8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 21:01

 

    Accomplissant un rite magique des temps modernes, les amoureux sont de plus en plus nombreux à accrocher des cadenas d'amour au parapet grillagé du Pont des Arts. Les cadenas se multiplient et en même temps ils disparaissent par pan entier.


 

Pont des arts cadenas Juillet 2Grille neuve sans cadenas d'amour et grille avec

Pont des Arts, Paris

 

 

 

     En ce début du mois de Juillet, des planches de contreplaqué remplacent les grillages disparus. On remarque aussi des grillages neufs avec très peu de cadenas.


 

Pont des arts cadenas contreplaquéGrille neuve avec peu de cadenas d'amour et contreplaqué

Pont des Arts, Paris


 

      Ces accumulations de cadenas sont un témoignage sociologique sur la conduite des touristes à l'âge d'internet. Accrocher un cadenas d'amour est un rite très ancien mais il s'est répandu massivement à Rome en 2006. Repérés en 2008 à Paris, les cadenas se sont répandus dans les grandes villes du monde et sur le web. Ils sont maintenant cités dans les guides touristiques. 


 

Pont des arts cadenas Juillet 4Cadenas d'amour au Pont des Arts, vue vers la Tour Eiffel, Paris

 

 

 

     Alors qui volent les cadenas d'amour du Pont des arts?

- Un collectionneur avisé qui y voit des installations spontanées d'art modeste qu'il revendra très cher dans une galerie ou sur ebay dans quelques années?

- Un amoureux éconduit qui ne supporte pas de voir s'étaler cet hymne à l'amour?

- Un parisien qui ne veut pas qu'on dénature son pont?

- Des touristes qui emportent un souvenir de Paris comme ils prennent un morceau de marbre dans un temple grec?

Arracher un cadenas c'est facile mais une grille entière!


 

Pont des arts cadenas Juillet 6cadenas d'amour au Pont des Arts, Paris

    

 

 

    La Ville de Paris a-t-elle décidé d'enlever les cadenas d'amour, de peur que le pont ne s'affaisse! Mais alors pourquoi ne pas les enlever tous en découpant les grillages alourdis?



Pont des arts cadenas Juillet 1"Justine et Eric","Rod et Donna", coeur gravé transpercé d'une flèche

cadenas d'amour  au Pont des Arts, Paris

 

 

 

     Les auteurs du vol massif de cadenas restent inconnus. Voilà un nouveau mystère de Paris. Plus prosaïquement, c'est certainement la Ville qui a obstrué les trous du parapet avec du contreplaqué, par mesure de sécurité. Il ne faudrait pas que les amoureux tombent à l'eau.

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Vol de cadenas d'amour au Pont des Arts? Les mystères de Paris

Cadenas d'amour, coeurs cadenassés au-dessus de la Seine, promesse d'amour éternel ?

De Rome à Paris, le rite des cadenas d'amour

Video des cadenas du Pont des Arts

Cadenas d'amour Pont de l'Archevêché à Paris

Le pont des Arts privé de cadenas d'amour ... pour l'instant


Sculpture et appropriation: vol des cadenas d'amour du Pont des arts




  

 

Palagret

archéologie du quotidien

juillet 2011


 

 

 

Mots clés:

cadenas d'amour, lovelock, luchetti, pont des arts, serment d'amour, rite, romantisme, Paris, amour

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 18:38

 

Sic transit gloria mundi

 

       Abandonné sur le trottoir, un bel iMac ventru voisine avec des détritus. Celui qui l'a laissé là ne lui accorde pas plus de valeur qu'une bouteille de vin vide ou qu'un mégot. Pourtant cet ordinateur bleu fut le nec plus ultra de l'informatique. 

 

 

inature morte imac orduresiMac G3 au rebut sur un trottoir parisien

 

 

    Sorti en 1998, l'iMac d'Apple révolutionna le désign des ordinateurs. Jonathan Ives conçu un objet aux formes douces, colorées, translucides. L'écran de 15 pouces et l'unité centrale formait un tout. iMac possédait un lecteur de cd, un modem, et, nouveauté, deux ports USB.


 

iMac-couleurs.jpgiMac aux couleurs acidulées, "le chemin le plus coloré vers internet"

 

 


 

   Les PC sous Windows de Microsoft, lourds et ternes, étaient ringardisés par cet ordinateur élégant qu'on pouvait montrer avec fierté.
   Aujourd'hui l'iMac a évolué, il a perdu ses rondeurs et s'est doté d'un écran plat. Quant à ses performances, elles n'ont plus rien à voir.

iMac-aquarium.jpgiMac transformé en aquarium
   Plutôt que de jeter ce bel objet aux tons acidulés, son propriétaire aurait pu transformer la coque en aquarium! Ou attendre quelques années de plus que l'iMac G3 devienne vintage et le revendre très cher.
   Obsolescence programmée et avancées technologiques font de l'informatique le royaume du jetable, plus ou moins recyclable. 
Liens sur ce blog:
Palagret
archéologie du quotidien
mai 2011

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 03:00

 

    Quelques taches de couleur sur le trottoir recouvrent des petites plaques de gaz ou d'eau. Un simple trait noir transforme le rond coloré en smiley ou émoticone, petite icône souriante, ou non, qui exprime des émotions.


 

smiley street-art trottoir 1Smiley jaune souriant sur le trottoir parisien

 

 

smiley street-art trottoir 3Smiley vert non souriant sur le trottoir parisien


 

smiley street-art trottoir 2Smiley jaune à moustache sur le trottoir parisien


 

smiley street-art trottoir 4Smileys sur le trottoir parisien


 

   On trouve aussi des smileys tracés au feutre ou en pochoir sur les murs, sur les panneaux de signalisation etc ...


 

smiley street-art grilleSmiley jaune souriant masquant un panneau d'affichage


 

Smiley-pochoir-11e-6485.jpg
Smiley jaune souriant tracé au pinceau

 

 

   Sur un mur vert, un pochoiriste a apposé un smiley à la bouche largement ouverte sur un sourire. Trouvant sans doute cette euphorie peu ordinaire un passant a écrit "acid?" soupçonnant là une béatitude sous l'influence de l'acide, substance que la loi et la morale réprouvent.

 

 

 

smiley-street-art-pochoir-acid-5245.jpgSmiley vert souriant sous acide?, pochoir

 

 

 

 

Lien sur ce blog:

Street-art, des squelettes roses sur le trottoir

 

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien 

février 2011

 


 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 06:48

 

  Comme la publicité, le street-art interpelle le passant.


 

Abbesses street-art pochoir j'oscille 8Je m'en vais et vous? Pochoir interrogatif à Montmartre

au-dessus, la trace d'un masque de Gregos arraché

 

 

 

    Un pochoir rouge, un visage de femme, nous pose une question bien banale: je m'en vais et vous? Un deuxième pochoir coloré, une femme brune aux lourdes boucles d'oreille, ajoute en espagnol: Y tu? Là, la question est plus ambigüe. Et toi, tu t'en vas ou, question plus dérangeante:


"Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà, De ta jeunesse?" 1


 

 

Abbesses-street-art-pochoir-y-tu.jpgY tu ?pochoir interrogatif à Montmartre


 

   La question du troisième pochoir est encore moins prosaïque. L'homme au béret nous dit: J'oscille et vous? Le vertige existentiel nous envahit.


 

 

Abbesses street-art pochoir j'oscille 9J'oscille et vous?

pochoir interrogatif à Montmartre

 

 

      Nous voilà plongés dans une profonde réflexion métaphysique: qui suis-je? où vais-je? dans quel état j'erre? L'insistance d'un klaxon d'ambulance nous arrache enfin à notre sidération.

 


 

Abbesses-street-art-pochoir-je-m-en-vais.jpgJe m'en vais et vous?

pochoir interrogatif à Montmartre sur un compteur


   La nuit tombe, les guirlandes de Noël scintillent, la plupart des passants trop pressés "d'y aller" ne remarquent pas les images immobiles qui parlent d'un ailleurs mais ne vont nulle part. Seul le karcher des nettoyeurs municipaux fera déguerpir ces racoleuses de la voie publique. Demain elles auront disparu. 

 

 

 

   Au contraire de la publicité, les questions du street-art ne veulent pas déclencher un acte d'achat. Sans but mercantile, elles nous font réfléchir, sourire ou rêver.

 

 

 

Liens sur ce blog:

La philosophie de la rue    

 Street-art, Dropman d'Ema, l'homme culbuto à la tête pointue  

 

 

 

Palagret

philosophie de la rue

janvier 2011

 

 

1- Chanson d'automne, Verlaine    

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 14:24

 

   De loin on dirait une nappe de cuisine posée sur une moto par un néo baba-cool. De près on s'aperçoit qu'il ne s'agit pas d'un vulgaire morceau de plastique jeté sur le deux roues mais bien d'un tablier manufacturé soigneusement pour protéger la moto du froid.


Champs-Elysées moto Tucano Urbano 9Moto protégée par un tablier gaucho fleuri


 

Champs-Elysées moto Tucano UrbanoMoto protégée par un tablier gaucho fleuri


   D'après l'étiquette très visible, il s'agit d'un tablier Gaucho Tucano Urbano. Vive le Flower Power.

 

Champs-Elysées moto Tucano Urbano 5
Moto protégée par un tablier gaucho fleuri

 

 

   Retour de l'esthétique hippie ou influence de Murakami, les semis de fleurs sont à la mode cet hiver. Le scooter jaune et la moto fleurie apportent un peu de couleur et de poésie dans un monde gris.

 

 

 

Liens sur ce blog:

Murakami à l'étal des marchés, esthétique kawaï et superflat

Des épaves dorées enchaînées sur le trottoir, intervention poétique?

 

 

 

 

Palagret
archéologie du quotidien
novembre 2010

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 17:22


"Nous sommes leur gibier"


   Le hasard de l'affichage publicitaire réserve souvent des surprises. La rencontre de deux affiches est soit spatiale soit temporelle: les images sont côte à côte ou se reflètent l'une dans l'autre, les affiches ne peuvent se voir en même temps mais paraissent la même semaine. Dans tous les cas, leur coexistence crée un effet choquant ou drôle qui n'est pas dénué d'ironie.

 

 

affiche-metro-Predator-Coca-Cola-2.jpgL'affiche de Coca-Cola se reflète dans celle de Predators

  

  Ici dans le métro, les affiches sous verre se répondent. Une double vitrine présente Predators, un nouveau film d'horreur. En face, l'affiche de Coca-Cola. On ne peut s'empêcher de penser que la multinationale du soda est un prédateur tout aussi dangereux que les sauvages guerriers ou que la créature extra-terrestre qu'ils affrontent dans le film de Nimrod Antal.


   Tout en muscle, l'oeil implacable, le tueur absolu est-il plus fort que la jeune femme présentant un soda relooké par Karl LagerfeldLa force brute est un fantasme fictionnel. La séduction du marketing joue de nos fantasmes et son pouvoir est bien réel.


affiche-metro-Predator-Coca-Cola-0.jpgx


   Sous terre ou sur le bitume, le parisien évolue dans la jungle, une jungle publicitaire, et il est bien moins armé que les mercenaires de la fiction. La bande-annonce de Predators contient quelques phrases simples qui s'appliquent aussi bien aux proies et aux chasseurs de la planète marketing:

 

- On nous a choisi.

- Ils peuvent vous entendre, vous sentir, vous voir.

- Cette planète est leur terrain de chasse.

- Nous sommes leur gibier.

- Ils apprennent, ils s'adaptent.

- Pour survivre, il faut se cacher.


   En effet, nous sommes choisis par les publicitaires, le métro est leur terrain de chasse et ils s'adaptent en inventant toujours de nouvelles armes, comme les affiches intelligentes. Nous sommes "The most wanted game", le gibier le plus recherché mais nous ne sommes pas très dangereux. Tout ce que risquent les afficheurs c'est des affiches lacérées ou taguées.

   Mais nous, pauvres voyageurs-consommateurs, comment pouvons nous survivre à l'agression publicitaire, où pouvons nous nous cacher?

 


Liens sur ce blog:

Paul Auster écrivain, Dexter tueur en série, une improbable rencontre

Devenez vous-même, Dexter, le serial killer, face à l'Armée de Terre, affiches comparées

Publicité à connotation sexuelle et affiche de Fleur de soleil

Déploiement des affiches numéri-flash dans le métro, Gutenberg et le numérique

La terreur est dans le métro: Dracula, Scream, Freddy etc ... nous observent


 

Palagret

archéologie du quotidien

juillet 2010


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 22:31


   Tout est presque prêt place de la Concorde: la tribune présidentielle sous un dais tricolore, les sièges en plastique blanc dans les tribunes. Il reste quelques housses à enlever et à balayer encore, des feuilles mortes tombent sans cesse. 


avant 14 juillet Concorde 7922Tribune latérale place de la Concorde pour le défilé du 14 juillet


avant 14 juillet Concorde 7906Sièges sous plastique place de la Concorde pour le défilé du 14 juillet


          Au sol, les marques de repérage sont déjà usées par le passage des détachements français et africains qui ont répété à l'aube. Les caméramen ont positionné la grue et les caméras, maintenant recouvertes de leur housse.

   

avant-14-juillet-Concorde-_7917.jpgHiéroglyphes et signes modernes, place de la Concorde


 

   Derrière l'Obélisque, une curieuse plateforme se détache; elles supporte des paraboles et des émetteurs, signes de la technologie moderne à côté des signes hiéroglyphiques de l'Egypte ancienne. Depuis des siècles, les cartouches racontent l'histoire des pharaons et des dieux. Pour quelques heures, les émetteurs de la télévision transmettront l'image des présidents d'aujourd'hui dont, pour la plupart, on oubliera vite le nom.


avant 14 juillet Concorde 7926Tribune présidentielle et caméras place de la Concorde pour le défilé du 14 juillet

      

    Tout à l'instant présentà la fête foraine des Tuileries, des soldats, qui participeront peut-être demain au défilé du 14 juillet, s'exercent au tir. "Tir à balles réelles" annonce une pancarte!


avant 14 juillet fête foraine 7830"Tir à balles réelles, tir sans appui, soyez prudent"

 Soldats au stand de tir, Fête foraine des Tuileries


 

Liens sur ce blog:

King Kong à la fête foraine des Tuileries, le manège Flume Ride



Palagret

archéologie du quotidien

juillet 2010


 

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 19:01


    Sur les murs décrépis, sur les palissades vertes et blanches, sur les trottoirs noirs d'asphalte fleurissent les "je t'aime". Les amoureux graffeurs proclament  fièrement leur amour à la face du monde. Parfois ils dévoilent le nom de l'élue, parfois ils signent mais est-ce bien nécessaire? L'être aimé saura que le message lui est destiné et si il ou elle ne le comprend pas, alors c'est sans espoir.



je t'aime graffiti 1

Je t'aime S.T. A.B.H, graffiti rouge sur un mur gris près de Beaubourg



    Le message très personnel s'étale aux yeux de tous, faisant ricanner les cyniques, soupirer les coeurs d'artichaut et enrager les nettoyeurs municipaux. Ce n'est pas vraiment du street-art, juste une phrase tracée en cursives ou majuscules. Des mots romantiques bien qu'éculés, bientôt effacés.

 


je t'aime graffiti 6

Je t'aime, graffiti rose sur un trottoir noir


 

   Comme les coeurs gravés dans l'écorce des arbres, écrire "je t'aime" est u n geste simple, traditionnel, plus spontané que les nouveaux cadenas d'amour accrochés aux parapets des ponts.



je t'aime graffiti 2

Je t'aime , graffiti rouge sur un mur gris



je t'aime graffiti palissade

Je t'aime, graffiti noir sur une palissade de travaux

face à l'Hôtel de Ville



je t'aime graffiti 0Manon je t'aime, banderolle sur un pont de la Petite Ceinture

 


 

 

Liens sur ce blog:

Annabelle je t'aime: street-marketing ou délire amoureux pour la Saint-Valentin?


Le mur des "Je t'aime", calligraphie et graffiti place des Abbesses


Saint-Valentin: cadenas d'amour, coeurs enchaînés du Pont des Arts


Catherine-Alice Palagret
archéologie du quotidien

cc.gif

 

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 23:34


   C'est l'heure de pointe et les voyageurs se croisent rapidement sur les quais. Prudemment assis sur le bord d'un canapé ou avachis, certains regardent les passants pressés avec un léger sourire. Dans la rame arrêtée, deux fillettes supplient leur mère de descendre pour essayer les sièges Ikea. Youpi, le trio descend et les fillettes se précipitent vers un beau canapé rouge, volant la place à un jeune homme en complet noir, téléphone (intelligent) à l'oreille.


