Comme dans un rêve, les enfants et les adultes s'accrochent à la façade d'un immeuble haussmannien de trois étages sans craindre le vertige. Les balcons, les ornements sculptés, le toit mansardé leur servent de point d'appui et confiants, ils glissent et sautent d'un étage à l'autre.





 


 104 Erlich expo Bâtiment 2Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle du 104


 
 


   L'illusion est presque parfaite quand on découvre de loin l'installation de Leandro Erlich. En approchant on remarque quelques dislocation dans la façade. Puis un participant suspendu dans le vide se redresse et rompt le charme, révèlant le trucage. Le "Bâtiment" de Leandro Erlich n'est pas vertical mais posé horizontalement sur le sol de la grande halle du 104. Un miroir incliné à 45° nous trompe et nous fait douter de notre perception. Les enfants s'approprient très vite le décor en trompe-l'oeil. Sur cet insolite terrain de jeu, ils imitent des positions, suspendus dans le vide, bras tendu vers un appui qui se dérobe, créant des chorégraphies improbables.


 


 


 
104 Erlich expo Bâtiment 0Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle du 104





 


 


    Leandro Erlich a construit au sol une façade typiquement parisienne du XIXè siècle avec tous ses décrochements. Tout y est, les mansardes, la pierre de taille, les balcons de fer forgé, les grilles du rez-de-chaussée, la lourde porte de bois peint surmontée d'un mascaron tête de lion. En 2006 au Japon, Leandro Erlich exposait une façade traditionnelle japonaise proposant la même inter-activité aux visiteurs.








 104 Erlich expo Bâtiment 9Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle du 104


 


 

Dossier de presse:


    Les créations de Leandro Erlich, quasi-architecturales jouent avec les miroirs, les doubles fonds et les effets de trompe-l’œil pour modifier les perceptions de la réalité et créer des espaces insolites.


 



 


104 Erlich expo Bâtiment 8Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle du 104


 





    L’artiste argentin détourne ainsi les éléments banals du cadre urbain pour agir sur l’inconscient du public et happer les passants. La fascination pour l’infini que ses œuvres engendrent donne à celles-ci une dimension spectaculaire, tandis que les multiples possibilités de participation du spectateur les rendent ludiques. Il s’agit alors de véritables expériences collectives.


 


 


104 Erlich expo Bâtiment 6Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle du 104


 

 

Voir la video de Bâtiment au 104
 


 



In-Perceptions, exposition collective
Leandro Erlich, Ann Veronica Janssens, Lawrence Malstaf

Bâtiment, Leandro Erlich
Du 24 septembre au 9 décembre 2011. Prolongé jusqu'au 4 août 2012

Le 104 (Le Cent Quatre), 104 rue d'Aubervilliers 75019 Paris

 


 

 

104 Erlich expo Bâtiment 4Le miroir incliné, Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle du 104



 


 


 Billets sur les expositions du Cent-quatre:

Connexions d'Anne-Flore Cabanis au 104, élastiques vibrants


Pistoletto, 20 miroirs brisés au 104 à Paris


Johan Lorbeer: vie tranquille, vie perchée au 104


La villa Arpel reconstituée au 104, le terrain de jeu de JacquesTati


 


 


 


Site de Leandro Erlich





 


Palagret


art contemporain


octobre 2011


 


 

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés