14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 15:34

 

   Aussitôt posés, aussitôt volés! Certains posters de Liam Gillick ne sont pas restés longtemps affichés le long du canal Saint-Martin. Des amateurs ont vite accaparé les affiches encore humides de colle, se moquant totalement d'en priver les spectateurs de la Nuit blanche

 

 

 

 

Liam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 10"Assez près pour un travail gouvernemental"

poster de Liam Gillick le long du canal Saint-Martin

 

 

 

    Un brave père de famille, accompagné de ses enfants à qui il donnait une excellente leçon de civisme, se vantait de posséder enfin un "Liam Gillick". Il est sûr que les affiches n'allaient pas resté là très longtemps mais ce collectionneur sauvage ne pouvait-il attendre l'aube pour commettre son forfait et laisser ainsi les autres promeneurs voir les affiches de Liam Gillick?

 

 

 

Liam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 6"Ouvrez les fichiers", "l'enfer de la ferme"

posters de Liam Gillick le long du canal Saint-Martin


 

 

          Les oeuvres de street-art, sauvages et illégales, sont souvent volées ou taguées. Des Bansky ont récemment été découpés dans les murs à Londres pour réapparaître en salle des ventes. Les posters de Liam Gillick ne valent sûrement pas autant que les pochoirs du mythique londonien mais assez pour que des indélicats les décollent au plus vite.


 

 

 

Liam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 5"Juste plus" "Nourissez la bête"

posters de Liam Gillick le long du canal Saint-Martin


 

 

   Les affiches en noir et blanc étaient bilingues avec un texte en haut et une photo en bas.

 

 


Dossier de presse:

Information Posters (Public/Private), 2013
Installation, performance

Liam Gillick, né en 1964 en Grande-Bretagne, vit et travaille à New York

   Issu de la génération des Young British Artists, Liam Gillick est un artiste conceptuel anglais remarqué pour ses sculptures, installations et textes autour du langage, explorant des modes discursifs pour interroger le rôle social et la fonction de l’art. Considérant l’exposition entière comme medium, son travail s’inscrit dans une réflexion sur le fossé grandissant entre un idéalisme utopique et la réalité du monde. Son travail est présenté dans le cadre de nombreuses biennales internationales et a été nominé pour plusieurs prix dont le prestigieux Turner Prize en 2002. La Tate Britain de Londres et le Museum of Modern Art de New York lui ont récemment consacré des expositions personnelles. 

 

 

 

Liam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 8"sans frontières" "Agriculture et urbanisme"

posters de Liam Gillick le long du canal Saint-Martin

 

 

 

   L’affiche appartient à l’espace public et Liam Gillick en détourne la vocation première d’outil informatif. Prolongeant l’une de ses œuvres  acquises par le FMAC (Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris) en 2004, l’artiste conçoit spécifiquement pour Nuit Blanche, une nouvelle série de 20 affiches différentes dont les slogans et les visuels politico-poétiques énoncent la construction d’un monde résolument contemporain qui se projette dans une société utopiste. Installées le soir-même de Nuit Blanche par les membres d’associations de quartier, ces affiches constituent de grandes pages à ciel ouvert, à lire et à méditer, qui conduiront le spectateur dans une déambulation le long du canal Saint-Martin. 

 

 


Liam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 1"l'enfer de la ferme" "Rues, routes, avenues, boulevards"

posters de Liam Gillick le long du canal Saint-Martin

 

 

 

   Tout au long de la nuit des équipes issues des associations de quartier ont collé les affiches de Liam Gillick.

 


 

posters de Liam Gillick le long du canal Saint-MartinLiam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 7

 

 

 

 

 

Liam Gillick

Information posters (Public / Private 2013)

Canal Saint-Martin, 5 octobre 2013, Nuit blanche

 

 


 

 Liam Gillick affiche Nuit blanche 13 canal 0"plus de fret, more freight", poster de Liam Gillick le long du canal Saint-Martin

 

 

 

 

Autres nuits blanches

Site de Liam Gillick

 

 

Palagret

street-art nocturne

octobre 2013

 



Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 12:40

 

 

   Des pinces à linge géantes, un drapeau noir et un humain dansent un ballet absurde. Le nouveau film d’animation de Robin Rhode, "A day in May est à la fois burlesque et extrêmement chorégraphié. Intitulé en référence à la Fête du Travail, le film évoque la tension entre révolution et domesticité." 1

 

 

 

Robin Rhode a day in may Nuit blanche 13 canal 3Projection de "A day in May" de Robin Rhode

Canal Saint-Martin, Nuit blanche 2013

 

 

 

 

   "Les murs que Robin Rhode choisit pour ses dessins se transforment alors en un monde imaginaire sans repère spatio-temporaire. Confrontant la rapidité du pinceau sur un mur, l’éphémère d’une performance à la pérennité d’un film d’animation, Robin Rhode laisse son empreinte sur les murs de la ville ramenant objets et formes abstraites à la vie". 1

 

 

 


A DAY IN MAY, Robin Rhode, Nuit blanche 2013 au... par Palagret

 

 

 

   "Né en 1976 dans le contexte de l’apartheid en Afrique du Sud, l’artiste Robin Rhode, aujourd’hui basé à Berlin, développe un vocabulaire esthétique engagé autour de performances, de dessins, de photographies et de vidéos d’animation. Influencé par l’urbain, le hip-hop, le cinéma, les sports populaires tels que le skateboard ou le basketball ainsi que par la young culture, Robin Rhode joue avec les illusions. Il réinvente les symboles familiers qui occupent notre quotidien pour leur insuffler une énergie conceptuelle et souvent surréaliste et interroger les problématiques socio-économiques et la notion de post-colonialisme." 1

 

 

 

Robin Rhode a day in may Nuit blanche 13 canal 4Projection de "A day in May" de Robin Rhode

Canal Saint-Martin, Nuit blanche 2013

 

 

 

 

 

A Day in May, 2013, Projection vidéo

Pont de la rue Louis Blanc, Canal Saint-Martin, Paris

5 octobre 2013, Nuit blanche à Paris


 

 

 

Robin Rhode a day in may Nuit blanche 13 canal 2Projection de "A day in May" de Robin Rhode

Canal Saint-Martin, Nuit blanche 2013

 

 

 

 

Autres Nuits blanches

 

 

Palagret

art en plein air

5 octobre 2013

 

 

Source:

1- in Dossier de presse

 

 


 


Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 11:30

 

   En haut de son piédestal, la statue de la République disparaissait par intermittence dans le brouillard. Au sol, on n'y voyait presque rien et les enfants courraient en riant au milieu du nuage blanc, manquant de glisser sur le bitume mouillé. L'écran des smartphones et des appareils photos brillaient de ci de là dans la nuit. Fog square, l'installation de la japonaise Fujiko Nakaya transformait la nouvelle place parisienne en un lieu incertain où les repères se dissolvaient dans une brume féérique.


 

 

 Nuit blanche 13 Fujiko Nakaya brouillard 6Place de la République noyée de brouillard, Nuit blanche 2013

Fog square de Fuyiko Nakaya

 

 

   Les nappes de brouillard sortaient du bassin autour du monument ou de rampes installées sur des portiques de chaque côté de la place. Selon le vent, le brouillard cachait et révélait les façades, le mobilier urbain et les promeneurs. Un brouillard traître lorsqu'il masquait les marches ou les piétons sur le passage clouté. "Brouillard fréquent" prévenait un écriteau destiné aux automobilistes qui s'aventuraient sur la place, pas forcément au courant des festivités parisiennes.


 

 


Fujiko Nakaya, brouillard sur la République... par Palagret

 

 

Nuit-blanche-13-affiche-brouillage-fre-quent.jpg"Nuit blanche, brouillard fréquent" Pancarte place de la République

 

 

 

 

Dossier de presse:

   Fujiko Nakaya (née en 1933) est la pionnière d’un art peu commun, la sculpture de brume. À l’aide de brumisateurs d’eau qui pulvérisent de microscopiques gouttelettes, cette artiste a recouvert les espaces publics du monde entier d’une brume volatile et changeante. 


 

 

Nuit blanche 13 Fujiko Nakaya brouillard 4Place de la République noyée de brouillard, Nuit blanche 2013

"Fog square" de Fuyiko Nakaya



 

 

 

   Au Musée Guggenheim de Bilbao, à la Biennale de Sydney, à l’Exploratorium de San Francisco, ses sculptures de brume revêtent des formes infinies en fonction de l’éclairage, des conditions météorologiques ou du nombre de personnes qui les traverse. 

   Dans cette approche artistique singulière de la nature, Fujiko Nakaya conjugue l’art, la science et la technologie.

 

 

 

Nuit blanche 13 Fujiko Nakaya brouillard 7Place de la République noyée de brouillard, Nuit blanche 2013

Fog square de Fuyiko Nakaya


 

 

 

 

   Lors de Nuit Blanche 2013, l’installation de Fujiko Nakaya se déploie telle une aurore voilée sur la place de la République et revêt des formes aussi diverses que des nappes ou des cascades de brume, offrant une dramaturgie aussi subtile que spectaculaire au public. Le public se plaît alors à la traverser, à l’éprouver physiquement. Si la sculpture de brume est par essence éphémère, cette rencontre singulière et magique avec la ville peut résonner durablement dans la mémoire de ceux qui l’auront traversée.

 

 

 

Nuit blanche 13 Fujiko Nakaya brouillard 1Place de la République noyée de brouillard, Nuit blanche 2013

Fog square de Fuyiko Nakaya

 

 

 

 

Autres Nuits blanches

 

 

 

Nuit blanche 13 Fujiko Nakaya brouillard 5Place de la République noyée de brouillard, Nuit blanche 2013

Fog square de Fuyiko Nakaya

 

 

 

 

Palagret

sculpture de brume, nuit parisienne

octobre 2013

 


Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 18:15

 

 

  Sous la passerelle de la douane du canal Saint-Martinun pendule de Foucault se balançait, un pendule fait de glace. La boule de glace suspendue de Lilly Hibberd fondait peu à peu, rappelant ainsi la fonte des glaces "et ses effets sur la vitesse de rotation de la terre, remettant en cause la notion même de temps en allongeant peu à peu la durée d’une journée. Une invitation à la prise de conscience des conséquences du changement climatique.." 1

 

 

 

Nuit-blanche-13-Lily-Hibberd-pendule-glace-canal-Saint-Mart.jpgLe pendule de glace, Lilly Hibberd à la Nuit blanche 2013

canal Saint-Martin

 

 

 

 


Le pendule de glace, Lilly Hibberd, Nuit... par Palagret

 

 

 

 

 

 

      A l'aide d'une corde, Lilly Hibberd amorçait le mouvement de balancier du pendule de glace. Il ne semble pas que cette boule de glace décrivait un cercle comme le vrai pendule de Foucault. C'était une sculpture éphémère qui n'a duré qu'une Nuit blanche le long du canal Saint-Martin.

 

 


 

Nuit-blanche-13-Lily-Hibberd-pendule-glace-canal-S-copie-1.jpgLe pendule de glace, Lilly Hibberd à la Nuit blanche 2013

canal Saint-Martin

 

 

 

 

 

Autres installations de la Nuit blanche

 

 

 

Explication du pendule de Foucault


 

 

 

Palagret

nuit blanche 2013

 


Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 17:42

 

  Une belle nuit d'octobre, une musique électronique et des petits jets d'eau générés par le son suffisaient à créer un spectacle poétique dans l'écluse des Récollets. Intitulé "Fosse d'orchestre", l'installation sonore et cinétique de Rosa Barba attirait beaucoup de monde.

 

 

 

Nuit-blanche-13-canal-Rosa-Barba-fosse-d-orchestre-50691.jpg"Fosse d'orchestre", installation sonore cinétique de Rosa Barba

écluse des Récollets, Nuit blanche 2013

 

 

 

    Les différents jets d'eau semblaient converser ensemble, parfois une seule voix, parfois tous ensemble.


 

 


NUIT BLANCHE 13, Rosa Barba, fosse d'orchestre par Palagret

 

 

 

   Le dossier de presse parle de l'évocation d'une "créature marine invisible, digne des plus grands films fantastiques". Pas vraiment évident pour les spectateurs qui voyaient seulement un ballet de jet d'eau dans la nuit.


 

 

Nuit-blanche-13-canal-Rosa-Barba-fosse-d-orchestre-50685.jpg"Fosse d'orchestre", installation sonore cinétique de Rosa Barba

écluse des Récollets, Nuit blanche 2013

 

 

 

  Un peu plus loin, sur le quai Jemmapes, une installation non identifiée faisait beaucoup de bruit. Enfermés dans une cabine, les volontaires criaient et leur voix déformée s"échappait d'un petit haut-parleur. C'est peut-être là que se cachait le monstre des abysses.


 

 

Nuit-blanche-haut-parleur.jpgHaut-parleur au-dessus d'une cabine, installation sonore participative

canal Saint-Martin, Nuit blanche 2013

 


      La nuit parisienne était douce et la foule se pressait le long du canal Saint-Martin.

 

 

 

Nuit-blanche-13-canal-Haut-parleur-50739.jpgHaut-parleur au-dessus d'une cabine, installation sonore participative

canal Saint-Martin, Nuit blanche 2013

 

 

 

Dossier de presse:

   Métaphore cinématographique, Fosse d’orchestre de Rosa Barba est un dispositif sonore placé sous l’eau qui diffuse une composition de musique électronique faisant vibrer la surface des eaux du canal Saint-Martin lors de Nuit Blanche 2013. L’eau semble avoir les propriétés d’une plaque sensible, le son s’y imprime et est révélé par le mouvement des jets d’eau.  


   L'oeuvre permet ainsi la réalisation d’une expérience intense : l’onde acoustique se traduit en onde aquatique, et donne la possibilité de voir le son. Ces eaux jaillissantes saisissent le spectateur incrédule dans une évocation des mouvements perceptibles d’une créature marine invisible, digne des plus grands films fantastiques. 

 

 

 

 

Nuit blanche 5 octobre 2013

Fosse d'orchestre de Barba Rosa

écluse des Récollets, Canal Saint-Martin

 

 

 

 

Autres nuits blanches à Paris:

Nuit Blanche 11: les Hyber-héros déambulent au jardin des Batignolles

Nuit Blanche 2010, Pierre Bismuth: video de "le psy, l'artiste et le cuisinier"

Nuit Blanche 2010: Klub Europa de Hans Schabus, des monstres préhistoriques en morceaux

Nuit Blanche 2010, video: Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateurs et harmonicas

Nuit Blanche 09: Rune Guneriussen, Don't leave the lights on, le concile des lampes


 

 

 

Palagret

art contemporain

octobre 2013

 

 


 

Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 11:16

 

   "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", l'installation de Fabrice Hyber au square des Batignolles a eu beaucoup de succès auprès des familles. Ici pas d'art contemporain conceptuel abscons mais des tableaux vivants composés des héros de notre enfance.

 


 

Nuit blanche 11 Hyber Kitty AstérixHello Kitty et Astérix

 "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris

 

 

 


Nuit Blanche 2011, HYBER ARRGHH, BOÏNG, ZZZZZ par Palagret

 

 

 

     Pour une nuit, le jardin se transformait en mystérieux parc d'attraction.

 

 

Voir article ici

 


 

Liens sur ce blog:

 

Nuit Blanche 2010: Klub Europa de Hans Schabus, des monstres préhistoriques en morceaux

Nuit Blanche 2010, video: Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateurs et harmonicas


 

 

 


Palagret

Photos et vidéos

1er octobre 2011


 


Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 07:39

 

   Dans la demie-obscurité du jardin, les super-héros et les icônes de l'imaginaire enfantin se promènent tranquillement suivis de gamins surexcités. Chacun essaye de reconnaître les personnages, certains évidents comme Superman ou Blanche-Neige, d'autres plus incertains comme le bouddha doré ou l'homme-bulle. 


 

Nuit blanche 11 HyberJésus et Bouddha

"ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris

 

 

   Les hyber-héros de Fabrice Hyber se côtoient par-delà les différentes cultures (américaine, anglaise, françaises, japonaise) et les époques. Tintin bavarde avec Merlin, Hello Kitty avec le Docteur Spock, le fantôme avec Sherlock Holmes et Madame Eponge avec Catwoman. Régulièrement les héros en costume s'arrêtent devant des écrans de couleur vive éclairés d'un projecteur. Ils posent; les enfants les entourent tandis que les parents mitraillent la scène. Derrière un écran blanc, un chevalier et la mort s'affrontent en silhouette.


 

Nuit blanche 11 Hyber-hérosDr Spock, Merlin, Tintin, etc

"ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris


 

 

   Intitulée "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", en référence aux onomatopées de la bande dessinée, l'installation plaît beaucoup aux familles qui dialoguent avec les acteurs déguisés. Les petites filles touchent délicatement Blanche-Neige, les petits garçons crient Batman! ou Harry Potter et les plus grands suivent Catwoman et Lara Croft.


 

 

Nuit blanche 11 Hyber Sherlock Holmes Lara CroftSherlock Holmes et Lara Croft

"ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris


 

 

     Il fait inhabituellement chaud pour octobre, l'atmosphère est ludique, joyeuse, bon enfant. Pour une nuit, le jardin des Batignolles se transforme en tableaux vivants pour fête de fin d'année ou en parc d'attraction. Fabrice Hyber joue avec notre mémoire collective, notre nostalgie de l'enfance mais il est bien proche de Disneyland et de ses personnages déguisés en Mickey, Shrek ou Ratatouille. Art contemporain ou simple divertissement?


 

 

Nuit blanche 11 Hyber Harry Potter SupermanHarry Potter et Superman

"ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris


 

 

 Différences avec Disneyland ou le parc Astérix, l'installation "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ" est éphémère et gratuite. Et dans les parcs commerciaux où tout est très codifié et politiquement correct on n'y verrait pas Jésus porter sa croix en souriant à côté d'Hello Kitty ou Lara Croft échanger des sous-entendus avec un passant.


 

Voir la vidéo ici


 

 

Dossier de presse

 

De 20h à 6h
Place Charles Fillion - Paris 17e
SQUARE DES BATIGNOLLES
 Conçu spécifiquement pour l’occasion « Arrghh, Boïng,…Zzzzz, » réunit une cinquantaine de « Hyber-Héros » dans les allées du parc des Batignolles. De Superman au Père Noël, en passant par Hello Kitty, Karl Lagerfeld, Sherlock Holmes, Blanche Neige, Harry Potter ou Ted-Hyber…., Fabrice Hyber propose une typologie onirique de la figure du Héros. Entre performance et image, dans la tradition des tableaux vivants, le jardin se peuple le temps d’une nuit de présences fantasmatiques et de situations pour le moins improbables.

