6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 08:52


     Curieuse vitrine! "I hate life" proclame le sticker collé sur la vitre. Le squelette qui n'aime pas la vie a un tournevis planté dans l'oeil. Meurtre ou suicide? Il est affalé par terre, le dos appuyé au mur, les jambes reposant sur un sac Eastpack. S'adressant principalement aux adolescents qui ont adopté les sacs à dos en Cordura, la marque s'inspire de l'univers gore des morts-vivants et des cadavres. Il ne s'agit ici que d'un cadavre en plastique dont on peut soulever le crâne.


Squelette Eastpack, un tournevis planté dans l'oeil


   En 2006, la campagne Eastpack mettait déjà en scène des zombies sanguinolents tout juste sortis de leur tombe. Yeux révulsés, chairs putréfiées mais sac en très bon état: build to resist (fait pour résister) tel est le slogan d'Eastpack. Des sacs assez solides pour transporter des restes humains.


Ogre zombie obèse et cannibale,
Affiche publicitaire Eastpack, les zombies

 


 

 

   Les ado ont adoré la publicité, les adultes moins. Certains n'ont pas apprécié l'humour macabre et dénoncé la mise en scène de la violence, du meurtre et du cannibalisme. Pourquoi ne pas interdire Thriller, le clip de Michael Jackson et les films de mort-vivants!


 


Squelette Eastpack en vitrine

 

 

 

 

 

   Après le "I love life" des zombies", le "I hate life" du squelette. Et après?  Des urnes funéraires? Les publicitaires sont dans l'impasse. Il faudra trouver un autre thème transgressif pour vendre les sacs à dos déclinés en multiples couleurs et maintenant à fleurs ou à motif. Peut-être une rupture complète avec l'imagerie morbide, une campagne bucolique avec des jeunes gens batifolant dans une prairie fleurie? Une imagerie niaise un peu décalée?

 

 


 

 

Affiche publicitaire Eastpack, les zombies

 

 

 

 

 

 

 

 

Canal +, campagne d'affichage: le meurtre d'une bouée contourne les   recommandations de l'ARPP (ex BVP)


Attention zombies, fuyez! Piratage d'un panneau électronique à Austin, Texas


La marche des zombies, nouveau rite urbain

 

Street-art, des squelettes roses sur le trottoir

 

Des mannequins squelettes en vitrine

 

 

 

 

 

 

Palagret

publicité

août 2009

 


 

 

 

 

 

Rappel des recommandations "Image de la personne humaine", mise à jour en 2001 par l'ARPP (ex BVP):

:

  • - ne pas porter atteinte à la dignité de la personne
  • - ne pas porter atteinte à la décence
  • - ne pas réduire la personne humaine à la fonction d’objet
  • - ne pas présenter ou induire de stéréotypes dénigrant
  • - ne pas induire une idée de soumission (et de domination, a contrario) ou de dépendance (et d’exploitation a contrario) dévalorisant la personne
  • - ne pas présenter de violence, qu’elle soit morale ou physique

 

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires