29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 19:01


    Sur les murs décrépis, sur les palissades vertes et blanches, sur les trottoirs noirs d'asphalte fleurissent les "je t'aime". Les amoureux graffeurs proclament  fièrement leur amour à la face du monde. Parfois ils dévoilent le nom de l'élue, parfois ils signent mais est-ce bien nécessaire? L'être aimé saura que le message lui est destiné et si il ou elle ne le comprend pas, alors c'est sans espoir.



je t'aime graffiti 1

Je t'aime S.T. A.B.H, graffiti rouge sur un mur gris près de Beaubourg



    Le message très personnel s'étale aux yeux de tous, faisant ricanner les cyniques, soupirer les coeurs d'artichaut et enrager les nettoyeurs municipaux. Ce n'est pas vraiment du street-art, juste une phrase tracée en cursives ou majuscules. Des mots romantiques bien qu'éculés, bientôt effacés.

 


je t'aime graffiti 6

Je t'aime, graffiti rose sur un trottoir noir


 

   Comme les coeurs gravés dans l'écorce des arbres, écrire "je t'aime" est u n geste simple, traditionnel, plus spontané que les nouveaux cadenas d'amour accrochés aux parapets des ponts.



je t'aime graffiti 2

Je t'aime , graffiti rouge sur un mur gris



je t'aime graffiti palissade

Je t'aime, graffiti noir sur une palissade de travaux

face à l'Hôtel de Ville



je t'aime graffiti 0Manon je t'aime, banderolle sur un pont de la Petite Ceinture

 


 

 

Liens sur ce blog:

Annabelle je t'aime: street-marketing ou délire amoureux pour la Saint-Valentin?


Le mur des "Je t'aime", calligraphie et graffiti place des Abbesses


Saint-Valentin: cadenas d'amour, coeurs enchaînés du Pont des Arts


Catherine-Alice Palagret
archéologie du quotidien

cc.gif

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans CROQUIS PARISIENS
commenter cet article

commentaires