20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 15:12

 

      Ici, dans le nouveau quartier Rive Gauche, comprenant les zones Tolbiac et Masséna, restaient de vieux bâtiments, des friches industrielles, quelques habitations décrépies et la tranchée des voies SNCF venant de la gare d'Austerlitz.

Tolbiac-avenue-de-France.jpgLa nouvelle avenue de France dans le XXIIIème arrondissement de Paris



"C'était un quartier à l'abandon, vraisemblablement voué au bulldozer. Demain des immeubles modernes, tout acier verre et béton, se dresseraient sur ces emplacements. Ca ne serait pas moins tocard. La mocheté n'aurait fait que changer de nature." Léo Mallet

    Comme Léo Mallet l'avait prévu, presque tout a été rasé pour faire place nette au nouveau pôle des affaires de l'est de Paris. Les voies de chemin de fer sont recouvertes et des immeubles sombres aux lignes austères, abritant des multinationales, s'alignent en une stricte ordonnance le long de l'avenue de France, conçue par Paul Andreux.

   Ce nouveau quartier ne donne pas envie d'y flâner. Tout est rationnel, planifié, organisé. Les employés, au sortir des bureaux, se pressent vers les autobus et le RER. Les spectateurs des cinémas MK2 et les chercheurs de la Très Grande Bibliothèque s'attardent un peu dans les cafés.


Tolbiac-sculpture--Kirili.jpg"hommage à Charlie Parker"
sculpture de Kirili


      Une sculpture de Kirili, installée sur une placette, introduit un peu de chaos. "Hommage à Charlie Parker" est une improvisation de jazz figée en un empilement de monolithes.

    Plus loin, l'université Diderot est installée dans les Grands moulins de Paris et la Halle aux farines réhabilités, deux témoins du passé industriel de Paris qui ont bien failli disparaître. Le quartier sera "le nouveau quartier latin de l'est parisien" selon les promoteurs. Les étudiants se méfieraient-ils de cet avenir radieux qu'on leur dessine? Ils ont couvert de slogans les panneaux de la Semapa, en charge des travaux.


Tolbiac-trop-tard.jpg

"Réveillez vous avant que ce soit trop tard."
"Regardez autour de vous."
Slogans sur une palissade de chantier face à l'Université Diderot.

 

 

    Le district Masséna Nord, dont une grande partie est encore éventrée par les bulldozeurs, est supervisé par Christian de Portzamparc.

"Dans le secteur Masséna Nord, Christian de Portzamparc expérimente, pour la première fois à une si grande échelle, le principe de l’îlot urbain ouvert qu’il défend depuis plusieurs années. Ce mode de composition urbaine vise à fusionner la qualité des vides resserrés de la ville traditionnelle et celle des objets isolés de la ville moderne.

 



Tolbiac-balcon-vert.jpgNouveaux immeubles de Paris Rive Gauche


 

Il en résulte des îlots dont les bâtiments, non mitoyens et tous de hauteur différente, n’occupent que 30 à 50 % des limites sur les rues, ce qui permet de ménager des transparences et des vues profondes vers l’intérieur des parcelles plantées. Il se crée ainsi, dans le cadre d’opérations planifiées, un environnement pittoresque qui rappelle les formes urbaines faubouriennes : une planification hétérogène, en quelque sorte." 1

 


 Tolbiac-Diderot--2395.jpgNouveaux immeubles de Paris Rive Gauche


    On peut s'attendre à des lignes plus fluides que sur l'avenue de France. On distingue déjà quelques touches de fantaisie dans les immeubles d'habitation. Des balcons de couleur translucide, des crépis colorés, des formes arrondies. Cette deuxième zone sera sans doute moins austère, avec des décrochements, des hauteurs variables et un grand jardin face à l'université.


Tolbiac-Diderot--2391.jpgNouvel immeuble brun et jaune rue Françoise Dolto

    Plus à l'est, près du Pont National, se trouve l'ancienne usine d'air comprimé (SUDAC). Construite par Victor Popp et Joseph Leclaire en 1891, c'est un bel exemple de l'architecture industrielle du dix-neuvième. La halle de briques rouges laisse voir sa stucture métallique à l'extérieur, libérant ainsi l'espace intérieur. Un principe qui sera utilisé quatre-vingt ans plus tard à Beauboug par Piano et Rogers. L'architecte Frédéric Borel a rénové cette halle et y a adjoint un bâtiment blanc de sept étages, posé sur pilotis. L'école d'architecture du Val-de-Seine s'y est établie au printemps 2007.

Tolbiac-usine-Sudac.jpgCroisillons métalliques de l'ancienne usine d'air comprimé SUDAC.
Abrite aujourd'hui l'école d'architecture du Val-de-Seine.

    Quant à la rue Watt que parcourait le détective Nestor Burma, héros de Léo Mallet, elle a perdu tout son mystère. Les structures métalliques ajourées ont disparu. Il ne reste qu'un banal passage souterrain en béton auquel même le dessin de Tardi ne pourrait donner le moindre charme. Un nouvel éclairage est prévu. Patience.


Palagret
architecture
décembre 2007


1- in "
projet de Christian de Portzamparc" présenté par www.paris.fr/


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article

commentaires