6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 11:16

   Après l'interdiction d'affichage de la photo de Mondino présentant une femme nue tassée dans un caddy, produit de consommation choisi dans les rayons entre les céréales et les lessives, la nouvelle affiche annonçant les concerts au Zénith de Damien Saez serait elle aussi refusée d'affichage dans les couloirs du métro.

   voir article sur l'interdiction de l'affiche de Mondino


Mondino-Saez-2e-affiche-refusee.jpg"La photo initialement prévue pour cette affichage a été interdite dans les couloirs de nos métros. J'accuse.
Zénith de Paris, 5 et 6 mai 2010"
Deuxième affiche pour les concerts de Damien Saez


   Le nouveau visuel est un simple texte expliquant pourquoi il n'y a pas de photos sur l'affiche. Que la photo de la pathétique poupée cassée soit refusée, on le comprend mais pourquoi refuser une ironique affiche qui n'a rien d'offensante. Le texte dénonçant la censure serait-il aussi dérangeant que la photo censurée de Mondino? Les décisionnaires du métro manquent d'humour.


Mondino-Saez-affiche-censuree.jpgSaez, J'accuse.
Zénith de Paris, 5 et 6 mai 2010
Affiche censurée présentant une femme nue dans un caddy



Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 11:33

   Des affiches porno-chic, on en voit moins mais on en voit encore. A quelques jours de la Journée de la femme, l'affiche de Mondino pour le dernier disque de Damien Saez vient d'être refusé d'affichage dans le métro. Pourquoi? Image dégradante de la femme.

Mondino-Saez-affiche-j-accuse.jpgCouverture du CD "J'accuse" de Damien Saez
Photo de Mondino


   On y voit en effet une femme nue dans un caddy, comme un vulgaire paquet de céréales. Sous une coiffure vaporeuse, son visage est très maquillée et pour tout vêtement elle porte des chaussures à talons aiguille; la dame n'a rien d'une rosière! Au-dessus de cette image à connotation sexuelle pas du tout ambigue, le titre "J'accuse" est minuscule.

   Il faut être bien hypocrite pour dire que le titre contre-balance l'effet racoleur  de la photo et qu'il s'agit d'une dénonciation de la présentation de la femme comme objet de consommation et, pourquoi pas, de la société de consommation elle-même.


    Le visuel de l'album est à diffusion restreinte et ne pose pas de problème. Mais une affiche de 4x3 sur les quais du métro? On n'a pas vu l'affiche interdite d'affichage mais il peut probable que "J'accuse" soit écrit en très gros au-dessus d'une discrète petite image.

   Que verraient les voyageurs si l'affiche était placardée? Une séductrice nue tassée dans le caddy bien plus qu'une dénonciation. Il y a de la complaisance et de la mauvaise foi dans ce visuel.

   Notons que se servir de la phrase de Zola, dénonçant les accusateurs du Capitaine Dreyfus, pour nommer un cd de chansons est ambitieux sinon un peu ridicule.


   Une fois de plus, la censure fera de la publicité au censuré.



Ecoutez la chanson de Damien Saez


Damien Saez, deuxième affiche refusée dans le métro


   Une semaine plus tard une affiche Suchard se moque de la chasse aux femmes nues dans une publicité disant "Dieu merci on peut encore montrer un rocher nu". Voir article et photos de la campagne publicitaire Suchard.


Palagret
mars 2010

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 19:08

   Pour sa nouvelle campagne publicitaire lançant la DS3, la Déesse du XXIè siècle, Citroën diffuse des affiches énigmatiques, en même temps que des spots vidéo avec John Lennon et Marilyn Monroe recrutés à leur corps défendants, ou plutôt réduits en poussière, en vendeurs de voiture.

affiche Citroën rétro imparfait"Le passé c'est l'imparfait", anti-rétro
Affiche pour la campagne publicitaire de la DS3 Citroën


   Sur des "sucettes" Decaux, les affiches ne comportent qu'un slogan écrit en noir sur un fond métallique légèrement irisé. Les slogans nous conjurent de faire table rase du passé et de nous tourner vers l'avenir. Il faut être anti-rétro, adieu aux vieilles choses, non à la nostalgie.


affiche Citroën rétro époque"Si chaque époque avait vénéré la précédente, on ne serait pas en 2010 aujourd'hui", anti-rétro
Affiche pour la campagne publicitaire de la DS3 Citroën


    Certains slogans jouent avec l'absurde:
- "
on ne serait pas en 2010 aujourd'hui"
- "
Prenons exemple sur ce qui n’existe pas encore"
 

   Un autre joue sur les temps de la conjugaison:
-
"Le passé c'est l'imparfait".



affiche Citroën rétro reproduire"Produire ce n'est pas reproduire", anti-rétro
Affiche pour la campagne publicitaire de la DS3 Citroën


   "Produire ce n'est pas reproduire" fait penser au livre la Reproduction de Bourdieu qui analyse la reproduction des élites.

    "Le passé au musée, le présent dans la rue" ou «Le passéisme ne passera pas» sont dignes des tracts de mai 68.


affiche Citroën rétro enfants"On ne fait pas des enfants pour qu'ils nous ressemblent", anti-rétro
Affiche pour la campagne publicitaire de la DS3 Citroën


   Tous ces beaux slogans anti-rétro sont énigmatiques et la marque Citroën n'apparaît que par un discret logo gris sur gris. C'est un teasing menant aux spots télévisés qui exploitent sans vergogne l'image de John Lennon et Marilyn Monroe, stars du passé. Et là nous sommes en pleine contradiction: vive le futur! proclament les affiches; révérons les icônes d'hier et l'époque des DS ministérielles disent les spots télévisés tout en faisant dire le contraire à Lennon et Monroe.


affiche Citroën rétro musée"Le passé au musée, le présent dans la rue", anti-rétro
Affiche pour la campagne publicitaire de la DS3 Citroën


   Après les affiches texte viennent les affiches illustrées. A gauche toujours un slogan, à droite la photo de la nouvelle Déesse en rouge ou jaune.


Liens sur ce blog:
Citroën, John Lennon et Marilyn Monroe: les publicitaires font parler les morts, encore

Coluche, Gandhi et les ressources humaines selon Adecco
Gandhi et la publicité: Montblanc, Smirnoff etc ...
Publicité du Stif dans le métro: Galilée, Darwin, Einstein, Eiffel à l'affiche, trafic d'âmes mortes dans le sous-sol parisien


Palagret
mars 2010

cc.gif
Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 15:52


   Le problème avec le film et la vidéo, c'est que les morts ne meurent jamais. Une fois leur corps retourné à la poussière, leur image vit, peut-être pas éternellement, mais longtemps, assez longtemps pour nourrir l'intérêt nécrophage des publicitaires.


Citroen-Lennon-pub.jpgJohn Lennon en vendeur de voitures dans le spot Citroën


    Les portraits peints, les masques mortuaires, les photographies gardent une trace des vivants mais rien de comparable avec l'image animée associée au son qui constituent le cinéma parlant. En voyant les gloires télévisées d'antan chanter et danser sur les petites lucarnes, rien ne permet de dire si elles appartiennent au royaume des ombres ou au monde des vivants, à part bien sûr les visages juvéniles entourés de coiffures ahurissantes.

    Pour sa nouvelle campagne publicitaire lançant la DS3, Citroën engage John Lennon et Marilyn Monroe comme camelots dans deux spots vidéo. Image légèrement floue et tremblotante, les deux icônes tiennent un discours similaire apocryphe; la synchro est flottante.


"Quand les choses ont été faites, elles ont été faites. Pourquoi cette nostalgie pour les sixties et seventies. Chercher son inspiration dans le passé, en quoi c'est le rock and roll. Faites quelque chose vous-même, commencez quelque chose de neuf. Vivez votre vie maintenant." John Lennon.

"Je ne comprends pas pourquoi tant de gens vivent dans le passé. ... Vous devriez créer vos propres icônes, votre mode de vie. La nostalgie n'a rien de glamour. Si j'avais une chose à dire ce serait: vivez votre vie, maintenant." Marilyn Monroe


Warhol-marilyn.jpgQuatre portraits sérigraphiés de Marilyn Monroe par Andy Warhol



   Ce qui est amusant c'est que la publicité ne suit pas le conseil d'outre-tombe de John Lennon et Marilyn Monroe, elle fait exactement le contraire en réutilisant de vieilles archives, en faisant du neuf avec du vieux. Où est l'invention, le refus de la nostalgie? La DS3 est une relecture de la DS, voiture officielle des Présidents et ministres dans les années 60 et 70. C'est donc adéquat de jouer la nostalgie tout en prétendant le contraire. Le mot anti-retro suit les proclamations des deux stars.

      L'utilisation de John Lennon en vendeur de voiture a choqué ses fans qui le font savoir sur la toile et appellent au boycott de la DS3. Que Yoko Ono ait donné son accord ne change rien. Comme pour Coluche et Gandhi dans la publicité Adecco, mêler l'image d'une star du rock et d'une star de cinéma à une vulgaire campagne commerciale est inacceptable. Marilyn aurait-elle fait de la réclame pour une voiture? Peut-être. Lennon? Improbable.


      Le boycott aura-t-il une influence sur les ventes de la nouvelle DS3? Les admirateurs de Lennon, maintenant dans la soixantaine, sont-ils susceptibles d'acheter une Citroën? Le buzz c'est toujours bon à prendre pour une marque, rien de pire que le silence.


    Messieurs le publicitaires, arrêtez d'enrôler les fantômes, ils ne peuvent se défendre. C'est de l'abus de pouvoir sur personne en état de faiblesse. Bientôt les progrès de la 3D numérique permettront de faire jouer des scènes inédites à des acteurs défunts, pour un coût dérisoire. Restera-t-il de la place pour les vivants ou notre imaginaire publicitaire ne se nourrira-t-il plus que de zombies relookés?




    Voir les énigmatiques affiches de la campagne Citroën qui insistent sur le refus de la nostalgie.


Spot télévisé pour la DS3 de Citroën avec l'utilisation abusive de John Lennon



Spot télévisé pour la DS3 de Citroën avec l'utilisation abusive de Marilyn Monroe
Palagret
mars 2010
publicité nécrophile


cc.gif

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 19:43


    Be stupid, soyez stupide!


   Voilà une injonction claire qui irait bien avec les slogans d'Invasion Los Angeles (They live) le film de John Carpenter. Sous de fausses publicités, le héros découvrait les vrais messages: obey, consume, don't think, stay asleep 1, des messages dont le but était d'asservir des consommateurs décérébrés.


affiche-sauvage-Diesel-be-stupid-2.jpgSmart has the brain, but stupid has the balls
Be stupid, campagne markeking pour Diesel



    Avec le street-marketing, on est loin de la critique sociale. Il s'agit seulement de vendre et le message n'est pas caché, il s'affiche clairement et cherche à provoquer le client potentiel. Avec humour, les affiches tentent de nous faire croire que les gens intelligents écoutent leur cerveau, critiquent et que les gens stupides écoutent leur coeur et créent. De l'anti-intellectualisme, de la stupidité, doivent naître des projets géniaux et surtout des consommateurs dociles.


affiche sauvage Diesel be stupid 3Smart listens to the head. Stupid listen to the heart
Smart critiques. Stupid creates.
Be stupid, campagne markeking pour Diesel

 


    C'est une campagne publicitaire de la marque de sportwear Diesel pour la collection Printemps-Eté 2010. Après les affiches placardées à New-York ou à Bologne, la publicité arrive à Paris et investit la rue avec des affiches sauvages agrafées aux poteaux des rues commerçantes.



affiche sauvage Diesel be stupid Be stupid, campagne markeking pour Diesel à Paris



    Le street-marketing avec de l'affichage éphémère et des pochoirs sur les trottoir, pas si éphémères, précède l'affichage traditionnel. Diesel utilise aussi internet, avec un concours de videos stupides, style jackass.


affiche-sauvage-Diesel-be-stupid-5.jpgSmart critiques. Stupid creates.
Smart has the brain but stupid has the balls
Be stupid, campagne markeking pour Diesel

    Les affiches ne montrent pas de vêtements Diesel. Il s'agit avant tout de vendre une attitude, un style de vie, une distinction. Avec ce slogan provocateur, Diesel parie sur l'effective bêtise et le comportement moutonnier des jeunes consommateurs ayant un bon pouvoir d'achat. Les posters sont en anglais ce qui ne peut que flatter la clientèle visée.

POCHOIR-be-stupid.jpgPochoir sur le trottoir, Be stupid, campagne markeking pour Diesel

      Be stupid nous intime Diesel voulant nous faire croire qu'il faut oser, prendre des risques, repousser les limites ... pour acheter un jean italien! Même au second degré, les posters en lettres colorées sur fond noir ne disent qu'une chose: consommez. Nous sommes bien au royaume de la manipulation.
  
 

Liens sur ce blog:

Street-art, citations du film "Invasion Los Angeles": Obey, watch Tv

 

Détournement d'affiches d'Invasion Los Angeles


Street-marketing: qui laisse traîner ses chaussettes dans la rue? maisouvatelle!


Annabelle je t'aime: street-marketing ou délire amoureux pour la Saint-Valentin?

 

Street-marketing à Londres en 1850, déjà

 

 


Visuels des publicités Be Stupid de Diesel



Palagret
archéologie du quotidien

Photos prises le samedi 30 janvier 2010
au croisement de la rue de Rivoli et du boulevard de Sébastopol à Paris

cc.gif

1-  Obéissez, consommez, ne pensez pas, dormez

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 12:42

  C'était inévitable. Dès Saw II, on risquait le pire.


"Le jeu revient aux origines"
Affiche pour Saw VI, à Beaubourg



    Un film qui saucissonne les corps.


Bande-annonce de Saw VI

Palagret
Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 17:54

   Les grands hommes morts plaisent beaucoup aux publicitaires même si les valeurs qu'ils défendaient n'ont rien à voir avec avec les produits qu'on leur fait vendre. Ainsi Gandhi qui prônait l'ascétisme se retrouve à vendre des stylos Montblanc hors de prix, de la Vodka, des ordinateurs Apple, des téléphones ou une entreprise de travail temporaire.


Gandhi dans une affiche publicitaire d'Apple "Think different"


     Apple se sert d'une image en noir et blanc du Mahatma surmonté du texte "Think different". Même s'il est abusif de se servir des morts pour une campagne publicitaire, le slogan n'est pas trop choquant. Gandhi comme les autres personnages mobilisés par Apple (Einstein, Martin Luther King, Picasso) étaient des innovateurs. Si I'ordinateur et internet avaient existé, il est certain que Gandhi, se serait servi du réseau pour organiser ses campagnes de désobéissance civile.


Telecom Italia - Gandhi


      En 2004, l'image de Gandhi a été utilisée dans une publicité italienne "Telecom Italia". L'orateur, en noir et blanc, est incrusté dans l'image en couleurs sur un écran de cinéma, d'ordinateur et de téléphone. Son discours résonne au-dessus de la foule aux visages levés, comme dans 1984 le roman de George Orwell. Prenant habilement le contre-pied du monde totalitaire décrit par Orwell, l'exhortation de Gandhi, au lieu d'asservir les hommes et les femmes, les libère. Le message est généreux: "I believe in one world", "Je crois en un seul monde (uni)". Il y a adéquation entre le produit, la communication, et la parole de Gandhi. Bien sûr, ce n'est qu'une campagne commerciale. Mêler l'apôtre de la non-violence à une publicité pour les téléphones portables et leurs abonnements n'est peut-être pas très respectueux. A défaut de respect, le clip vidéo est inventif.
 

Affiche publicitaire Adecco avec Gandhi


   La campagne publicitaire d'Adecco avec Gandhi et Coluche est carrément insultante pour un homme qui s'il avait choisi l'asétisme n'aurait certainement pas défendu la précarité. Voir article.


Affiche publicitaire pour la vodka Smirnoff avec le nom de Gandhi


   Sur une bouteille de vodka Smirnoff, le slogan annonce "Be whoever you want", Soyez qui vous voulez. Sur la gauche, des traits indiquent ce que vous allez devenir en buvant la vodka: un premier verre vous transforme en Mahatma Gandhi. puis verre après verre vous serez Sigmund Freud, David Hasselhoff, Brad Pitt, James Bond, Rambo! Videz la bouteille et vous serez Superman. Inutile d'essayer, ça ne marche pas, c'est de la publicité mensongère. Mêler le nom de Gandhi à une publicité pour de la vodka est bizarre vu qu'il ne buvait pas une goutte d'alcool.

   Quant à commémorer la naissance de Gandhi avec un luxueux stylo en édition limitée, c'est encore plus bizarre. Le stylo "Mahatma Gandhi Limited Edition 241" est un stylo en or 18 carats valant 25 000 $. Pourquoi 241?
Lors de la marche de protestation contre la taxe des Anglais sur le sel, le Mahatma Gandhi parcouru 241 miles. Le stylo Montblanc est destiné à une clientèle de nouveaux riches indiens. La publicité a été mal reçue par beaucoup d'indiens qui vénèrent Gandhi comme un dieu. De même la vente des ses lunettes aux enchères avait fait scandale. Voir article.

   
La société de consommation récupère l'image d'un combattant qui pratiquait la décroissance. L'associer a un univers bling-bling est contradictoire mais peu importe si le nom de Gandhi fait vendre. Gandhi, Martin Luther King ou Che Guevara, eux aussi très sollicités par les marques, deviennent des caricatures dans l'univers publicitaire. Leur message est inaudible et ils ne sont plus que des images affadies et consensuelles qu'on retrouve sur des T-shirts, des mugs ou des posters à côté de Madonna, de l'idole du jour ou de sportifs. Tout est égal et les fantômes ne peuvent pas protester.



Gandhi, Coluche et les ressources humaines
Mise aux enchères des lunettes de Gandhi
Les grands hommes dans le métro enrôlés par le Stif
Citroën, John Lennon et Marilyn Monroe: les publicitaires font parler les morts, encore

Palagret


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 12:54


     Des affiches placardées dans les rues nous supplient de sauvez l'affichage. Sur un fond noir, qui rappelle les affiches vides de publicité, s'étale en lettres rouges le slogan "Comment se hisser vers le haut quand on nous tire vers le bas?".


   L'affichage serait en grand danger, menacé par de méchants mouvements anti-pub qui contrecarrent le noble élan du syndicat de la publicité extérieure. Des aigris veulent les empêcher d'atteindre des hauteurs inconnues là où se trouvent de merveilleux bénéfices.


"Comment se hisser vers le haut quand nous on tire vers le bas"
affiche de sauvez-laffiche.com


     Aujourd'hui les affiches géantes sur les murs aveugles et les panneaux 3x4 prolifèrent dans l'espace public. Des murs et des baraques en bois, préservés jusque là, se couvrent d'inserts disgracieux. Qui sauvera nos yeux agressés à chaque pas?


Nouveaux inserts publicitaires sur un mur à Paris


    Inquiets des prochaines décisions du Conseil de Paris, qui devrait bientôt voter un nouveau Règlement Local de Publicité, et de la loi en préparation au parlement, le SNPE fait du lobbying. Sur son site, le SNPE pleure et parle de défense de l'emploi. La prochaine loi serait une menace pour le libre entreprise de la publicité extérieure dont la légitime ambition est de mettre plus d'affiches, de plus en plus grandes, partout.


Nouveaux inserts publicitaires sur un magasin de fleurs à Paris


    Et la liberté du citoyen qui subit l'invasion publicitaire?


Affiches monochromes sans publicité
dans un couloir de métro


    Alors que la publicité est en crise et que de nombreux panneaux publicitaires en surface et en sous-sol dans le métro sont vides, les affichistes gémissent pour les conserver! Pourtant, si les emplacements sont moins nombreux, la location sera plus chère. Et les promeneurs ne seront pas sollicités à chaque pas par des réclames inutiles.

  
Affiche publicitaire en 3x4
sous un pont de la Petite Ceinture à Paris

   

Liens sur ce blog:


Le blues de la publicité: l'affiche bleue, plage de tranquillité dans le chaos urbain





Palagret
Texte et photo
archéologie du quotidien
octobre 2009

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 15:02


     Arcimboldo est une constante source d'inspiration pour les publicitaires. Après Caribbean creation de Malibu, c'est au tour de Get 27 de se livrer au jeu des visages composés avec des végétaux.



Affiche publicitaire pour Get 27 à la manière d'Arcimboldo

   Au coeur de l'été 2009, des affiches sont apparues pour vanter les mérites de Get 27, la liqueur à la menthe. Deux visuels différents. Le premier montre la bouteille en forme de lampe habillée d'une robe en feuilles de menthe, ourlée de fruits de cactus; la tête est une fleur de cactus, les yeux des fruits rouges, les cheveux des piquants et la large bouche est une feuille de menthe.

Affiche publicitaire pour Get 27
Seulement de la menthe?

     Dans le deuxième visuel, le visage allongé est grotesque. On dirait un monstre borgne avec une large bouche sanglante. Une branche pleine d'épines serpente jusqu'au sommet de la tête où des fleurs rouges s'épanouissent.

Affiche publicitaire pour Get 27
Seulement de la menthe?


     Dans les deux affiches il y a des piquants et des gouttes de buée pour signifier la force rafraîchissante de Get 27. Le rouge incarne la puissance et le vert la nature; Get 27 est à base de plantes.

Affiche publicitaire pour Get 27


   Le slogan "Seulement de la menthe?" insinue que l'effet de cette liqueur est si fort qu'il doit y avoir autre chose que de la menthe fraîche et de l'alcool dedans. Peut-être un hallucinogène, une substance interdite.
 
    Les campagnes publicitaires précédentes étaient plus directes. Transformant la bouteille en piranha, en cobra ou en plante carnivore aux dents menaçantes, elles évoquaient clairement la promesse de paradis artificiels et d'expériences dangereuses.

    Get 27 est une liqueur titrant 18°, à base de menthe verte poivrée, d'huiles de menthe, d'alcool, d'eau et de sucre. Elle se boit en apéritif ou en cocktail. Pippermint, d'après peppermint, menthe poivrée en anglais, est créé en 1796 par Jean Get à Revel (Haute Garonne). En 1860, la bouteille prend sa forme caractéristique de lampe à pétrole. En 1898, la liqueur devient Pippermint Get. En 1969, un nom plus moderne est trouvé: Get 27.

   Get 27 est un produit Casanis, filiale du groupe Bacardi



Autres publicités pour l'alcool:
Art et publicité: Martini joue avec les lettres
Caribbean creation de Malibu

Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 14:00

   Quand la publicité s'inspire de l'art, c'est pour valoriser le produit, qu'il soit banal ou luxueux. Parfois ce ne sont pas les images crées par les artistes ou leur style qui sont détournés mais leur nom. Ainsi une voiture s'appelle Picasso, même si on ne voit pas très bien comment le nom du peintre catalan peut rendre une voiture attirante. L'idée de modernité peut-être ou de succès?


" l'art de rafraîchir ", Martini rosso
affiche publicitaire Martini


    Plus inventif, Martini joue sur le lettrage. En isolant les lettres ART de son nom, Martini associe l'art à l'alcool et décline " l'art de rafraîchir " et " l'art de mixer ".


Rossato, l'autre Martini
affiche publicitaire Martini


    En panneaux 4x3 ou sur les abri-bus, les affiches publicitaires sont partagées en deux plages d'image. Sur une bande étroite, l'étiquette de la bouteille est cadrée très serrée afin d'extraire art de son contexte et d'en faire le mot principal.

"L'art de mixer Martini Rosso avec la grenade"
affiche publicitaire Martini

    La deuxième plage montre la bouteille d'apéritif ou des verres avec un slogan (Rossato, l'autre Martini). Les couleurs dominantes de la réclame sont le rouge ( le bonheur, la puissance), le blanc (la sérénité, la pureté). Le noir, couleur froide et négative, met en valeur le rouge. Les grenades et les fraises apportent le plaisir. La glace rafraîchit.


Repost 0
Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article