26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 13:15

Minuscule saga des affiches vides de publicité, IX


   Le manque de publicité aboutit à des effets étonnants. Sur les quais du métro Porte de Versailles et Mairie d'Issy s'étalent de grandes affiches sans publicité. Voir de grands aplats colorés en si grande quantité, est assez inhabituel.


Quai Porte de Versailles
Affiches vertes sans publicité


    Dans tout le réseau métropolitain parisien, il y a des affiches vides vertes ou bleues. Le long des escaliers, de nombreux emplacements publicitaires sont recouverts de jaune mais cette absence de publicité est sporadique.


Quai Porte de Versailles
Affiches blanches sans publicité


   Porte de Versailles et Mairie d'Issy, toute la station est monochrome, blanche ou verte à Versailles, verte à Issy. Le colleur d'affiches vides s'est permis une petite variante. Manque de temps, économie de papier ou clin d'oeil, des panneaux sont recouverts à moitié, laissant voir le haut d'une affiche arrachée.


Quai Mairie d'Issy
Affiche verte sans publicité et affiche arrachée


   Un peu plus loin, une bande noire rompt le champ vert.


Quai Mairie d'Issy
Affiches vertes sans publicité et bande noire


   Porte de Versailles et Mairie d'Issy sont des stations en bout de ligne, moins fréquentées que celles du centre. Cette épidémie d'affiches monochromes va-t-elle s'étendre au coeur de Paris? La station Place de Clichy est déjà atteinte par la maladie bleue.


Couloir Place de Clichy
Affiches bleues sans publicité


Liens sur ce blog:
Chapitres de la minuscule saga des affiches vides de publicité:





Palagret
archéologie du quotidien
mai 2009


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 23:07

 

Minuscule saga des affiches vides de publicité VIII



   Au métro Invalides, l'interminable couloir s'orne de panneaux d'affichage tantôt bleu-violet uni, tantôt bleu-violet et orange avec des variations de structure. Ces affiches vides de publicité pourraient être des blasons ou une intervention artistique. La RATP s'est-elle convertie à l'art héraldique ou à l'art minimaliste?

 

Affiches bleu-violet et orange
vides de publicité dans le couloir du métro

 

Affiche bleu-violet et orange
vide de publicité dans le couloir du métro



    Que ce soit dans les couloirs, les escaliers ou sur les quais, de nombreux panneaux sont vides de publicité, recouverts de vert ou de bleu-violet. Un esprit iconoclaste a fait disparaître les images.

 

Affiche bleu-violet vide de publicité
sur un quai du métro


        Il ne s'agit hélas pas de sortilège. Ces champs de couleur ne sont dus qu'à l'absence d'annonceurs. Comme sur les affiches noires ou bleues de la saison dernière, l'effacement des images et du lettrage n'a qu'une seule cause: la crise économique. Cette non-sollicitation commerciale est reposante. Et inquiétante. 

 

Affiches bleu-violet vides de publicité
dans le couloir du métro

 

Affiche bleu-violet vide de publicité
dans le couloir du métro

 

    Dans les escaliers, les emplacements obliques sont certainement moins chers. Beaucoup d'entre eux cependant n'affichent que de la couleur. Des rectangles de papier soigneusement collés masquent l'absence de réclame. Circulez, y'a rien à vendre.



Affiche jaune vide de publicité dans le couloir du métro
Tag de Yen


    Parfois, les panneaux sont d'un beau jaune. Ces surfaces vierges de tout message sont bien tentantes pour les tagueurs. Ils n'y résistent pas. Lettrage ou dessins remplissent le vide. Ici, trois têtes de loups, ou de chiens, semblent rire au nez des voyageurs. Ou peut-être qu'elles aboient aux oreilles d'un jeune homme effaré. L'image est proche des "barking dogs", chiens aboyants de Keith Haring.



Affiche jaune vide de publicité dans le couloir du métro
Tag de Yen



 

   Dans un autre escalier, une sorte d'hippopotame semble converser avec un oiseau. Le trait noir est simple avec quelques effets d'ombrage. Les tags, ou graffiti,  sont signés Yen, d'une écriture bien nette.

 


Affiches bleu-violet vides de publicité
dans le couloir du métro



    Quand les affiches publicitaires se font moins nombreuses, le street-art, ou métro-art, prend le relais. Alors que la RATP installe des panneaux numériques espions, capables de compter le nombre de visiteurs qui regardent la publicité, la publicité classique sur papier imprimé s'essouffle et s'évanouit.


Minuscule saga des affiches vides de publicité

 XI-  Crise de la publicité, affiches vides et palimpsestes dans le métro parisien
IX- Décoration monochrome sur les quais du métro en manque de publicité
VII- La crise s'affiche
VI- L'affiche verte
V- Vie et mort d'un affiche vierge de publicité
les affiches blanches
III- les affiches bleues, le blues de la publicité
II- Affiches noires, suite
I- les affiches noires, crise de la publicité ou hommage à Pierre Soulages



Numéri-flash, une affiche nous espionne dans le métro

Déploiement des affiches numéri-flash dans le métro, Gutenberg et le numérique

Palagret
Mai 2009


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 23:15

   Le jeudi 2 avril 2009, une affiche intelligente Numéri-Flash, installée à la station Charles de Gaulle - Étoile,  était éteinte. Panne technique, sabotage? Ou prudence de la part des annonceurs et de la Ratp, après le référé des associations anti-pub (Résistance à l'agression publicitaire, Robin des toits, Souriez vous êtes filmés, Le Publiphobe et Big brother awards )?

Affiche intelligente Numéri-Flash en panne
    Quelle qu'en soit la raison, l'affiche high-tech ne reflétait que l'ombre des voyageurs pressés et les lumières des plafonniers. Pas la moindre agression publicitaire. Les capteurs vidéo enregistraient-ils quand même des données?

    Inaugurés en décembre 2008, les quatre écrans publicitaires Numéri-Flash de la station Étoile à Paris, sont une nouveauté technologique. Les écrans HD Samsung, large de 90 cm pour 1,6 mètre de haut, affichent des publicités fixes ou animées en fonction des voyageurs.

Affiche intelligente Numéri-Flash en panne
    Deux capteurs vidéo analysent le regard des passants (le nombre de contacts visuels) et le temps d'exposition au message publicitaire, permettant à l'annonceur de cibler la clientèle. Le système informatique programme telle ou telle publicité en fonction des jours de semaine, du week-end et des heures d’affluence. Le voyageur de l'aube n'est pas le même que celui de midi ou de la nuit. Les affiches "intelligentes" peuvent aussi envoyer par bluetooth des publicités, des bons de réduction ou des invitations sur les téléphones portables de ceux qui le désirent. Les technophiles adoreront la sophistication de la réclame sans se poser de questions sur ces écrans espions et la protection de leur vie privée.

Video-surveillance
Photo Locace
   La Ratp déclare que ces panneaux ne peuvent identifier les personnes. Aujourd'hui certainement, mais demain? Combien de temps les données recueillies resteront-elles anonymes? Couplées au pass Navigo détectable à distance, ou à tout autre base de données, ces affiches intelligentes pourraient identifier les passants et connaître leur adresse, leur âge et leurs trajets. Numeri-Flash pourrait alors leur adresser une publicité personnalisée.

    L'oculométrie à des fins publicitaires déplait fortement aux associations anti-pub (Résistance à l'agression publicitaire, Robin des toits, Souriez vous êtes filmés, Le Publiphobe et Big brother awards ). Elles ont déposé un référé devant le tribunal de grande instance de Paris, pour « violation de la législation sur la vidéo-surveillance » contre la régie publicitaire de la RATP, Métrobus. La première audience a eu lieu le 1er avril. Les anti-pub ont demandé l'expertise des panneaux, Majority Report, inventeur du concept,a crié à la violation du secret professionnel. Et ce n'est pas un poisson d'avril!


Majority Report! Comment avec un tel nom ne pas s'inquièter? Dans le film Minority Report, Steven Spielberg décrit un futur sécuritaire où le héros est harcelé par des panneaux publicitaires qui le reconnaissent et l'appellent par son nom. Ce futur semble bien proche car Metrobus a l'intention d'installer des centaines de panneaux dans les couloirs du métro les plus fréquentés. Après viendront les gares, les aéroports etc ... . En Asie des panneaux publicitaires interactifs sont déjà largement déployés dans la ville.

Souriez, vous êtes cernés!
 


   La juge des référés a mis sa décision en délibéré au 29 avril 2009.


Liens sur ce blog:
Palagret
archéologie du quotidien
avril 2009


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 21:04

     Est-ce bien malin de badigeonner un espace vierge d'un immense logo rouge à la gloire de Paris Match? Même si l'intention est de sensibiliser l'opinion à la fonte des glaces, il y a sûrement des moyens plus respectueux de la nature de le faire.

Le logo rouge et blanc de Paris Match sur la banquise

     L'exploit technique est intéressant, le résultat assez beau mais ce n'est pas du land art, juste de la publicité pour
célébrer les 60 ans de Paris-Match. Une pollution visuelle de plus.

      Combien de temps le logo publicitaire va-t-il tenir sur la banquise? Le blizzard et la fonte des neiges le feront disparaître peu à peu. S'il s'agissait d'étudier l'érosion, l'évolution du climat ou la dislocation de la glace, la publicité était inutile. Des marqueurs abstraits auraient suffi. En attendant sa disparition, le logo rouge et blanc de Paris-Match est devenu une attraction pour les villageois de Ittoqqortoormiit.

Le logo rouge et blanc de Paris Match sur la banquise


    Ce qui fait la beauté de la banquise, c'est son immensité vierge à peine mouchetée par les points minuscules des villages inuits. Les Inuits souhaitent sans doute améliorer leur mode de vie mais une publicité géante sur leur terre n'est sûrement pas une priorité.

    Et comment vont réagir les ours blancs et les pingouins en découvrant cette curieuse étendue sanglante? Vont-ils lécher la peinture? Espérons qu'elle n'est pas toxique pour la faune. Déjà menacés par la pollution et la fonte de leur territoire de chasse, les animaux polaires sont fragiles. Paris Match a-t-il prévu un suivi psychiatrique pour les animaux traumatisés, victimes du choc du logo?


La banquise au Groenland
Photo: Martha de Jong-Lantink

   Une réclame écarlate sur la planète blanche! La banquise n'est pas un panneau d'affichage géant. Les derniers territoires sauvages de la planète ne doivent pas devenir le terrain de jeu des publicitaires. Sinon, à quand la publicité dans le désert du Sahara, sur la cime de la forêt amazonienne, au sommet du Kilimandjaro? Et pourquoi pas sur la lune?


Vue aérienne Google du Groenland
La marque orange signale le village de Ittoqqortoormiit


    Pendant huit jours, l'équipe de Paris Match a travaillé dans des conditions extrêmes, jusqu'à moins 35 degrés, pour réaliser le logo de l'hebdomataire français. La cartouche de 70 mètres sur 36 semble bien petite sur l'immensité  blanche de la banquise. Les cinq lettres géantes de Match sont en réserve ainsi que le mot Paris habituellement écrit en noir. Le sol glacé, débarrassé de la neige, est détouré de rouge carmin. Il a fallu pulvériser 600 litres de peinture bio-dégradable.

     Envoyer en avion une équipe au Groenland à des milliers de kilomètres de Paris, déverser des litres de peinture, même sans solvant, sur la glace, survoler le site en hélicoptère pour prendre la photo, bravo le bilan carbone! Le choc des photos ou le choc du gaspillage énergétique?


Icegerg en arctique
Photo: Hirlimann


     A cause du réchauffement climatique la banquise fond rapidement dans l'arctique. Si rien n'est fait, elle pourrait disparaître l’été d’ici à 2040 ou 2030. La fonte des glaces ouvrira la route des pôles, permettant l'accès à de nouvelles richesses géologiques et engendrant encore plus de pollution. Le niveau de la mer augmentera et submergera de nombreuses terres côtières. Des millions de réfugiés climatique fuiront leurs terres inondées.


Palagret

Source:
Paris-Match n° 3123, 60 ans d'aventure humaine, 1949-2009
Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 01:35

 

 
   La publicité a inspiré les artistes pop (Warhol, Lichtenstein, Hamilton), la publicité s'inspire de l'art classique ou contemporain. Les chemins se croisent, les idées circulent, les créateurs se citent et parfois se copient. Certains artistes vivants n'apprécient pas d'être pillé.


   En 2007, le photographe William Klein a accusé John Galliano de plagiat. Le styliste de Dior avait utilisé la technique des « contacts peints », des planches contacts avec une photo entourée d'un trait, pour présenter les photos de ses modèles.

Publicité Galliano inspirée de L'oeuvre de William Klein

 
   Dans le Figaro du 15.10.2007, William Klein déclarait «C'est d'autant une manière qui m'appartient que je l'ai longtemps cherchée, dit-il. Je reprenais ainsi un geste spécifique des photographes, qui entourent d'un trait gras la photo qu'ils veulent retenir. Mais je le faisais en très grand, en pastel gras, en peinture acrylique ou à l'huile avant de trouver ce qui convenait : une laque, une laque rouge, jaune, brillante qui a, de plus, été mise au point techniquement.»   

Contacts peints de William Klein

   Bien que John Galliano n'ait copié aucune photo de William Klein mais seulement son style, le 28 mars, le juge Vallet, a donné raison au photographe. «
Il n'est pas contesté que les publicités litigieuses reproduisent la composition caractéristique des contacts peints dans l'ensemble des éléments qui en définissent l'originalité... La société John Galliano SA a délibérément emprunté ladite composition, pour présenter les photographies de ses modèles.».


   La société John Galliano a été condamnée à verser 200.000 euros de provision (150.000 euros pour l'atteinte aux droits patrimoniaux et 50.000 pour l'atteinte au droit moral) à M. William Klein.Une réaffirmation du droit d'auteur!



Liens sur ce blog:


Palagret
 parodie, citation, plagiat
mars 2009
Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 18:28

   
    De la pub, encore de la pub, toujours plus grande, toujours plus envahissante.

Quai Champs-Elysées-Clémenceau recouvert de publicité pour Nike

   Le quai de la station Champs-Elysées-Clémenceau est devenu un immense panneau réclame à la gloire des chaussures de sport.  Sur le mur, des sportifs très cher payés nous regardent en faisant le signe de la victoire.

Quai Champs-Elysées-Clemenceau recouvert de publicité pour Nike


    Oui Niké, la déesse de la victoire, c'est malin!  "V is for victory". Victoire pour qui? Pour le fabricant des Nike, le publicitaire et la Ratp. Certainement pas pour le voyageur dont les yeux ne peuvent plus se poser sur une surface neutre.


Quai Champs-Elysées-Clémenceau recouvert de publicité pour Nike


    Un film plastique recouvre les murs du quai englobant les plans du métro, les distibuteurs etc .... Impossible d'échapper à cet envahissement. L'espace est saturé de publicité.


Quai Champs-Elysées-Clémenceau recouvert de publicité pour Nike

   Pitié, on étouffe! Les emplacements habituels suffisent largement à nous annoncer la bonne nouvelle, pourquoi tout envahir? N'y-a-t-il pas une réglementation définissant la surface maximum d'affichage publicitaire?


   On ne peut que citer l'ironique affiche de Rero placardée à Paris:

J'AURAIS PREFERE
UN MUR BLANC
PLUTOT QUE CETTE
AFFICHE DE MERDE


Affiche de Rero près de Beaubourg


   Oui, vraiment, un beau mur blanc c'est bien.

 



Liens sur ce blog:

De la publicité J&B sur les portillons du métro, ça nous manquait

 

Déploiement des affiches numéri-flash dans le métro, Gutenberg et le numérique


Hugo Boss envahit le métro parisien

 

L'art du voyage dans le métro, conseils pour les simplets


Les fantômes des hommes illustres font de la publicité dans le métro


L'invasion de la publicité dans le métro de Montréal, confusion des genres

Palagret
archéologie du quotidien
mars 2009

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 13:11

 

   Une affiche qui se modifie! C'est le nouveau kiosque interactif installé au Champs-Elysées, face au Fouquet's depuis début mars 2009.

Le magazine "Questions de femmes" s'affiche sur l'I-Kiosque
aux Champs-Elysées
    Des caméras intégrées à la vitrine, détectent les mouvements des passants; quand l'un d'eux s'approche, l’affiche-écran passe au mode lecture interactive.

I-Kiosque, mode d'emploi
   En approchant sa main de l'affiche sans la toucher, le passant peut tourner trois pages de "Questions de femmes" et avoir un aperçu des articles et photos du magazine. Ca évite de feuilleter le vrai magazine devant un kiosquier énervé. Quand le passant s'éloigne, la couverture du magazine réapparaît en plein écran.

Le magazine "Questions de femmes" s'affiche sur l'I-Kiosque
Un mouvement de main fait défiler quelques pages

 
   C'est une nouvelle manière d'attirer l'attention du consommateur dans un espace urbain saturé de publicité. En ce mardi après-midi, un petit groupe de japonaises sortant de chez Vuitton passait devant le nouveau kiosque interactif sans y prêter attention. Comme les autres piétons.


Le magazine "Questions de femmes" s'affiche sur l'I-Kiosque
Un mouvement de main fait défiler quelques pages
    L'I-kiosque est en phase de test avec successivement Gala, Paris Match, Côté Paris et Femmes. L'AAP, filiale des NMPP, cherche à rendre les kiosques plus dynamiques en intégrant les nouvelles technologies.

Le magazine "Questions de femmes" s'affiche sur l'I-Kiosque
Un mouvement de main fait défiler quelques pages


    Les nouvelles technologies permettent de mieux cibler le client mais le promeneur n'a peut-être pas envie d'être pris pour un porte-monnaie sur pattes. Au moins ce kiosque intelligent ne collecte pas de données (pas encore?) sur les passants comme les affiches numériques numeri flash dans le métro, à Paris.

Cerveau disponible, affiche anti pub
photo JLK Kliché
   En décembre 2008, quatre affiches-écran LCD ( 90 cm sur  1 mètre 60 de haut) ont fait leur apparition à la station Charles-de-Gaulle. Les panneaux interactifs de Metrobus peuvent "mesurer le nombre de personnes qui passent et quelle partie de l'affiche est regardée" en analysant le contact visuel. 400 Numeri-Flash vont bientôt être déployés dans le métro parisien. Dans un premier temps, ils seront silencieux mais ce n'est que le début d'une invasion publicitaire numérique.

"Tous les jours je lave mon cerveau avec la pub"
affiche anti-pub
   Voici venue l'ère Minority Report. Dans ce film de Stephen Spielberg, les passants sont interpellés, par leur nom, par des publicités "intelligentes" qui leur proposent des produits ciblés. Le rêve de tout publicitaire, le cauchemar du promeneur!



Palagret
archéologie du quotidien
mars 2009

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 00:06

 

    Des ordures jetées sur la banquise, un vieux réfrigérateur abandonné en forêt ou une crotte de chien sur une plage paradisiaque, trois images frappantes qui illustrent la nouvelle campagne d'affichage pour la propreté à Paris.

Paris est notre environnement, protégeons-le!



Dégoûtant? A Paris aussi!
Campagne d'affichage pour la propreté

    Depuis le 4 mars, trois affiches sur des panneaux déroulants veulent faire comprendre aux parisiens, et aux visiteurs, que polluer la ville est aussi choquant que polluer la glace, l'herbe ou le sable fin.



Dégoûtant? A Paris aussi!
Campagne d'affichage pour la propreté



    Ce qui est inacceptable, scandaleux, choquant ailleurs l'est aussi à Paris. La ville n'est pas une poubelle. Zigzaguer entre les crottes de chien, se prendre les pieds dans des emballages qui traînent, ou passer devant un fauteuil défoncé échoué sur le trottoir manque de charme.


Scandaleux? A Paris aussi!
Campagne d'affichage pour la propreté

    Au-delà de l'esthétique, la propreté est aussi un problème sanitaire:  les mégots contiennent des substances toxiques, les crottes de chien sont pleines de microbes ... et glissantes.


Paris est notre environnement, protégeons-le!
Campagne d'affichage pour la propreté



    Sur l'image des trois décors dégradés par les ordures, un texte rappelle les amendes encourues:
- Jeter des déchets sur la voie publique est passible d'une amende de 183€.
- Ne pas ramasser les déjections canines ...183€.
- Abandonner des encombrants sur la voie publique ... 183€.


Inacceptable? A Paris aussi!, Campagne d'affichage pour la propreté
Sucette Decaux
    Allez hop, 183€ pour tout le monde. A ce prix là, il vaut mieux ramasser et protéger l'environnement.


Inacceptable? A Paris aussi!
Campagne d'affichage pour la propreté sur une sucette Decaux

Liens sur ce blog:
Palagret
mars 2009

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 00:10


    Des totems, épouvantails joyeux, nous guettent sur les affiches du métro. Au coeur de l'hiver, la publicité Caribbean Création, de Malibu, sortie en juin 2007, cherche à nous réchauffer en nous proposant une liqueur aromatisée au rhum blanc et à la noix de coco.


Affiche publicitaire pour Caribbean Creation

 
   Des fruits tropicaux dessinent des visages amusants aux yeux écarquillés, structurés autour d'une bouteille blanche Malibu.


Affiche publicitaire pour Caribbean Creation


    Qualifier les images de cette campagne publicitaire Malibu d'"arcimboldesque" est abusive. Ces portraits composés de fruits n'ont qu'un lointain rapport avec ceux d'Arcimboldo. Le peintre maniériste utilisait bien des fruits, des légumes et divers objets pour former les visages, mais il construisait des tableaux d'une virtuose complexité.


L'automne, portrait composé de Guiseppe Arcimboldo
détail


    De près, les détails étaient extrêmement précis, de loin le visage se révélait. Le tableau était un jeu érudit, une allégorie pleine de symboles et d'allusions. Les visages de la publicité Caribbean Création ressemblent plus à des masques ou à des dessins faits par des enfants. L'image publicitaire est simple, elle attire l'oeil et envoie un message clair.


Affiche publicitaire pour Caribbean Creation

 
    Il y a quatre visuels différents mais trois seulement sont souvent affichés.
1 - Un visage à dominante rouge, composé de piments et de racines de gingembre. Les yeux sont des citrons verts, la prunelle un fruit noir  (une prunelle?) et la bouche un piment rouge.
2 - Un visage à dominante jaune, fait d'ananas et de pelures d'orange. Les yeux et la bouche sont des tranches de citron vert.


