4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 13:32

 

   Aux beaux jours, les chats de ville en quête d'aventure s'échappent de leur appartement douillet et se perdent.

Chat noir en pochoir, Némo


  Les maîtres inquiets interpellent les passants avec des affichettes. Pour se distinguer des stickers publicitaires ou non qui squattent les tuyaux, des affiches sauvages de concert ou de sortie de disques, les maîtres ont du mal à trouver un emplacement vide, un "spot" bien visible.

Chatte perdue, affichette
     Les grands panneaux vierges de publicité sont placés trop haut et les affichettes y seraient illisibles alors ils scotchent l'appel à l'aide sur un arbre, un compteur EDF ou un bout de mur oublié des tagueurs.

Chat  trouvé, affichette


     D'autres affichettes répondant aux premières signalent un chat trouvé, ajoutant une discrète mélodie à la cacophonie de l'affichage sauvage.

    Pochoir, chat et fantômes
     Plaqués aux murs, les chats pochoirs à l'air maléfique et les gentils fantômes attendent les miraculeuses retrouvailles du maître et de son chat égaré.



Chacun cherche son chat dans le dédale urbain
Palagret
août 2008
archéologie du quotidien


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires