23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 00:45

 

   Pendant longtemps l'homme à la bouée a été seul sur les murs de Paris. Le visage à peine ébauché, entravé comme un aliéné dangereux par sa bouée, il paraissait si abandonné, incarnation même de l'intranquillité. On voyait parfois cet homme nu en compagnie d'autres gugusses mais ils n'étaient que des clones, des dédoublements de sa propre image dépressive.

 

 

Homme bouée échelle street-art 5L'homme à l'échelle, street-art

 

 

 

 

   Maintenant l'homme à la bouée a un compagnon ou plutôt un maître, un maître-nageur, nu lui aussi. Assis sur une échelle ou un perchoir, l'homme cherche son baigneur, s'abritant les yeux du soleil. Il lui arrive de tenir une ombrelle.


   Peint sur un mur de la Cité de l'Ermitage, l'homme à l'échelle  écoute peut-être les chocs sourds de la démolition du théâtre de l'Ermitage situé non loin. 

 

 

 

Homme bouée échelle street-art 7Homme à l'échelle cherchant l'homme à la bouée, street-art

 

 

 

    Parfois les deux personnages de papier se retrouvent sur une échelle et le maître nageur se penche alors avec perplexité vers le baigneur. Les bras toujours prisonniers de sa bouée, il est prêt à plonger dans un océan de bitume.

 


 

Homme bouée échelle street-art 2132

Homme à l'échelle observant l'homme à la bouée, street-art 

 

 

 

    Clowns tristes, ces personnages étranges sont livrés à eux-mêmes dans un monde absurde qui semble sans espoir. Un univers à la Samuel Beckett où il est vain d'attendre Godot.

 

 

 

 

Homme bouée échelle street-art 2132 - Version 2Homme à l'échelle observant l'homme à la bouée, street-art

 

 

 

   Les dessins sont crayonnés dans des tons sourds rehaussés de rouge. Le papier kraft est ensuite découpé puis collé sur un mur, le plus souvent en hauteur pour dominer le passant mais aussi pour ne pas être arraché tout de suite. 


 

 

homme bouée arraché street-art 3Trois gugusses enserrés dans une bouée 

 papier collé en lambeaux, en voie de disparition

 


 


 

Liens sur ce blog:

Philippe Hérard, l'homme à la bouée, une comédie humaine

L'homme à la bouée sans bouée, avec échelle: variations du street-art

L'homme à la bouée, une image absurde et inquiétante

Street-art: l'homme à la bouée, autres photos

 


Palagret

décembre 2011

art de la rue

 

 

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 13:01

 

 

     Devant une fresque de Da Cruz taguée sur un mur voué à la démolition, l'abri-bus s'orne de l'affiche Monoprix "On reste bûche bée". Deux univers graphiques très colorés mais bien différents.   


 

 

Monoprix-affiche-Noel-buche-street-art-Da-Cruz.jpgMonoprix, "On reste bûche bée", affiche de Monoprix

fresque de Da Cruz

 

 

 

   Les deux dessins sont nets avec des couleurs franches. Monoprix n'affiche que des lettres sur bandes de couleur. Da Cruz privilégie les visages stylisés, des masques primitifs ou des totems aux traits figés. Au contraire de Monoprix, Da Cruz n'a rien à vendre sinon lui-même.


 

 

 

Da Cruz Ourcq street-art4fresque de Mosko, Da Cruz et Popof rue de l'Ourcq

 

 

 

   Da Cruz n'a pas la force de frappe de Monoprix qui peut investir des centaines d'abri-bus, de sucettes Decaux et d'insert muraux mais il se débrouille pas mal dans le quartier en rénovation de l'Ourcq.


 

 

Da Cruz Ourcq street-art 5fresque de Da Cruz.

Au fond la cheminée de l'usine à gaz CPCU aujourd'hui rasée

 

 

 

 

   Depuis plusieurs années avec Popof et d'autres artistes de rue, ils couvrent la moindre palissade ou mur nu du quartier. Les murs tombent sous les coups des bulldozers et beaucoup de tags et de collages disparaissent mais les taggeurs se déplacent et continuent.


 

 

Da Cruz Ourcq street-art 3fresque de Da Cruz.

 

 

 

   Quand le quartier Ourcq-Jaurès sera entièrement rénové, et c'est pour bientôt, les street-artists migreront vers un autre terrain de jeu.


 

 

Da Cruz Ourcq street-art

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Street-art du canal de l'Ourcq: pas de prophétie de fin du monde pour Art of Popov, Da Cruz et Marko

Affiches de Monoprix pour Noël, humour et code graphique rigoureux

La fresque de tags de la rue de Thionville

La savane de la rue de l'Ourcq

Le pochoir Chut libre

 

 

 

Palagret

décembre 2011

démolition et rénovation

 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 23:42

 

 Voici quelques nouvelles de l'homme à la bouée, ce gugusse inquiétant collé sur les murs de Paris. Les anciens papiers ont disparus, arrachés ou recouverts par d'autres artistes de rue; de nouveaux apparaissent.


 

homme bouée rideau fer street-art 3Papier collé de l'homme bouée, sans bouée, street-art

Rideau de fer de la librairie La Cartouche, août 2010

 

 

 

   Photographié en 2010 sur le rideau de fer de la librairie "La Cartouche", ce grand papier collé crayonné nous présentait cinq études de l'homme bouée ayant perdu sa bouée. Assis, avachi sur une chaise, l'homme a l'air abattu, ruminant un quelconque désastre.


 

 

homme-bouee-rideau-fer-street-art-10.jpgTête à tête

Papier collé de l'homme bouée, sans bouée, street-art

 

 

 

   En 2012, nouvelle étude. L'homme dépressif est cette fois perché sur une échelle, face à la mer. Représenté de plus en plus lointain, il scrute l'horizon, espérant peut-être repérer un homme à la bouée.

 

 

 

Homme bouée échelle street-art 2Papier collé de l'homme à l'échelle, street-art

     Rideau de fer de la librairie La Cartouche, décembre 2011


 

 

Homme bouée échelle street-art 8Papier collé de l'homme à l'échelle, street-art

 Rideau de fer de la librairie La Cartouche, décembre 2011

 

 

 

   Bien que plus colorée, l'image est toujours triste, de plus en plus triste. De gauche à droite, une marée noire semble gagner la plage puis les vagues. Le monde s'obscurcit.

 

  A côté de la librairie fermée, un café a décoré sa vitre d'un joyeux Père Noël, peu sensible au pessimisme du maître-nageur.  

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Philippe Hérard, l'homme à la bouée, une comédie humaine

L'homme à la bouée, une image absurde et inquiétante

Street-art: l'homme à la bouée, autres photos

Street-art: l'homme à la bouée et le maître nageur, images de l'intranquillité

 


 

Palagret

décembre 2011

art de la rue

 

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 20:22

 

   C'est toujours réjouissant de trouver des pochoirs ou des papiers collés loufoques qui ne prétendent ni à la poésie ni à une pensée profonde.


 

 

heure arrêtée street-art 623:59, pochoir, dans une minute il sera minuit

 

 

 

 

   Du côté de Ménilmontant, un street-artist a apposé de petits pochoirs nous indiquant l'heure. Il est exactement 23:59 ou 2:45 ou 8:48. Difficile de se décider!

 


 

 

heure arrêtée street-art 9

      Il est exactement 2:45, pochoir

 

 

 

 

 Le pochoiriste fait-il référence à la chanson de Jean Ferrat d'après Aragon?Son coeur s'est-il arrêté?

 

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement


 

 

heure arrêtée street-art 8 Il est exactement 8:48, pochoir

 

 

 

 

   Que signifient ces heures bloquées à jamais sur le mur? Une incantation magique pour retenir le temps? 23:59, dans une minute c'est minuit, un jour de plus s'enfuit, perdu à jamais. Un pas de plus vers le néant.

 

     Des pense-bêtes pour se rappeler des moments exceptionnels ou terribles?


 


 

heure arrêtée street-art Stark

Il est exactement 23:59, pochoir

 

 

   

 

 

- 23:59 est le titre d'un film d'horreur tourné en mandarin à Singapour.

- 2:45 am est le titre d'une chanson d'Elliott Smith: "It's 2:45 in the morning and I'm putting myself on warning for waking up in an unknown place."

- 8:48 renvoie à divers versets de la bible.

 


   Ces heures sont probablement choisies au hasard et ne signifient rien. Les pochoirs sont juste une plaisanterie absurde pour faire sourire les passants. Ceux qui sont assez curieux pour s'interroger sur des images imitant le cadran d'une montre à affichage numérique.


 

 

Liens sur ce blog:

Street-art: "vous êtes ici", un pochoir absurde

Fugit irreparabile tempus, message pour le nouvel an

 

 

 

Palagret

décembre 2011

street-art

 


 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 12:45

 

    Beaucoup de street-artists sont comme leurs oeuvres, ils sont éphémères. Pendant une ou deux saisons ils colonisent les murs de Paris puis ils disparaissent, happés par des occupations plus prenantes ou plus lucratives.

 


 

Street-art 4è Le Chevalier lumière 2Le petit garçon aux allumettes, papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

 

   Depuis environ un an, Tristan des Limbes et Fred Le Chevalier collent de nombreux petits papiers découpés. Tristan est dépressif et Fred plus poétique, ajoutant souvent une touche de rouge à ses dessins.


 

 

Street-art 4è Le Chevalier lumière 1"Alors j'ai allumé la lumière, Le petit garçon aux allumettes, papier collé de Fred Le Chevalier

 


 

    Cet automne, Fred Le Chevalier dessine des personnages plus grands et les dote de la parole. Dans une bulle, ils déclarent "Nos regards bâtissaient des tours imprenables", Alors j'ai allumé la lumière", "Je parcourais paré d'or une route dont je dessinais les contours" Ils nous posent aussi des questions: Quel totem te guide?, A l'école étais-tu déguisé en enfant?

    Il n'est pas sûr que les phrases obscures ou "poétiques" ajoutent beaucoup au dessin.



 

 

Street-art 4è Le Chevalier motoA moto, "Je parcourais paré d'or une route dont je dessinais les contours", papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

      Le dessin de Fred est précis et net, les papiers sont découpés en arrondi suivant la silhouette, sans aspérité. « Mes personnages ont un côté très rétro. J’utilise le noir et blanc, parce que je trouve que ça leur donne un aspect daté qui leur va très bien. » 1


 

 

Street-art-4e-Le-Chevalier-Tristan-coin-couple.jpgCollages de Tristan des Limbes, Fred Le Chevalier, Me, Konny

 

 

 

    Volontairement désuet, Fred Le Chevalier dépeint des enfants et des adolescents, yeux grands ouverts, l'air sidéré comme des lapins pris dans les phares d'une voiture. Etranges et banals, ils sont sagement habillés de ce qui ressemble à un uniforme. Leur tête est couverte de bandages ou coiffés de bois de cerfs, masqués ou baillonnés. 

 

 

 

Street-art 4è Le Chevalier Tristan couplePetite fille endimanchée et garçon déguisé, papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

   Placides, ses personnages nous regardent droit dans les yeux. Parfois ils courent ou fuient. Un univers en deux dimensions qui oscille entre un quotidien prosaïque et un fantastique mythologique.


 


 

Street-art 4è Le Chevalier masque 1"Quel totem te guide?", papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

 

   Dans les recoins des murs, les petits collages de Tristan des Limbes accompagnent souvent ceux de Fred Le Chevalier. Peut-être travaillent-ils ensemble.



 

 

Street-art 4è Le Chevalier cerf 4Chimère, enfant-cerf, papier collé de Fred Le Chevalier

Collages ovales de Tristan des Limbes


 

 

 

Street-art 4è Le Chevalier cerf 6Chimère, enfant-cerf papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

 

street-art Le Chevalier masqueVisage noir et blanc, papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

Street-art 4è Le Chevalier baillonFemme bâillonnée à l'oiseau, papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

 

Street-art 4è Le Chevalier coin 1Femme bâillonnée, papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

 

 

Papiers collés découpés sur ce blog:

Tristan des Limbes, des collages dépressifs, street-art

Street-art: THTF, papiers collés grand format

Fred le Chevalier, dessins voyageurs et métamorphoses

 

 

 

 

 

Palagret

street-art

décembre 2011

 

 

1- in Citazine

 

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 14:56

 

    Si Michel-Ange inspire la publicité, il inspire aussi les artistes de rue. Voici un dessin de Rensone trouvé dans une cour délabrée, près de Bricklane à Londres. La fresque urbaine représente la Création, l'instant divin où Dieu va insuffler la vie à Adam en effleurant son doigt. Une oeuvre iconique de la peinture occidentale.

 


 

mains Vinci street-art London 8La création, fresque de street-art à Bricklane

 

 

 

    La Création de Michel-Ange est au centre du plafond de la chapelle Sixtine (1512) à Rome. Le peintre de la Renaissance employa des techniques de trompe-l'oeil pour compenser la voûte du plafond vue du sol. Beaucoup plus simple techniquement, la fresque de Rensone est peinte à l'aérosol sur un mur plan.


 

 

Michel-Ange-Adam.jpgDieu insufflant la vie à Adam, Michel-Ange, fresque du plafond de la Chapelle Sixtine


 

 

   Les gestes d'Adam et de Dieu sont identiques à ceux que peint Michel-Ange: la main souplement tendue de l'homme vers son créateur et, à droite, le doigt impérieux de Dieu vers sa créature. Cependant sur la fresque urbaine, les mains sont bizarres, arrachées à des corps qu'on ne voit pas. Elles semblent appartenir à des robots mécaniques ou des mutants. En isolant les mains des personnages, on perd la pose alanguie d'Adam, homme pas encore éveillé, activé, et l'élan du Créateur vers lui. On est loin de l'humanisme de la Renaissance et de son idéal d'harmonie. Il ne reste qu'un monde fragmenté rendu au chaos.

 

 

 

mains Vinci street-art London 7La création, fresque de street-art à Bricklane

 

 

 

    La main de Dieu semble menaçante avec ses pointes sortant du poignet. On dirait des lames, comme celles du tueur Freddy. Vues de près, les excroissances ne sont qu'un crayon, un pinceau et un rouleau, outils du peintre. Les coulures des mains coupées ne sont pas du sang mais de la peinture, du dripping. Le poignet de Dieu se termine par un tube de couleur dégoulinant. La main du Tout-Puissant est devenue celle de l'artiste. Le street-art s'auto-célèbre en citant Michel-Ange.


 

 

mains Vinci street-art London 9La création, fresque de street-art à Bricklane

 

 

 

    Signée Astro, mais attribuée à Rensone, la fresque ne ressemble pas aux oeuvres d'Astro le parisien. Le style est différent, il s'agit peut-être d'un graffiti ajouté après.


 


 

mains Vinci street-art London 6La création, fresque, street-art à Bricklane

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Avatar, l'affiche de Canal+, citation de Michel-Ange et humour

Des pieds et des mains, l'art de la rue illustre les dictons I

Influence de l'art sur la publicité: citations et détournements

 

 

 

 

Rensone

 

 

 

 

 

Palagret

street-art londonien

novembre 2011

 


 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 13:04

 

 

   On trouve sur les murs de la ville des papiers collés (paste up), des pochoirs et des tags de pieds et de mains. Le street-artist et illustrateur Pole Ka représente un pied et une main attachés, étrange image dérangeante, faisant penser aux malformations de la Thalidomide ou aux délires d'inspiration surréaliste. Comme Tristan des Limbes ou Le Chevalier, Pole Ka colle des petits papiers découpés finement dessinés.


 

Pole Ka Pied main street-artPied et main soudés, Pole Ka, street-art

 


 

   Autre pied bizarre, une empreinte bleue laissée sur le bitume par un monstre non identifié, dinosaure ou mutant. Ou il s'agit peut-être de la semelle d'une chaussure de sport.


 

 

Pied monstre bleu trottoirEmpreinte du pied d'un monstre sur le trottoir, street-art

 

 

 

 

    Vues en haut d'un mur, des pieds chaussés de ballerines

 


 

 

Pieds ballerinePieds coupés chaussés de ballerines blanches, street-art

 

 

 

     Faire des pieds et des mains est une expression populaire qui signifie faire beaucoup d'efforts pour obtenir quelque chose, se démener ou, pour employer une autre expression, "remuer ciel et terre".

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Des pieds et des mains, l'art de la rue illustre les dictons I

Tristan des Limbes, des collages dépressifs, street-art

 

 

 

Site de Pole Ka

 


 

 

 

Palagret
art de la rue
novembre 2011

 

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 16:24

 

   "Believe in the spray can", croyez en la bombe aérosol. La phrase à la gloire des street-artists est bombée sur un rideau de fer londonien à Shoreditch. Le T a la forme d'une croix. Le street-art est-il la religion du XXIè siècle? Ses disciples ont ajouté leur tag, signature, des deux cotés du motif central.

 

 

Londres street-art Hackney graffiti believe spraycanBelieve in the spray can, graffitti sur un rideau de fer à Londres

 

 

    Un peu plus loin dans la même rue on lit: "Long live graffitti", longue vie au graffitti, sur le rideau baissé de l'"Archangel Emporium", une galerie d'art et de mode. Longue vie comme on dit "Long live the Queen".

 

 

Londres street-art Hackney graffiti message5Long live graffittisur un rideau de fer à Londres


 

Londres-street-art-Hackney-graffiti-message-8055.jpgLong live graffitti, sur un rideau de fer, sur Bethnal green à Londres

 

 

 

   Sur Hanbury street, près de l'Old Brewery, un pochoir moins lyrique est apposé sur un mur de briques. Prosaïque mais plein d'humour, il se présente comme une liste de tâches, un GTD (getting things done), avec plusieurs tâches et des cases à cocher quand le travail est fait.

 


 

Londres street-art Bricklane message spray 4Pochoir GTD sur Hanbury street à Londres

 

 

 

  Les quatre objectifs du street-artist sont atteints:

- Spray paint, pulvériser la peinture.

- Stencil, pochoir

- Duct tape, ruban adhésif de la marque Duck

- Good idea to paint on the wall, une bonne idée à peindre sur le mur


 

Londres street-art Bricklane message spray5Pochoir GTD sur Hanbury street à Londres

 

 

 

   La dernière phrase, une bonne idée à peindre sur le mur, est le plus drôle et la plus absurde.

 

 

 

 

Autres lettering-artists sur ce blog:

"The strangest week" d'Eine, street-art typographique à Londres

Street-art: let's endure nous exhorte Espo au Village Underground de Londres

Jacques Villeglé: être étonné c'est un bonheur, un graffiti en alphabet socio-politique

Les ironiques affiches sauvages de Rero, le client suivant

 

 

 

Palagret

street-art typographique

septembre 2011 

 

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 19:43

 

    Une palissade noire recouverte de smileys colorés à l'angle de Hackney road et de Diss street à Londres. Vue de près, l'accumulation des joyeuses figures souriantes ne révèle pas son message. Il faut traverser la rue pour lire d'un côté " The strangest week" et de l'autre "Power up".


 

Londres street-art Hackney smiley Eine 2The strangest week d'Eine, typographie faite de smileys

 

 

         L'artiste de rue Eine explique que "The strangest week" se réfère à une semaine de juin 2010 où un propriétaire lui a refusé l'autorisation de peindre sa palissade. Puis le Premier ministre David Cameron, invité à la Maison Blanche, a offert au Président Obama une peinture de Ben Eine, un artiste très connu sur la scène du street-art. Son oeuvre "Twenty First Century City" a été reproduite dans les journaux et Eine a soudain reçu l'autorisation de peindre la palissade.


 

 

Eine-Obama.jpg "Twenty First Century City", tableau de Ben Eine

offert par David Cameron à Barak Obama

 

 

       Il est assez ironique qu'Eine, un street-artist arrêté de nombreuses fois par la police pour vandalisme dans les rues anglaises se retrouve accroché sur un mur de la Maison Blanche, passant soudain de l'illégalité à la gloire médiatique.


 


Londres street-art Hackney smiley Eine 4The strangest week d'Eine, typographie faite de smileys

 

 

    Après ce coup de projecteur sur son travail, Eine a tranquillement bombé ses pochoirs sur la palissade de Hackney road aidé de quelques amis. L'un d'eux a écrit "Power up" sur Diss street. 

 

 

 

 

Londres street-art Hackney smiley Eine 1Power up d'Eine, typographie faite de smileys

 

 

 

    Eine est connu pour son travail sur la typographie. De Hoxton à Shoreditch, ses interventions de lettering art, simples lettres ou mots (change, happy, utilisent tous les styles, majuscules, minuscules, circus, droit etc ... A Middlesex street, il a peint les rideaux de fer des boutiques d'une lettre en minuscule ombrée de couleur différente, de A à Z. La rue est désormais connue comme Alphabet street. Une façon ludique pour les petits d'apprendre l'alphabet. 

 


 

 Londres-street-art-Hackney-Eine-smiley-8123.jpgThe strangest week d'Eine et power up, typographie faite de smileys



 

 

 

 

   Des deux côtés d'Ebor Street, Eine a peint des lettres géantes proclamant anti et Pro.     à suivre.


 

  

 

Liens sur ce blog:

Street-art: let's endure nous exhorte Espo au Village Underground de Londres

Street-art, auto-glorification et ironie à Londres

Street-art: pochoirs d'Ezbai, visages morcelés


Jacques Villeglé: être étonné c'est un bonheur, un graffiti en alphabet socio-politique

Les ironiques affiches sauvages de Rero, le client suivant

 


Photos d'Alphabet street sur flickr

Carte Google avec l'emplacement des oeuvres d'Eine

 

 

 

Palagret

street-art typographique

septembre 2011 

 


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 17:06

 

     Grâce au street-art Londres s'orne d'animaux réalistes ou fantastiques, de super-héros, de visages, de lettrages, de messages et même de champignons. Ils poussent en haut des murs à moitié démolis, sur les toits ou à l'abri de fenêtres murées. Christiaan Nagel crée des sculptures en mousse de polyuréthane qui ajoutent une touche bucolique à la ville.


 

 

Londres street-art Hackney champignon Nagelun champignon jaune de Christiaan Nagel sur Hackney road

 

 

    Sur Hackney road, à l'abri d'un mur de briques, un champignon jaune de Christiaan Nagel voisine avec une carotte crucifiée de Nemo Tibi Amat, une carotte souriante.


 

Londres street-art Hackney champignon Nagel 3un champignon jaune de Christiaan Nagel sur Hackney road

 

 

 

 

Le street-art londonien:

Street-art à Londres: le bestiaire de Roa, un écureuil et une grue

Street-art à Londres: le bestiaire de Roa, un castor et un lièvre

Street-art: let's endure nous exhorte Espo au Village Underground de Londres

Street-art en relief, Vhils attaque les murs

 

 

 

 

Palagret

street-art à Londres

septembre 2011


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article