Fabrice Hyber s’est fait connaître du grand public en transformant le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris en « Hybermarché » en 1995. Lion d’or de la biennale de Venise en 1997, il compte parmi les artistes les plus inclassables. Dans un savant mélange de prolifération et d’hybridation, il multiplie ses oeuvres « en rhizomes », utilisant tous les supports et matériaux (dessin, peinture, sculpture, installation, vidéo, performance…). Ainsi, qu’il crée une SARL (UR) destinée à favoriser la production et les échanges de projets entre artistes et entreprises (1994), installe un salon de coiffure au Centre Georges Pompidou (1996) ou sème plus de 70 000 arbres au FRAC Pays de la Loire (2005), Fabrice Hyber se veut à la fois réalisateur, entrepreneur et médiateur de ses propres oeuvres.


 

 

Liens sur ce blog:

 

Nuit Blanche 2010: Klub Europa de Hans Schabus, des monstres préhistoriques en morceaux

Nuit Blanche 2010, video: Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateurs et harmonicas


 

 

 


Palagret

Photos et vidéos

1er octobre 2011

 


 

Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 18:00

 

Confidences dans la nuit parisienne

 

        Il faisait doux en cette nuit d'Octobre et les visiteurs déambulaient tranquillement autour de la performance de Pierre Bismuth dans la cour du musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme. Certains s'asseyaient quelques instants puis repartaient pour revenir plus tard. D'autres restaient là, savourant la performance rendue magique par les dialogues inaudibles.


  

 Nuit Blanche 10 Bismuth Psy cuisinier 0649Le psy, l'artiste et le cuisinier, Pierre Bismuth, Nuit Blanche 2010

 

 

 

  Peu à peu, les murs de l'Hôtel ont disparus dans l'obscurité et il n'est restée que la scène où se jouait un théâtre du quotidien, banal et fascinant. Les comédiens se parlaient mais les confidences du patient, les remarques du psychanalyste et les explications culinaires de la dame aux fourneaux ne nous parvenaient pas. Au spectateur d'imaginer la pièce, drame bourgeois ou théâtre du réel.

 


 

envoyé par Palagret

 

 

Nuit Blanche 10 Bismuth Psy cuisinier 0669Le psy, l'artiste et le cuisinier, Pierre Bismuth, Nuit Blanche 2010

 

 

 

Dossier de presse:

     "Le psy, l’artiste et le cuisinier est un happening public mettant en scène deux événements concomitants. D’un côté, l’artiste, allongé sur un divan, simule une séance de psychanalyse, les échanges avec son analyste restant inaudibles. De l’autre côté, singeant certaines émissions télévisées, un cuisinier prépare des plats de cuisine traditionnelle séfarade en direct devant le public et fait régulièrement l’objet de questions ou de commentaires de l’artiste et du psychanalyste. Toutes les heures ou demi-heures, les projecteurs se braquent sur l’une ou l’autre de ces mises en scène qui se déroulent en parallèle." 1

 

Nuit Blanche 10 Bismuth Psy cuisinier 0672Le psy, l'artiste et le cuisinier, Pierre Bismuth, Nuit Blanche 2010


 

 

 

Liens sur ce blog:

Nuit blanche 2013, Rosa Barba, "fosse d'orchestre" à l'écluse des Récollets

Nuit Blanche 2010: 3D Bridge, vibrations de lumières et de musiques

Nuit Blanche 2010: Klub Europa de Hans Schabus, des monstres préhistoriques en morceaux

Nuit Blanche 2010, Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateurs et harmonicas

Nuit Blanche 2010, video: Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateurs et harmonicas

 

Nuit Blanche 11: les Hyber-héros déambulent au jardin des Batignolles

 


 

Palagret

Photos et vidéos

2 octobre 2010


 

Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 14:58
Harmonichaos, la musique du hasard

   Après deux heures de queue, et de nombreux privilègiés passant devant tout le monde avec famille et amis, il est enfin possible d'accéder au concert d'aspirateurs de Céleste Boursier-Mougenot.


