12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 22:59

 

   Les galeries d’Orléans, de Chartres et des Proues et le péristyle de Montpensier au Palais-Royal étaient en bien mauvais état. Des étais soutenaient la pierre qui risquait de s'effondrer et des filets protégeaient les visiteurs de probables chutes de débris. Après la restauration des deux plateaux, les colonnes de Buren, c'est au tour des bâtiment du 18è siècle d'être soignés.


 

Palais Royal Buren colonnes travaux 3Colonnes de Buren rénovées et colonnades en travaux

Palais-Royal, Paris

 

 

 

   La pierre des galeries sera nettoyée et consolidée, les lanternes de bronze et les grilles réparées, l'étanchéité des terrasses refaite et l'électricité mise aux normes. Il y aura aussi un traitement anti-pigeon. Commencés à l'été 2009, les travaux dureront quatre ans.


 

Palais Royal Bury Sphérades travaux 9Sphérades de Pol Bury et colonnades en travaux

Palais-Royal, Paris

 

 

 

 

   En attendant les colonnades de Victor Louis sont protégées par une palissade de bois et bâchées de blanc pour masquer les échafaudages et les ouvriers au travail.


 

Palais Royal Bury Sphérades travaux1Sphérades de Pol Bury et colonnades en travaux

Palais-Royal, Paris

 

 

 

   Les Sphérades de Pol Bury, déjà rénovées, sont recouvertes de bâches de plastique translucide, scotchées avec du ruban orange du plus bel effet. Est-ce pour protéger les fontaines-sculptures du froid ou des travaux?


 

Palais Royal Bury Sphérades travaux8Sphérades de Pol Bury 

Palais-Royal, Paris


 

Palais Royal Bury Sphérades travaux 3Sphérades de Pol Bury 

Palais-Royal, Paris

 

 

 

 

 

Liens sur ce blog:


Au Palais-Royal, les colonnes de Buren retrouvent leur éclat

 

Sphérades, sculptures-fontaines de Pol Bury en réfection au Palais-Royal

 

 

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

janvier 2011

 


 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 11:54

 

   Juste à côté de l'Opéra Garnier, l'Apple Store Opéra vient d'ouvrir dans un superbe bâtiment haussmannien datant de 1865. IL abritait autrefois une banque. Au dix-neuvième siècle, les banques en pleine expansion se faisaient construire des temples somptueux pour attirer la nouvelle bourgeoisie.


 Opera-Apple-store-2754.jpgL'atrium de l'Apple Store Opéra

 

    Aujourd'hui des banques font profil bas et cèdent leur luxueux siège social aux nouveaux maitres du monde, les concepteurs numériques. L'architecte Jean Jacques Ory a mené la réhabilitation du bâtiment classé en respectant son style Haussmannien.


 

Opera-Apple-store-2751.jpgL'atrium de l'Apple Store Opéra

 

   Le 294è Apple Store conserve les portes vitrées aux grilles ornementées, la verrière couvrant l'atrium, les piliers, la mezzanine et ses balustrades en fer forgé, le sol pavé de mosaïque, les lustres, les moulures. Tout ce vocabulaire architectural d'un autre siècle est un écrin parfait pour la haute technologie d'aujourd'hui. 


 Opera-Apple-store-Ipad.jpgIpads en accès libre à l'Apple Store Opéra

 

 

   Dans le lumineux atrium sont exposés les ordinateurs, les smart-phones, les Ipods et Ipads. Un set-up bar aide les néophytes. Au premier étage, de la mezzanine on a une vue plongeante sur les tables de bois où sont présentées les dernières innovations high tech. Il y a un Genius Bar (assistance et réparation) pour le grand public et une Business Briefing Room pour les professionnels. Au sous-sol, dans l'ancienne salle des coffres, les accessoires.


 Opera-Apple-store-Ipad-2.jpgApple Store Opéra

 

    Après Paris Opéra (1200m2), Paris Louvre Carrousel (700 m2) et Montpellier l'expansion d'Apple en France se poursuit. D'autres Apple Stores ouvriront bientôt à Lyon, Nice , Strasbourg, Vélizy (78) et dans d'autres boutiques parisiennes. La marque à la Pomme croque la France avec enthousiasme. La situation des revendeurs indépendants Apple va devenir difficile.


Opera-Apple-store-mur.jpgIphones et ordinateurs à l'Apple Store Opéra

 


 

Apple Store Opéra

12 Rue Halévy, 75009 Paris
01 44 83 42 00


 

Palagret

archéologie du quotidien

septembre 2010

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 15:02

 

   A son tour, le pont Alexandre III est cadenassé. L'épidémie des cadenas d'amour se répand. Ici pourtant il s'agit de simples cadenas sans nom ni date, des cadenas non dédiés. A quoi servent-ils? A envoyer un message secret ou à décorer un pont déjà très chargé?


 

cadenas-Pont-Alexandre-III-1-copie-1.jpgCadenas sur le pont Alexandre III à Paris

 

 

   Le pont Alexandre III ne manque pas d'ornements avec ses lampadaires et ses statues en fonte. Pour les touristes, c'est le pont le plus romantique de Paris et beaucoup de jeunes mariés chinois s'y font photographier.

 


   Un couple de jeunes mariés chinois danse sur le pont Alexandre III

 

 

   Dans un des derniers épisodes des "Soprano", Carmela gagne un voyage à Paris. Loin de Tony et de ses magouilles maffieuses, Carmela visite les musées, dîne dans un grand restaurant et bien sûr se retrouve sur le Pont Alexandre III. Elle est totalement éblouie par la riche ornementation, typique des arts décoratifs de l'époque. La banlieue du New-Jersey est loin.

      

 Pont-Alexandre-III-cadenas-5.jpgCadenas sur le pont Alexandre III à Paris

 

 

    Construit de 1887 à 1900 entièrement en métal, le pont Alexandre III fut inauguré pour l'exposition universelle de 1900. Conçu par l'ingénieur Jean Résal assisté d'Amédée Alby et les architectes Gaston Cousin et Cassien-Bernard le pont de 109 mètres traverse la Seine sans piliers.

 


pont-Alexandre-III-statues-dorees-.jpgPont Alexandre III à Paris, derrière le Grand Palais

 

 

Liens sur ce blog:

Le pont des arts va-t-il s'écrouler sous le poids des cadenas d'amour?

Video: le retour des cadenas d'amour sur le Pont des Arts à Paris

Cadenas d'amour, coeurs cadenassés au-dessus de la Seine, promesse d'amour éternel ? 

De Rome à Paris, le rite des cadenas d'amour

 

Les romantiques mariages des Chinois à Paris 

 

Les salamandres dorées du pont Alexandre III

 


 

Palagret

archéologie du quotidien

août 2010

 

 

 

Mots clés, tags: cadenas d'amour, lovelocks, lucchetti, serment d'amour, pont, pont Alexandre III

 


 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 19:33

 

       Comme un décor de théâtre, le Pavillon Frais de Trianon est prolongé d'un treillage en trompe-l'oeil qui simule les parties manquantes. Fait d'une photo sur toile, il reproduit le treillage de la façade et la décoration des vases de couronnement, les pots tressés du toit.

 

Versailles Trianon pavillon frais trompe-l'oeil 8Trompe-l'oeil du Pavillon Frais, Trianon à Versailles

 

   Situé dans le jardin français de Trianon, l'élégant Pavillon Frais, ou Salon Frais, a été dessiné par Ange-Jacques Gabriel, architecte du Roi, vers 1750 pour Louis XV et Madame de Pompadour. Cette petite construction servait de salle à manger; on y dégustait des produits de la laiterie et du potager de Trianon.

 

Versailles Trianon pavillon frais trompe-l'oeil 7
Trompe-l'oeil du Pavillon Frais, Trianon à Versailles

 

   Le pavillon était encadré d'un portique de treillage. Deux fontaines jaillissaient des petits bassins ovales en marbre rose. Presqu'en ruine, le Pavillon Frais et son treillage furent démolis en 1810 et les parterres et bassins en 1813.

 

Versailles Trianon pavillon frais trompe-l'oeil 9L'envers du décor

 Trompe-l'oeil du Pavillon Frais, Petit Trianon à Versailles

 

 Le pavillon a été reconstruit en partie en 1984. En 2007 des fouilles archéologiques et des documents d’archives ont permis de restituer en partie le jardin et les bassins tel qu'il devaient être du temps de Louis XV. On a trouvé des traces de mosaïque dans les bassins, une décoration inhabituelle à Versailles.


Versailles Trianon pavillon frais trompe-l'oeil 5Restitution des bassins devant le Pavillon Frais, Petit Trianon à Versailles

 

  Avec le Petit Trianon et le Pavillon français, le Pavillon Frais faisaient partie des maisons de plaisances royales, construites pour le plaisir et le délassement du roi, à l'écart de l'étiquette versaillaise et des nombreux courtisans.

 

Versailles Trianon pavillon frais trompe-l'oeil 0L'envers du décor

 Trompe-l'oeil du Pavillon Frais, Petit Trianon à Versailles

 

   L'association "American Friends of Versailles" finance la restitution du Pavillon frais et de son décor végétal. Le décor en trompe-l'oeil est provisoire.

   

 

Liens sur ce blog:

Versailles, le bassin d'Encelade, violence et démesure baroque

 

Les statues du parc de Versailles emmitouflées pour l'hiver


Riches mécènes, adoptez une statue à Versailles


Xavier Veilhan à Versailles: la Lune et le Jet d'eau


Takashi Murakami bientôt à Versailles: imagerie kawaï et dorures Grand Siècle


Jeff Koons à Versailles, cent mille fleurs pour Split-rocker

 

 

Palagret

juillet 2010


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 16:47

 

 

   Les effigies de la République ou de la Liberté sont  coiffées du bonnet phrygien, symbole révolutionnaire. La petite ville de Laurens, dans l'Hérault, possède trois bâtiments publics ornés du bonnet phrygien: l'ancienne mairie, la Maison du Peuple et l'école communale.

 

 Laurens mairie phrygien 1

 Bonnet phrygien et vigne, fronton de la mairie de Laurens

 

    L'ancienne mairie est ornée d'un bas-relief représentant un bonnet phrygien entouré de grappes de raisin, hommage à la culture viticole du Faugérois.

 

   Laurens mairie phrygien 2

 Bonnet phrygien et vigne, fronton de la mairie de Laurens

 

   La Maison du Peuple, elle aussi, est ornée d'un bonnet inscrit dans un blason. A gauche on lit Travail, à droite Progrès et de chaque côté la date 1927. Le bâtiment de deux étages était une ancienne église de 1786, Saint Laurent,  transformé en « Maison du Peuple » pour les réunions, en 1923. Sous le balcon en fer forgé, Maison du Peuple est inscrit en lettres en relief. Des morceaux des  lettres R et F, pour République Française, s'effritent.

 

Laurens maison du peuple phrygien 1 La maison du Peuple de Laurens en Languedoc

 

   Dans les deux sculptures, le visage de la République n'est pas représenté. Il y a juste un bonnet phrygien vide, symbole révolutionnaire suffisant pour incarner la République.

 

 Laurens maison du peuple phrygien 2

  Bonnet phrygien dans un blason 

La maison du Peuple de Laurens

 

    Le  bonnet phrygien traditionnel arbore la cocarde et  couvre les oreilles. Le bonnet des stroumpfs y ressemble mais il ne couvre pas les oreilles. 


 Agde, statue République phrygien

Bonnet phrygien

Statue en bronze de la République à Agde

 


A venir: le bonnet phrygien au fronton de l'école communale.

 

 

    Le nom de Laurens, « cité du laurier » serait d'origine  romaine.



 

 

Liens sur ce blog:


La République, la Justice et la Vérité: un chromo révolutionnaire bien désuet

 

Les statues des grands hommes dans l'espace publique

 

 


Histoire du bonnet phrygien


  


Palagret

Texte et photos

Juillet 2010 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 15:05

 

    A-t-on jamais battu monnaie à l'Hôtel des Monnaies de Villemagne l'Argentière, en Languedoc? Rien ne l'établit; jusqu'ici on n'a pas trouvé trace de monnaies ou de médailles frappées à Villemagne. Aujourd'hui en ruines, cette belle maison romane du XIIème siècle devait servir de pied à terre aux seigneurs de Trencavel de Béziers et de Carcassonne lorsqu'ils se rendaient sur leurs terres.

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies linteau sculpté 3Dragon ailé bicéphale tenant une épée dans sa gueule

Linteau de l'Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 


   Les moines de l'abbaye partageaient les revenus de la mine de plomb argentifère avec les seigneurs locaux. Le métal partait pour  Béziers, Narbonne ou Rodez, où la monnaie était frappée.

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies coin

Deux façades sur rue, Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

   L'Hôtel des Monnaies de trois étages comprenait quatre logements semblables. La décoration sculptée des deux façades est romane avec ses baies géminées à arcs en plein cintre et ses tête de clous. Les chapiteaux à feuillages naturalistes sont déjà gothiques et datent de la première moitié du XIIIe siècle.

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies fenêtreBaies géminées à arcs en plein cintre, Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

   Sur les chapiteaux usés par le temps, on distingue encore des feuilles de chêne délicatement sculptées, des feuilles d'acanthe, un petit personnage sans tête.

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies chapiteau 1 Chapiteau à feuilles de lierre et frise sur les baies géminées à arcs en plein cintre

 Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies chapiteau 2 Chapiteau à feuilles et frise sur les baies géminées à arcs en plein cintre

Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

Villemagne hôtel des Monnaieschapiteau 3Chapiteau à feuilles avec petit personnage et frise sur les baies géminées à arcs en plein cintre

Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

   Sous les fenêtres du premier étage, courre une frise végétale stylisée qui entoure aussi les fenêtres en arc.

     

 

Villemagne hôtel des Monnaies frise Frise végétale stylisée au coin de la maison romane

 Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

  La façade la plus courte s'orne d'un beau linteau fendu décoré de médaillons: cinq aigles aux ailes déployées, deux fleurs à cinq pétales, un motif floral stylisé et un dragon ailé bicéphale tenant dans chaque gueule une épée. 

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies linteau sculpté 1 Linteau de pierre sculpté de médaillons

Porte consolidée avec des étais de bois,  Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 


  La maison romane est aujourd'hui en piètre état. Bien que classé monument historique en 1922, l'Hôtel des Monnaies a tout juste été consolidé. Les fenêtres sont fermées avec du plexiglas ou des cairons grossièrement assemblés; des collets de fer maintiennent les chapiteaux sculptés qui se couvrent de mousse ou de lichen. Des poutres de fer tiennent les murs. Les portes sont condamnées avec du contreplaqué et des étais de bois usés soutiennent le beau linteau sculpté.

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies chapiteau 4

 Chapiteau à feuilles d'acanthe et frise sur les baies géminées à arcs en plein cintre

 Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

 

   Combien de temps l'Hôtel des Monnaies de Villemagne l'Argentière va-t-il rester dans cet état de triste délabrement? Si rien n'est fait, il pourrait s'écrouler.

 

    Le village ceint de remparts compte d'autres monuments intéressants comme la Porte de la Barbacanne, les églises Saint-Majan et Saint-Grégoire, le Pont du Diable au-dessus de la Mare, l'abbaye (une première abbaye fut fondée dès le 7ème siècle par Clarinus Lubila, moine de l'ordre de St-Benoît).

 

 

Villemagne hôtel des Monnaies linteau sculpté 2 Aigle dans un médaillon, linteau sculpté

 Hôtel des Monnaies,  Villemagne l'Argentière 

 

 

    Villemagne l'Argentière est situé au milieu de vignes, d'oliviers, de garrigues, de  chênes verts et de châtaigneraies, un paysage typique des hauts cantons de l'Hérault. 

 

 

    Les filons de plomb aurifère ont donné le nom au village: Villemagne (grande ville) l'Argentière.  

  

Lien sur ce blog:

Villemagne, une mairie à l'heure numérique


Palagret

juin 2010

architecture


 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 11:37
      
    A l’angle des boulevards Magenta et de la Chapelle (10è), le Palais du cinéma Louxor à Paris est dans un bien triste état. Les murs sont couverts d'affichage sauvage, de papiers collés et de tags.

La façade du Louxor, Palais du cinéma
Le soleil ailé, motif de l'Egypte des Pharaons
    Construit en 1920 dans un style néo-égyptien, la façade du Louxor s'orne de belles céramiques colorées de bleu lapis-lazzuli et or. Dessinées par Amédée Tibéri et fabriquées par Gentil et Bourdet, les motifs - scarabée, scorpion, papyrus, disque ailé - s'inspirent des collections antiques du Louvre.

 

La façade du Louxor, Palais du cinéma

 

 

 

   La décoration égyptisante et le nom du nouveau cinéma sont probablement un hommage à Cléopatra, l'un des films-cultes du cinéma muet. Tourné en 1917 pour la Fox par J. Gordon Edwards, avec un budget d’un demi-million de dollars et plus de deux mille participants, interprété par Theda Bara, une des premières star du cinéma, ce péplum eut un grand succès. 1


    Reposant sur une armature de béton, innovante à l'époque, la salle comprend plus de mille places, des fauteuils "égyptiens" aujourd'hui disparus, et deux balcons. Le Louxor faisait partie des luxueux cinémas parisiens qui servaient d'écrin à un art encore nouveau. Le Gaumont-Palace (1930, 6000 places) a été rasé pour laisser la place à un hideux centre commercial, un parking et un hôtel. Le Grand Rex et sa façade art-déco existe toujours, bien qu'il soit morcelé en un multiplexe. Le Louxor a failli disparaître.

 

La façade du Louxor, Palais du cinéma
Papiers collés arrachés
  
    Les céramiques s'abîment, les affiches forment une épaisse couche au bas des murs. En mai on pouvait voir les restes de cinq grands papiers collés. Arrachés, on n'en distingue plus les motifs.


 
La façade du Louxor, Palais du cinéma
Papiers collés arrachés

 
    Depuis mai une palissade entoure le cinéma, prélude à des travaux préparatoires. Les associations de quartier se sont mobilisé pour sauver le Louxor et en 2003, la Mairie de Paris a racheté le bâtiment. Philippe Pumain est l'architecte choisi pour la rénovation de ce lieu mythique.


 
La façade du Louxor, Palais du cinéma, à Paris

 
   Il y aura trois salles Art et Essai, équipées de projection numérique et argentique, dont une dédiée aux cultures du Sud. A la fin de sa vie cinématographique, le Louxor diffusait des films égyptiens ou indiens en version originale pour la population immigrée du quartier Barbés.



     L'ouverture du Louxor rénové est prévue en 2013. 


 
Palagret
juin 2009


Sources:

 1- Le Louxor, François Loyer
Façadisme? Interview de Philippe Pumain sur le site: Les amis du Louxor

 



Base Mérimée

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 00:34

    Des salles blanches et vides, un labyrinthe de tentures noires semé d'échelles repliées, des accès barrés de bandes rouges et blanches, des piles de catalogues et d'affiches.

Caddy de supermarché au Musée de l'Homme
 
    Et un caddy de supermarché. Est-ce un exemple d'outil collecté chez l'homo économicus du XXème siècle à ranger à côté des silex et des pointes de flèches de l'Homo Sapiens Sapiens pour illustrer l'évolution du savoir technologique de l'homme à travers les siècles? Est-ce une installation d'art contemporain, comme l'exposition Vides à Beaubourg? Non, ces salles désertes, ces objets abandonnés ne sont que les restes du déménagement des collections, prélude à la rénovation du Musée de l'Homme avant sa fermeture provisoire.

Salle vide au Musée de l'Homme

     Ce week-end, plus 25 000 visiteurs sont venus faire un dernier tour dans un musée dont la plupart des trésors étaient déjà partis. Il restait quand même quelques salles à visiter. Une exposition d'affiches retraçait les différentes approches du musée envers les cultures lointaines à travers son histoire.

Affiche du Musée de l'Homme
Pionniers et explorateurs coloniaux


   La galerie "La nuit des temps" où s'écrasaient les visiteurs présentait l'évolution de l'homme avec des mannequins, des ossements d'hommes et d'animaux et des outils de silex.

Evolution du singe à l'homme
Musée de l'Homme

Explications pédagogiques sur l'origine des hommes en Afrique

   Dans la Galerie courbe du 2ème étage était projeté un documentaire « Planète Homme » sur trois écrans. L'exposition permanente "Tous parents, tous différents" mettait en avant la diversité et l'unité des êtres humains.

Démonstration des multiples combinaisons possibles de l'ADN
"Tous parents, tous différents"


    Pour ce dernier week-end d'ouverture, des scientifiques guidaient les visiteurs dans des laboratoires habituellement peu accessibles. Une nocturne, samedi soir, permettait de se promener dans des salles plongées dans le noir pour découvrir des pièces insolites. Malheureusement, il fallait s'inscrire et il y avait plus de postulants que de places.

Mannequin de chasseur préhistorique

       Depuis que les magnifiques masques et statuettes des collections d’ethnologie sont parties enrichir le musée du Quai Branly et le Mucem, à Marseille, l'existence même du musée de Claude Lévi-Strauss, Germaine Tillion et Jean Rouch était menacée.

Crâne du philosophe et mathématicien René Descartes
mort en 1650 en Suède

    Bien qu'à moitié dépouillées, les collections du Musée renferment des trésors. On y trouve 18 000 crânes dont celui de l'homme de Cro-Magnon et celui de Descartes. Des inscriptions sont visibles sur le crâne du philosophe. Les différents propriétaires y ont peut-être noté la provenance et les conditions d'acquisitions car le crâne a beaucoup voyagé en Suède, et perdu sa mâchoire, avant d'être offert à Georges Cuvier au 19ème siècle.

Crâne de l'Homme de Cro-Magnon,
Homo sapiens sapiens ou homme moderne

L'un des premiers immigrés de France,
sans doute originaire du Moyen-Orient

Age: environ 40 000 ans


     Le Musée possède une magnifique Vénus de Lespugue (un ivoire paléolithique de 14,7 centimètres sculpté par des chasseurs de bisons), une armée de squelettes sagement rangés sous des housses plastiques, des momies dont celle de Chachapoya, une dignitaire inca recroquevillée (XIIe-XVe siècle), un miroir convexe en obsidienne attribué à l’entourage de l’empereur Aztèque Montezuma II, 650 bustes en plâtre peint fait d'après modèle illustrant la variété physique d’une même humanité (fin du 19e siècle), des cires anatomiques, des pierres précieuses etc.

Crâne de l'homme de Qafzeh
Homo sapiens sapiens ou homme moderne
Un des premiers ancêtres directs des cinq milliards d'hommes actuels
Age: entre 90 000 et 100 000 ans

     Un nouveau parcours guidera les visiteurs à travers  six étapes de l'histoire de l'humanité. Il s'agit d'inventer le musée de l’Homme du XXIe siècle tout en suivant le précepte de Paul Rivet son fondateur: « L’Homme est un tout indivisible non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps.»

Affiche de l'ouverture du musée d'ethnologie du Trocadéro
le 29 mai 1931

    L'actuel Palais de Chaillot a été conçu par Jacques Carlu, en 1937, pour l’Exposition universelle. Les travaux de rénovation commenceront quand le musée sera complètement vidé de toutes ses collections. Parmi les pièces les plus encombrantes, il reste à enlever d'énormes disques de pierre gravée accrochés dans un escalier. La lourde restructuration du Musée de l'Homme  prendra au moins trois ans. 3 000 m2 de galeries permanentes et 1000 m2 dédiés aux expositions temporaires sont prévus. 4200 m2 serviront aux activités de recherche et de conservation.

L'aile gauche du Palais du Trocadéro
abritant le Musée de l'Homme et le Musée de la Marine


     Pendant les travaux, les scientifiques, suivis d'une partie des collections, déménagent sur le site du jardin des Plantes.
    L'Etat a débloqué 52 millions d'euros pour cette rénovation. Le chantier devrait s’achever en 2012.


Liens:
Le crâne de Descartes convoité par François Fillion
Le site du Musée de l'Homme en rénovation
Croquis du futur musée

Palagret
mars 2009
Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 18:03


    Un large feston de dorures vient d'apparaître sur le toit du château de Versailles, autour de la cour de marbre et de la cour royale.
Les travaux de réfection redonnent au château son luxe baroque du temps de Louis XIV. Aujourd'hui, le toit brille comme un sou neuf. Les frises, les lucarnes, les oeils-de-boeuf et les balcons resplendissent au soleil de l'automne, donnant au bâtiment un air de pâtisserie très kitsch.

 

 

La cour de marbre rénovée:

dorures et Balloon Flower de Jeff Koons, Versailles

 

    La balustrade de pierre du deuxième étage s'ornent de « pots à feu » et d'allégories. Les rondes-bosses et reliefs du faîtage en plomb et en étain alternent les motifs: palmes tournantes, fleurs de lys, tournesols, couronnes royales, masques d'Apollon et de satyres, têtes de griffon etc...Toute cette riche ornementation mêlant l'antiquité et la gloire du Roi date de la fin du dix-septième siècle.

 

 

Ornementations de plomb et d'étain redorés.

Château de Versailles

 

 

Balustrade ornée de pots à feu et d'allégories.

Ornementations de plomb et d'étain dédorés.

Château de Versailles

 

    Au fil du temps, la dorure s'est diluée et a disparu complètement. Les révolutionnaires ont cassé quelques fleurs de lys. Aujourd'hui, la pollution accentue la dégradation des sculptures extérieures. Les toits d'ardoise et les ornementations se confondaient dans une même couleur grise et la surcharge décorative du Grand Siècle ne se voyait plus.

La cour d'honneur du Château de Versailles

Bâche de travaux en trompe-l'oeil  

 

 

   Plus on s'avance vers le château, plus la perspective se resserre. La nouvelle grille dorée coupe la cour en deux. Derrière, on découvre la sculpture de Jeff Koons, Balloon Flower, d'un jaune plus acide que les nouveaux festons dorés.


 

Bâche de travaux en trompe-l'oeil  

 

 

   La bâche de travaux en trompe-l'oeil est démontée.  Elle représentait une façade simplifiée. Pas d'oeils-de boeuf ni d'horloge, déjà restaurée en 1999; juste des fenêtres et un simple fronton. Le dessin était rehaussé de discrètes couleurs roses et beiges, tranchant sur la couleur de la brique et de la pierre. Ainsi le pseudo-trompe-l'oeil était-il plus un décor de théâtre qu'une illusion. On ne pouvait pas le confondre avec la façade réelle. Les trompe-l'oeil de la place Vendôme utilisaient le même procédé, le même jeu entre le vrai et le faux.

 

    Les travaux de réfection continuent au château de Versailles. L'étanchéité des toits est encore un problème ainsi que la fragilité des statues du parc.

 

 

    En 2011, reprise des travaux sur le toit et nouveau trompe-l'oeil à voir ici

 

 

 

Liens

Riches mécènes, adoptez une statue à Versailles

 

Les différentes bâches de travaux en trompe-l'oeil:

        les trompe-l'oeil de la place Vendôme

        le trompe-l'oeil dégoulinant de l'avenue George V
       
le trompe-l'oeil du Printemps, boulevard Haussmann
       
le trompe-l'oeil chocolat de LCL
       
le trompe-l'oeil du futur musée Magritte à Bruxelles

 

et: le trompe-l'oeil en moulé-troué d'Edouard François

 

 

Catherine-Alice Palagret

trompe-l'oeil

novembre 2008

 



Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 19:23
   
         Au bord de l'Agoût, une petite rivière du massif de l’Espinouse, les murs à demi effondrés d'une église romane ont été récemment dégagés de la végétation qui les engloutissait.

Abside et chapelle de l'église Saint-Pierre-de-l'Espinouse
ruines et restauration
    L'église Saint-Pierre-de-l’Espinouse fut construite au XIIème siècle sur un haut plateau (950 mètres) là où convergeaient plusieurs chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle dont la via Tolosana.

Abside et chapelle de l'église Saint-Pierre-de-l'Espinouse
ruines et restauration

   Au XIIè siècle, Aimeric l'archevêque de Narbonne confia cette nouvelle église à l'abbé Otger de Saint-Pons. Dépendant de la paroisse de Cambon et Salvergues, l'église trop excentrée fût abandonné au XIXè siècle.

Contreforts intérieurs de l'église Saint-Pierre-de-l'Espinouse
ruines et restauration



    Aujourd'hui entourés d'une prairie, de pins et de hêtres, les murs restants de Saint-Pierre-de-l’Espinouse laisse voir un plan typique de l'art roman: orientée à l’est, une nef à 4 travées avec des piliers intérieurs, terminée par une abside en cul-de-four avec une fenêtre.

 

 


Plan de l'église Saint-Pierre-de-l'Espinouse



    L'épaisseur des murs pouvait supporter une voûte couverte de lauzes retrouvées en grand nombre sur place.Près de l'église se trouve la trace d'un cimetière.

 

 

 


Abside et baie axiale de l'église Saint-Pierre de l'Espinouse
ruines et restauration

     En accord avec l'Office National des Forêts (ONF), Mr Gabriel Gondard et son équipe, membres de la Société Archéologique Biterroise, restaurent bénévolement l'église romane au coeur du Parc Naturel du Haut Languedoc.

Ruines de l'église Saint-Pierre de l'Espinouse


    La cuve baptismale d'origine se trouve dans l'église de Cambon.

    Il est difficile d'imaginer que ce lieu bucolique à l'écart des grandes routes et des plaines fut jadis une halte pleine de vie pour les pélerins qui cheminaient vers
Saint-Jacques-de-Compostelle.




Catherine-Alice Palagret
ruines
octobre 2008

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article