28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 22:52

 

    Un indien est apparu sur les murs de MénilmontantLe sioux porte sa longue coiffe de cérémonie faite de plumes et de perles. Il semble tenir un calumet de la paix. Cet indien, dont on ne voit pas les pieds, ne ressemble ni au pochoir de Tian ni à ceux de Jef Aérosol. L'image n'est pas signée.

 

 

street-art Oberkampf IndienIndien tournant le dos à "Donne moi ta main pour entrer dans la neige"

Pochoirs à Ménilmontant

 

 

   Le pochoir de l'indien anonyme est apposé sur les murs en noir ou en rouge. Il est entouré d'autres formes de street-art: papiers collés, tags, empreintes etc ...

 


street-art Ménilmontant Indien coiffeur 9773Indien se reflétant dans la vitrine d'un coiffeur

A côté plusieurs empreintes de main, pochoirs

 

 

xStreet-art Ménilmontant Indien plaque 9731Indien devant un terrain vague, au-dessus un petit animal, pochoirs

Au fond Bla Bla Bla "Tu parles trop", tags

 

 

Street-art Ménilmontant Indien poubelleIndien, nombreux tags et poubelles dans un bâtiment abandonné

 


street-art Oberkampf Indien matelasIndien, mouton, texte et autres images

à côté d'un canapé-lit abandonné sur le trottoir

 

Street-art Ménilmontant Indien insectesLa coiffe de l'indien Sioux et un papier collé d'insecte, une mouche peut-être.

 

 

Liens sur ce blog:

Donne moi ta main pour entrer dans la neige, street-art à Beaubourg

Graff à l'Ermitage: Sixo et Loeilpartoo, avant démolition

 

Palagret

mars 2011

street-art

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 16:36

 

   L'ancien théâtre de l'Ermitage est en ruine. Il sert de terrain de jeux aux graffeurs de Paris. Ce dimanche de mars, Sixo et Loeilpartoo maniait la bombe aérosol avec dextérité.


 

street-art Ermitage Sixo 9795Sixo devant sa fresque des trois maffieux russes

Théâtre de l'Ermitage 

 


 

 

 

 

    Sixo traçait le portrait de trois maffieux russes qui exhibent leurs tatouages dans un bar, des héros bien peu recommandables. Travaillant  d'après une photo trouvée dans un journal, son style figuratif est un hommage aux comics (bande-dessinée) en noir et blanc de Charles Burns et Daniel Clowes.

 

 

street-art Ermitage Sixo 9836 (1)Sixo, fresque des trois maffieux russes, Théâtre de l'Ermitage 

 

 

   Sur un ancien tag vert d'Isky, Loeilpartoo commençait à écrire Freiheit, liberté (voir la vidéo ci-dessus).

 


 street-art-Ermitage-Loeilpartoo.jpgCarnet de Loeilpartoo

 

 

 

   Le plafond du théâtre de l'Ermitage est effondré, le sol est jonché de planches pourries et de gravats, les bombes vides et les embouts s'accumulent, oubliés là par tous les artistes de rue précédents. L'air est chargé de vapeurs acryliques mais les tagueurs ne portent pas toujours un masque pour s'en protéger.

 

 

street-art Ermitage 9788Galerie de tags à ciel ouvert, ancien théâtre de l'Ermitage

 

 

   En janvier 2011, un appel d'offre a été lancé pour la démolition de l'ancien théâtre. Le spot des graffeurs de l'Ermitage est en sursis. Il reste encore les murs de la rue Dénoyez et la Kommune à Ménilmontant pour s'exprimer.


 

street-art Ermitage 9803 tags non identifié à l'ancien théâtre de l'Ermitage, Ménilmontant


 

 

Liens sur ce blog:

Destruction finale du théâtre de l'Ermitage à Paris, terrain de jeux des street-artists

Urban Activity aux Lilas, la fresque du square des Bruyères

La fresque de la rue de Thionville à Paris: graffiti et tags

Freelife: jungle urbaine, la fresque de tags de Capestang

 

 

 

Sixo, exposition à la galerie all-over

Itw de Sixo par Vitostreet

Sixo sur Flickr

Itw de Loeilpartoo par Vitostreet

 

 

Palagret

art de la rue

mars 2011

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 20:46

 

    Encore une phrase poétique un peu niaise apposée près de Beaubourg. Après les chevaux qui pleurent, les cheveux incendiés et les hirondelles mystérieuses, voici la neige. Un texte court au pochoir encadré de rouge et aspergé de taches de couleurs.


 

street-art Beaubourg texte neige 1"Donne moi ta main pour entrer dans la neige", street-art sur une cheminée de la piazza Beaubourg

 

 

   Cette fois-ci, le pochoir est répété à l'envers sur la deuxième cheminée.

 


street-art Beaubourg texte neige 3"Donne moi ta main pour entrer dans la neige", texte à l'endroit et à l'envers sur les cheminées de la piazza Beaubourg


 

street-art Beaubourg texte neige 2"Donne moi ta main pour entrer dans la neige", texte à l'endroit et à l'envers sur les cheminées de la piazza Beaubourg

 

 

    De nouveau, les cheminées d'aération de la piazza Beaubourg s'ornent de street-art, pochoirs, collages ou tags. Les effaceurs municipaux ont bien du mal à les garder propres.

 

 

street-art Beaubourg texte neige 4"Donne moi ta main pour entrer dans la neige", pochoir et tag dans une rue près du centre Pompidou


 

street-art-Beaubourg-texte-chevaux-collages.jpg
"Je pense au jour où les chevaux ont appris à pleurer",

Mimi le clown, pochoir et collages près du centre Pompidou


 

 

Liens sur cette page:

Je pense au jour où les chevaux ont appris à pleurer, street-art ?

Street-art: hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

Street-art: Quelques après-midi le crépuscule n'incendie plus tes cheveux

"Si utile dans la préparation de l'agonie", message de la rue


Le béton fait naître des larmes, graffiti poétique sur un mur condamné

 

 

 

Palagret

mars 2011

poésie de la rue

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 19:27

 


   Les street-artists de Urban Activity (JonoOne, Jef Aérosol, Rero, Speedy Graphito etc ...)
ont réalisé une fresque sur les vieux murs qui bordent le Square des Bruyères aux Lilas.


 


 













Urban Activity aux Lilas, square des Bruyères... par
Palagret


 


 


     Les street-artists ont aussi décoré la cour intérieure de l'école Romain Rolland aux Lilas.


 


 



















Urban Activity -
Les Lilas (93) par mairiedeslilas


 


 


 


 


Urban Activity


Jef Aérosol, Jonone, L’Atlas, Popay, Psyckoze, Rero, Sun7,Speedy Graphito, Tanc, Yeemd 


du 3 au 26 Février 2011
Centre Culturel Jean Cocteau
35 place Charles de Gaulle, 93260 Les Lilas


 


Square des Bruyères, accès par le 26-30 rue des Bruyères.


 


 


 


Liens sur ce blog:


Urban Activity aux
Lilas, le street-art s'expose: Speedy Graphito, Jef Aérosol, Rero, Yeemd etc ...


Freelife: jungle urbaine, la fresque de tags de Capestang


Chut! un pochoir tout propre de Jef Aérosol, à Beaubourg


 


 


 


Palagret


mars 2011


 





 


 







Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 13:55

 

    "Arrête de faire le zèbre!" est une expression un peu datée qu'emploient les adultes envers leurs enfants. Le zèbre avec ses rayures se fait remarquer comme les enfants qui font les idiots.

 

 

street-art-tag-Mosko-zebres-7.jpgLes zèbres de Mosko et associés, street-art

 

 

  Mosko et ses associés en street-art se font remarquer par leurs zèbres appliqués au pochoir sur les murs de la ville.

 

 

street-art-tag-Mosko-zebres.jpgLes zèbres de Mosko et associés, street-art


 

   Voici deux zèbres récemment repérés dans la savane du dix-huitième arrondissement de Paris. 

 


 

Liens sur ce blog:

Mosko et associés, des zèbres très urbains

Jungle urbaine: Mesnager, Mosko et les poubelles sauvages

La savane de la rue de l'Ourcq, Mosko etc ...

 

 

Palagret

mars 2011

street-art

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 12:21

 

 

   Personnages de dessins animés venus du pop-art, portraits réalistes de rock-star, calligraphie fantastique, hiéroglyphes, labyrinthe en noir et blanc, phrases étranges soigneusement écrites en majuscule, dripping et champs de couleurs, foisonnement ou rigueur, les styles du street-art sont multiples.

   

Lilas Urban Activity Speedy GraphitoMickey et Popeye, peace superdiscount

Speedy Graphito, Tanc, Centre culturel Jean Cocteau, Les Lilas

 

 

   Les techniques vont du collage au pochoir, de l'acrylique au posca (marqueur à l'eau), du ruban adhésif à la brosse.

   

 

Lilas Urban Activity Jef Aerosol Yeemd PsyckosePsyckoze, Jef Aérosol, Yeemd

Urban Activity, Centre culturel Jean Cocteau, Les Lilas

 


   Jef Aérosol ou Speedy Graphito sont des artistes historiques, Rero ou Tanc sont des talents émergeants. Le Centre culturel Jean Cocteau présente 10 street-artistes dans des pièces aux plafonds ornés de moulures en stuc, décorations d'une autre époque.

 

  

Lilas Urban Activity ReroRero, photographies de lieux vides et lettrage

Urban Activity, Centre culturel Jean Cocteau, Les Lilas

 

 

    Aujourd'hui, l'art de la rue s'expose régulièrement hors de la rue. Ephémère et fragile à l'air libre, il rejoint les toiles plus classiques à l'abri des cimaises des galeries et des musées.

 

 

Lilas-Urban-Activity-Psyckoze.jpgPsyckoze

      Urban Activity, Centre culturel Jean Cocteau, Les Lilas

 

 

   Complétant l'exposition, les artistes de rue retournent à leur territoire d'origine et réalisent des fresques sur les vieux murs du square de Bruyères et dans la cour de l'école Romain Rolland aux Lilas.


Lilas-Urban-Activity-Sun7-vanite-copie-1.jpg Vanité de Sun7

 Urban Activity, Centre culturel Jean Cocteau, Les Lilas

 

 

 

 

Urban activity

du 3 au 26 février 2011
CENTRE CULTUREL JEAN-COCTEAU

Jef Aérosol / JonOne / L'Atlas / Popay / Psyckoze / RERO / Sun 7 / Speedy Graphito / Tanc / YEEMD

 

 

 

Liens sur ce blog:

Urban Activity  au square des Bruyères

Rero à la galerie Backslash: vide de sens ou error 404?

Chut! un pochoir tout propre de Jef Aérosol, à Beaubourg

 

Tags et graffs au Grand Palais
Coeurs de graffeurs au Grand Palais

Wall Street-art et bâche de travaux avenue de Wagram, la collection Gallizia


 

 

Palagret

art de la rue

mars 2011

 


 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 12:07

 

   Les murs sont bien bavards à l'approche du printemps. Un pochoir près de Beaubourg nous dit: "Quelques après-midi le crépuscule n'incendie plus tes cheveux". 

 

 

street-art THTF crépuscule cheveux 8486"Quelques après-midi le crépuscule n'incendie plus tes cheveux"

street-art au centre de Paris

 

 

    Après les hirondelles et les chevaux qui pleurent, voici le crépuscule et l'incendie. L'auteur de ce pochoir semble beaucoup s'intéresser aux cheveux.

    La phrase  se veut poétique et elle contraste avec le compteur arraché et les objets abandonnés dans le recoin du mur: tiroir cassé, rebuts d'un vide-grenier encore étiquetés etc... Une touche de délicatesse dans un monde d'ordures.

 

 

street-art-crepuscule-cheveux-2.jpgmots poétiques, pochoir

 

 

   D'autres pochoiristes n'affichent pas des phrases de leur cru mais citent les grands auteurs comme Pitr avec Brecht.

 

 

 

Liens sur ce blog:

"Si utile dans la préparation de l'agonie", message de la rue

Donne moi ta main pour entrer dans la neige, street-art à Beaubourg

Je pense au jour où les chevaux ont appris à pleurer, street-art ?

Street-art?: hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

 

Street-art: les bonshommes de papier du parvis de Beaubourg 

 

 

Palagret

poésie de la rue

mars 2011

 


 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:23

 

   L'homme qui pense au jour où les chevaux ont appris à pleurer nous gratifie d'une autre sentence mi-poétique mi-absurde.

 

 

street-art THTF hirondelles cheveux 8521Petites hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

street-art à Beaubourg

 

 

    Les chevaux en pleurs deviennent des cheveux où nichent les hirondelles. Cette fois-ci, la phrase est moins pessimiste mais l'idée est un peu flippante. Sous le pochoir, les deux motards ont heureusement un casque pour se protéger des oiseaux à la recherche d'un nid.


 

street-art THTF hirondelles cheveux 8500Petites hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

au bas du mur un collage de THFT et un pochoir de Pol Emploi

street-art 

 

   La typographie est la même que sur les autres pochoirs. Ici le texte est encadré de rouge avec des taches de couleur. Il est parfois barré, comme les textes de Jean-Michel Basquiat et de Rero. Pour attirer l'attention ou pour faire douter du sens de la phrase. 

 

 

street-art-hirondelle-cheveux-8674-copie-1.jpgPetites hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

 street-art à Beaubourg

 

 

   Notons une fois de plus que les cheminées de Beaubourg sont beaucoup mieux sans graffiti, pochoirs et papiers collés.

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Je pense au jour où les chevaux ont appris à pleurer, street-art ?

street-art: Quelques après-midi le crépuscule n'incendie plus tes cheveux

Donne moi ta main pour entrer dans la neige, street-art à Beaubourg

"Si utile dans la préparation de l'agonie", message de la rue


Street-art: les bonshommes de papier du parvis de Beaubourg 

 

 

 

Palagret

poésie de la rue

mars 2011

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:57

 

   Un visage d'homme en forme de goutte nous toise du haut des murs montmartrois. C'est le dropman d'Ema. Le bonhomme n'a pas de corps et seule sa tête est découpée et collée sur le crépi ou les devantures des boutiques.



 

street-art visage goutte Montmartre 6Homme mécontent à la tête pointue

papier collé d'Ema et tags à Montmartre


 

    Sa coiffure noire en forme de bonnet pointu lui donne un drôle d'air et ses expressions vont de la colère au sourire léger. Son visage finement dessiné ressemble à celui de l'ancienne publicité Eclipse qu'on voyait sur les murs peints dans la première moitié du vingtième siècle. 



 

street-art visage goutte MontmartreHomme dubitatif à la tête pointue

papier collé blanc d'Ema et tags à Montmartre

 

 

 

   Il y a plusieurs modèles de visage, avec ou sans cigarette, les cheveux bien lissés ou avec une mèche rebelle. Les couleurs des papiers collés (paste up) varient: blanc, jaune, bleu ou orange. Pour l'instant, pas de dropman géant repéré à Paris comme dans les rues de New-York ou de Beijing. 

 


 

 

street-art visage goutte Montmartre cigaretteTrois papiers collés d'hommes à la tête pointue fumant à côté d'une grande cigarette

      Ema, street-art à Montmartre

 

 

   Clown triste ou Pierrot lunaire, le visage à la tête pointue n'est pas signé. Il côtoie souvent d'autres exemples de street-art, pochoirs et tags plus ou moins élaborés.


 

street-art visage goutte Montmartre 3Homme souriant à la tête pointue

      papier collé blanc et tags à Montmartre

 

 

 

   Il y a beaucoup de visages d'hommes et de femmes dans le street-art mais on y voit toujours l'amorce du cou. L'absence totale de cou rend ce visage étrange, le réduisant à culbuto ou à une goutte d'où son surnom dropman.


 

 

 

street-art visage goutte Montmartre 4Dropman d'Ema,  papier collé bleu et tags à Montmartre

 

 

 

    Ema est le pseudonyme de Florence Blanchard, une jeune femme peintre née à Montpellier qui, après 10 ans passé à Brooklyn, vit et travaille à Paris.

 


 

street-art visage goutte Montmartre 5Homme souriant à la tête pointue, papier collé jaune à Montmartre

 


 

 

street-art visage goutte Montmartre 7Dropman aux taches de rousseur et accroche coeur

papier collé jaune d'Ema et tags à Montmartre

 



Liens sur ce blog:

Un mur peint publicitaire Eclipse à Paris

Les visages de Monsieur Qui

Visages de femmes qui oscillent

 

 

Autres photos sur le blog d'Ema


 

 


Palagret

street-art

mars 2011

 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 18:28

 

   Par ici, "that way" nous dit l'image d'un petit bonhomme assis près des marches. Hésitant entre le fantôme, l'extra-terrestre hydrocéphale et le masque de Scream adouci, le dessin nous indique une direction que les passants allant et venant ignorent une fois sur deux. De l'autre côté des marches, un autre bonhomme blanc tend aussi le bras et nous dit "Follow him", suivez le.

 

 

par-ici-street-art-1.jpgThat way, par ici, street-art ou publicité?

 

    

   S'agit-il de publicité pour une boutique proche, d'une manifestation événementielle, d'un anniversaire ou de street-art? Pas de boutique en vue ni de ballons de couleurs accrochés à une porte. Si les bonshommes aux yeux vides signalaient une fête, elle est finie et ils sont restés tout seuls sur le trottoir.


 

par-ici-street-art-2.jpgFollow him, suivez le, street-art ou publicité?

 

 

    S'il s'agit de street-art, le message est absurde et poétique, se moquant des innombrables injonctions et informations qui parsèment la ville. Interdictions, sens interdits, conseils, nous sommes interpellés de toutes parts par des panneaux et des pancartes de plus en plus nombreux.

 


par-ici-street-art-3.jpgFollow him, suivez le, street-art ou publicité?

 

 

   Au début de l'année, des flèches de direction plus sérieuses, utilitaires, sont apparues dans dans le paysage parisien. Cette nouvelle signalétique a pour but d'encourager la marche à pied en nous indiquant le temps nécessaire en minutes pour atteindre notre but.


 

panneau-direction-temps-marche.jpgPlace de Clichy, Porte de Cligancourt, Montmartre, Gare du Nord

directions et temps de marche à pied

signalétique adhésive sur la vitrine d'une laverie automatique

 

 

 

Liens sur ce blog:

Vive la marche à pied

Il est interdit de, défense de, danger: un monde dangereux

Street-art: "vous êtes ici", un pochoir absurde

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

mars 2011

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article