Ikéa canapés métro 10Les amoureux qui se bécotent sur les canapés publics ...
Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare


 
    Voilà une intéressante rupture du quotidien, une brèche éphémère dans la banalité souterraine. Remplaçant les bancs habituels de la RATP, les canapés Ikea sont posés deux par deux devant des affiches en trompe-l'oeil, créant un show-room surprenant.

 

Ikéa canapés métro 1Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare


   Une affiche rouge dit: "Ikea améliore votre quotidien. Test qualité-minute: Asseyez-vous" Les voyageurs n'hésitent pas à tester l'assise moelleuse ou ferme des différents canapés des collections Ektorp et Karlstad. Ils tâtent les tissus, soulèvent les coussins et consultent les étiquettes.

 

Ikéa canapés métro 12Affiches trompe-l'oeil et canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare


      C'est une publicité de forme assez nouvelle. Au lieu de nous vendre du rêve, ou du vent, avec des affiches idylliques ou drôles, les publicitaires d'Ikea nous proposent de juger sur pièces. On ne pourra pas les accuser de publicité mensongère.

 

Ikéa canapés métro 5Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare


    Les quais sur canapé sont un bon coup de pub pour Ikea dont le slogan est "Ikea améliore votre quotidien". Ici la marque suédoise améliore, provisoirement, le confort du métro et peut évaluer in vivo la résistance de son mobilier. Ikea tente aussi de faire oublier les conflits sociaux qui ont agité l'enseigne.


 

Ikéa canapés métro 4Lecture de l'étiquette
Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare

 

 

 

   Ce street-marketing ou plutôt métro-marketing est plus inventif que les opérations Nike ou Hugo Boss qui couvraient les murs de la station Champs-Elysées Clémenceau avec des affiches autocollantes, envahissant la totalité de l'espace visuel. Un impérialisme publicitaire peu apprécié de certains voyageurs qui auraient aimé pouvoir poser leur regard sur autre chose que ces réclames agressives.

 




Ikéa canapés métro 3Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare


    L’agence Ubi Bene, en collaboration avec Media Transports et la RATP, organise cette campagne publicitaire dans dans quatre stations très fréquentées (Saint-Lazare, Champs-Élysées Clémenceau, Concorde, Opéra).

 


Ikéa canapés métro 7Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare
Slogan Ikea: bien plus qu'un marchand de meuble

 

  En 2009, Ikea avait déjà détourné le mobilier de la Gare de Lyon à Paris en remplaçant les bancs par des canapés et des poufs. En Australie, l'enseigne a installé des bibliothèque sur la plage, en Espagne remplit la vitrine d'un abri-bus de vêtements empilés pour promouvoir ses dressings. De semblables opérations existent aux Etats-Unis et au Japon.



Ikéa canapés métro 9Canapés Ikea sur le quai du métro Saint-Lazare


   Les quais aux canapés pourraient devenir un lieu de rendez-vous amusant. Le métro, le dernier salon où l'on cause! Un bon moyen de meubler l'attente.




Où attendre le métro assis sur un canapé Ikea
du 11 mars au 24 mars 2010:
Station Saint-Lazare - ligne 12 - direction Porte de La Chapelle
Station Champs-Elysées Clémenceau - ligne 13 - direction Châtillon

Station Concorde - ligne 8 - direction Créteil
Station Opéra - ligne 8 - direction Balard




Liens sur ce blog:

L'appart Ikea à Auber: cinq colocataires sous le regard des passants

Nike envahit le métro parisien

Hugo Boss envahit le métro parisien

De la publicité J&B sur les portillons du métro, ça nous manquait

 


Autres liens:

Photo d'un abri-bus meublé Ikéa en Turquie

Les bibiothèques Billy d'Ikéa sur une plage australienne

Canapés Ikea dans le train au Japon

Rangements Ikéa géants en façade d'immeuble

 


Palagret
archéologie du quotidien
Texte et photos
mars 2010



cc.gif


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article