 

 

   Voir l'article sur Harmonichaos    


Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 18:20

 

    Pour la Nuit Blanche 2010, deux monstres mutilés sont posés dans la cour pavée de l’Hôtel de Lamoignon. Corps creux faits de métal, le stégosaure décapité et le mammouth aux pattes coupées de Hans Schabus sont en bien mauvais état.


 

Nuit Blanche 10 Schabus dinosaure 0693Le stégosaure, Klub Europa, Hans Schabus

Hôtel de Lamoignon, Nuit Blanche 2010


    L'enveloppe du stégosaure est craquelée et ornée de tags. Le cou est tranché et laisse voir l'intérieur de l'animal. Le mammouth aux défenses blanches est couché sur le flanc. Ses pattes perdues sont exposées un peu plus loin.

 


 

Nuit Blanche 10 Schabus dinosaure 0703Hôtel de Lamoignon, Nuit Blanche 2010


Nuit Blanche 10 Schabus dinosaure 0685Le stégosaure, Klub Europa, Hans Schabus

Hôtel de Lamoignon, Nuit Blanche 2010


   D'abord installés dans un parc d'attraction d'Ile de France puis vendus à un parc de Berlin lui aussi fermé, ces dinosaures symbolisent les espèces en voie de disparition.



Nuit Blanche 10 Schabus dinosaure 0690Le stégosaure et le mammouth, Klub Europa, Hans Schabus

Hôtel de Lamoignon, Nuit Blanche 2010

 

 

    Pour son oeuvre Klub Europa, Hans Schabus a recueilli ces attractions devenues inutiles et, après la biennale de Berlin, les installe dans un hôtel parisien du 16è siècle. Dissonance assurée entre le règne animal et l'architecture classique, aujourd'hui et les temps ante-diluviens, la ville et la nature. 



 Nuit Blanche 10 Schabus dinosaure 0688Pattes du mammouth, Klub Europa, Hans Schabus

Hôtel de Lamoignon, Nuit Blanche 2010

 

    "Né en Autriche en 1970 et vivant à Vienne, Hans Schabus est un artiste dont le travail de sculpteur interroge le corps, l’architecture et l’environnement. Photographies, films, dessins, collages, objets détournés, installations à base de pièces de mobilier, son oeuvre, souvent inattendue et toujours frappante, est rarement dénuée d’humour 1."

 

Nuit Blanche 10 Schabus dinosaure 0694Le stégosaure, Klub Europa, Hans Schabus

Hôtel de Lamoignon, Nuit Blanche 2010

 


Nuit Blanche 2010 à Paris

2 octobre

Hôtel de Lamoignon

Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

 

Liens sur ce blog:

Nuit blanche 2013, Rosa Barba, "fosse d'orchestre" à l'écluse des Récollets

Nuit Blanche 2010: 3D Bridge, vibrations de lumières et de musiques

Nuit Blanche 2010, Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateur et harmonicas

Nuit Blanche 09: Chantal Stoman, Lost Highway, vies volées dans le métro parisien

Nuit Blanche 09 sans miracles: Nathan Coley, "There will be no miracles here"

Nuit Blanche 09: Rune Guneriussen, Don't leave the lights on, le concile des lampes

Nuit Blanche 09: Noël Dolla, Chauds Les Marrons II. Vincent Olinet, ma fête foraine

Nuit Blanche 09: Noël Dolla, Chauds Les Marrons I

Nuit Blanche 2009: le pot doré de Jean-Pierre Raynaud s'est envolé

Nuit Blanche 09: Priscilla Monge et son curieux terrain de foot


 

Les Nuits Blanches à Paris de 2009 à 2002


 

Palagret

art contemporain

octobre 2010

 

1- dossier de presse


Published by Catherine-Alice Palagret - dans NUIT BLANCHE PARIS
commenter cet article