13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 23:06

du sang et des armes


  Il serait inacceptable de montrer un vrai meurtre sur une affiche publicitaire. Canal+ tourne la difficulté en affichant un personnage-bouée poignardé par un couteau en plastique et maculé de faux sang. La bouée dans la piscine est une métonymie des vacances et le sang renvoie à une vraie violence que le BVP interdit de montrer. L'image du meurtre de l'homme gonflable est amusante et se présente comme inoffensive, contournant la recommandation n°1.

  1- Ne pas présenter de violence, qu’elle soit morale ou physique


Cet été sur Canal +, pas de détente pour les méchants"
Meurtre d'une bouée innocente

Affiche publicitaire de la campagne estivale de Canal+



    Il ne convient pas non plus de montrer de vraies armes. Canal+ montre des pistolets à eau autour de la piscine. Ils sont inoffensifs tout en symbolisant la violence. Dans les affiches de la bouée et des jouets, le meurtre, la violence, la mort, sujets interdits de publicité, sont présentés comme d'aimables divertissement estivaux équivalents à des jeux de ballon dans l'eau.



Cet été sur Canal+, pas de trêve pour les gangsters"
pistolets à eau de couleur fluo
Affiche publicitaire de la campagne estivale de Canal+


  • 2- ne pas présenter ou induire de stéréotypes dénigrant

  •      Dans cette troisième affiche de la campagne publicitaire de la chaîne de télévision payante Canal+, on est en plein stéréotype dénigrant. Le texte associé à l'image des chaussures fait de la femme une garce.



Cet été sur Canal+, pas de répits pour les garces"
Chaussure palmées sur le tremplin de la piscine
Affiche publicitaire de la campagne estivale de Canal+



3- ne pas induire une idée de soumission (et de domination, a contrario) ou de dépendance (et d’exploitation a contrario) dévalorisant la personne


   Ici la femme symbolisée par les chaussures est une dominatrice qu'il faut mater. Les chaussures palmées apportent une touche d'humour. Un clin d'oeil pour dire que tout ça n'est pas sérieux. Les affiches annoncent les films à venir, ce n'est que de la fiction.

   Le cinéma est le royaume du trompe-l'oeil, du factice et du faux-semblant. Les garces sont de charmantes actrices et les acteurs incarnant les tueurs en série de bons pères de famille. Les armes crachent des éclairs, les horribles blessures sanglantes ne sont que de la pâte colorée et les morts se relèvent à la fin de la prise.

   Ces trois affiches estivales de Canal+ ne font que souligner l'artificialité du cinéma. Cependant, elles se jouent avec humour des interdictions de L'ARPP. Le téléspectateur, quant à lui, est du côté de la loi et de l'ordre. Au bord de sa piscine, pas l'endroit idéal pour regarder un écran de télévision, il est prêt à savourer la raclée que vont recevoir les méchants, les gangsters et les garces de comédie.



Recommandations "Image de la personne humaine" par l'ARPP (ex BVP):

  • - ne pas porter atteinte à la dignité de la personne
  • - ne pas porter atteinte à la décence
  • - ne pas réduire la personne humaine à la fonction d’objet
  • - ne pas présenter ou induire de stéréotypes dénigrant
  • - ne pas induire une idée de soumission (et de domination, a contrario) ou de dépendance (et d’exploitation a contrario) dévalorisant la personne
  • - ne pas présenter de violence, qu’elle soit morale ou physique


Cet été sur Canal+, pas de détente pour les méchants"
Meurtre d'une bouée innocente
Affiche publicitaire de la campagne de Canal+ sur un abri-bus


Liens sur ce blog:


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans TELEVISION
commenter cet article

commentaires