Affiche publicitaire pour Caribbean Creation


3- Un visage à dominante verte, fait de feuilles tressées et de noix de coco.  Les yeux et la bouche sont des noix de coco.
4- Moins vue, la quatrième affiche montre un visage composé de bananes jaunes et vertes et de perles.


Affiche publicitaire pour Caribbean Creation


  5- Le cinquième visage est fait de mangues jaunes et rouges. Les autres images montrent les visages composés sur un fond uni clair. Ici, le visage entouré d'un halo se détache sur une photo d'arbres dénudés par l"hiver dans une tonalité bleu nuit.


Affiche publicitaire pour Caribbean Creation


   Les visages composés de fruits de ces affiches évoquent un ailleurs exotique, des îles caraïbes fantasmées là où le rhum coule à flot. Au coeur de l'hiver et de la nuit, Malibu est là pour vous, clame l'affiche.



Affiche publicitaire pour Caribbean Creation



Liens sur ce blog:

Palagret
Photos creative commons
février 2009



"L'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération."



Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 22:21
   
    Dans le métro parisien,
sur une affiche du Bon Marché, de discrets graffiti anti-pub ont été vite recouverts. Un carré de papier blanc masque un texte qu'on imagine dévastateur!

Affiche du Bon Marché sauvagement attaquée

    Il reste un petit « luttons » écrit bien proprement au bas de l'affiche et LU, sans doute un slogan que l'auteur n'a pas eu le temps de terminer. Soit un vigile est arrivé, soit c'est la rame de métro.

Affiche du Bon Marché sauvagement attaquée
"luttons"

    Le logo carré du Bon Marché est crayonné. Quelques traits d'encre griffent le mot Bon, remplaçé par mauvais.



Affiche du Bon Marché sauvagement attaquée
Bon ou mauvais ?

    Un voyageur qui s'amuse! La protestation est trop légère, presque trop bien élevée, pour être attribuée à un groupe constitué comme les Déboulonneurs ou les brigades anti-pub.

Affiche du Bon Marché sauvagement attaquée

  Cette attaque contre
le Bon Marché, temple chic de la Consommation, tombe un peu à plat car le Grand Magasin de la rive gauche ici ne vend rien, sinon sa propre marque.

Affiche du Bon Marché pour l'exposition de l'Egg chair d'Arne Jacobson

   L'affiche du métro annonce l'exposition de l'Egg chair d'Arne Jacobsen. Le designer danois conçut ce fauteuil révolutionnaire il y a cinquante ans pour l'Hôtel Royal de Copenhague. Fait d'une seule coque plastique posée sur un socle pivotant, le fauteuil est devenu une icône du design.

Egg chair d'Arne Jacobsen revu par Tal R

    A l’occasion du cinquantième anniversaire de  l'« Egg chair », Fritz Hansen son éditeur historique a demandé à Tal R de renouveller le fauteuil en forme d'oeuf. L'artiste israélo-danois a dessiné 50 sièges en patchworks géométriques multicolores, parfois ornés de personages de dessins animés. Les tissus viennent des quatre coins du monde, des friperies danoises aux Kibboutz israéliens en passant par Berlin et New York.


Egg chair d'Arne Jacobsen revu par Tal R


    Lecteur de Sigmund Freud, Tal R a baptisé chaque oeuf d'un nom en l'honneur du psychanalyste viennois: Martha (Mme Freud), Oedipus ou Therapy ! Le fauteuil ovoïde aux couleurs pétantes coûte environ 1700 euros, moins cher qu'une cure psychanalytique.

Egg chair d'Arne Jacobsen revu par Tal R


    L'affiche, d'un humour discret, présente les fauteuils rangés dans une boîte, comme des oeufs.
"Egg chair" original d'Arne Jacobsen


Exposition "Egg chair" d'Arne Jacobsen
Galerie de l'Entretemps
du 17 janvier au 14 février 2009
Bon Marché Rive Gauche

Palagret
Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article