2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 23:15

   Le jeudi 2 avril 2009, une affiche intelligente Numéri-Flash, installée à la station Charles de Gaulle - Étoile,  était éteinte. Panne technique, sabotage? Ou prudence de la part des annonceurs et de la Ratp, après le référé des associations anti-pub (Résistance à l'agression publicitaire, Robin des toits, Souriez vous êtes filmés, Le Publiphobe et Big brother awards )?

Affiche intelligente Numéri-Flash en panne
    Quelle qu'en soit la raison, l'affiche high-tech ne reflétait que l'ombre des voyageurs pressés et les lumières des plafonniers. Pas la moindre agression publicitaire. Les capteurs vidéo enregistraient-ils quand même des données?

    Inaugurés en décembre 2008, les quatre écrans publicitaires Numéri-Flash de la station Étoile à Paris, sont une nouveauté technologique. Les écrans HD Samsung, large de 90 cm pour 1,6 mètre de haut, affichent des publicités fixes ou animées en fonction des voyageurs.

Affiche intelligente Numéri-Flash en panne
    Deux capteurs vidéo analysent le regard des passants (le nombre de contacts visuels) et le temps d'exposition au message publicitaire, permettant à l'annonceur de cibler la clientèle. Le système informatique programme telle ou telle publicité en fonction des jours de semaine, du week-end et des heures d’affluence. Le voyageur de l'aube n'est pas le même que celui de midi ou de la nuit. Les affiches "intelligentes" peuvent aussi envoyer par bluetooth des publicités, des bons de réduction ou des invitations sur les téléphones portables de ceux qui le désirent. Les technophiles adoreront la sophistication de la réclame sans se poser de questions sur ces écrans espions et la protection de leur vie privée.

Video-surveillance
Photo Locace
   La Ratp déclare que ces panneaux ne peuvent identifier les personnes. Aujourd'hui certainement, mais demain? Combien de temps les données recueillies resteront-elles anonymes? Couplées au pass Navigo détectable à distance, ou à tout autre base de données, ces affiches intelligentes pourraient identifier les passants et connaître leur adresse, leur âge et leurs trajets. Numeri-Flash pourrait alors leur adresser une publicité personnalisée.

    L'oculométrie à des fins publicitaires déplait fortement aux associations anti-pub (Résistance à l'agression publicitaire, Robin des toits, Souriez vous êtes filmés, Le Publiphobe et Big brother awards ). Elles ont déposé un référé devant le tribunal de grande instance de Paris, pour « violation de la législation sur la vidéo-surveillance » contre la régie publicitaire de la RATP, Métrobus. La première audience a eu lieu le 1er avril. Les anti-pub ont demandé l'expertise des panneaux, Majority Report, inventeur du concept,a crié à la violation du secret professionnel. Et ce n'est pas un poisson d'avril!


Majority Report! Comment avec un tel nom ne pas s'inquièter? Dans le film Minority Report, Steven Spielberg décrit un futur sécuritaire où le héros est harcelé par des panneaux publicitaires qui le reconnaissent et l'appellent par son nom. Ce futur semble bien proche car Metrobus a l'intention d'installer des centaines de panneaux dans les couloirs du métro les plus fréquentés. Après viendront les gares, les aéroports etc ... . En Asie des panneaux publicitaires interactifs sont déjà largement déployés dans la ville.

Souriez, vous êtes cernés!
 


   La juge des référés a mis sa décision en délibéré au 29 avril 2009.


Liens sur ce blog:
Palagret
archéologie du quotidien
avril 2009


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires