, dissimulent des échafaudages disgracieux. Là, cachés au regard des passants, les ouvriers rénovent les façades. Que voient-ils de la rue derrière ce voile blanc? L'enveloppe est-elle microperforée, leur permettant de jetter un coup d'oeil sur les cohortes de fourmis humaines qui s'affairent tout en bas sur le trottoir?

bâche travaux blanche 4bâches de travaux blanches



bâche travaux blanche 5bâches de travaux blanches



bâche travaux blanche Saint-SulpiceEglise Saint-Sulpice emballée
bâches de travaux blanches



   La blancheur, le vide des bâches sont une oasis de tranquilité dans une ville saturée de publicité où le regard est souvent agressé par des affiches géantes accrochées sur plusieurs étages, polluant le paysage urbain. Les affiches vides du métro qui ponctuent toujours les quais sont elles aussi aussi très reposantes.



afffiche géante Galeries L bâche travaux blanche 1337Affiche géante sur le magasin des Galeries Lafayette
et façade en réfection bâchée de blanc



Liens sur ce blog:

Encore des bâches publicitaires géantes sur les monuments classés: Volvo et Ralph Lauren à l'Opéra


Publicités géantes sur les murs aveugles de Passy,I


Publicités géantes sur les murs aveugles de Passy, autres photos


Publicités murales géantes sur les murs aveugles de Passy, III


La bâche publicitaire géante sur le Grand Palais, monument classé


Paris: un nouveau Règlement Local de Publicité, l'invasion publicitaire enfin contenue?


Palagret
Texte et photos
archéologie du quotidien
janvier 2010

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article