Un souffle soulève la jupe rouge d'une femme, un oeuf pleure de fausses larmes au-dessus d'un évier plein de vaisselle, une spirale déclenche l'apparition de trésors, telles sont les installations de David Lynch aux Galeries Lafayette.



Géante volante
vitrine de David Lynch aux Galeries Lafayette


   Les onze vitrines animées de David Lynch, onze scènes de théâtre, mêlent sculptures, vidéo, dessins et constructions de polystyrène ou de bois. Il y a  des scintillements d'étoiles, des mécanismes absurdes, des souffleries, des poulies et des trappes. Une bande sonore, composée par le cinéaste, accompagne cet étrange théâtre d'illusions.



    La chanteuse
vitrine de David Lynch aux Galeries Lafayette


    Certains passants sont venus exprès voir les vitrines du magicien, attirés par son univers obscur et poétique. D'autres, venus faire des courses, s'arrêtent, surpris, plus habitués à voir des mannequins vêtus de luxueux vêtements que des installations artistiques.



Géante volante
vitrine de David Lynch aux Galeries Lafayette



    Il y a beaucoup de reflets et l'image des immeubles et des badauds se mélange aux décors. On voit des machines, des jambes et des pieds féminins. Une bouche grande ouverte où s'engouffre un train. Une chanteuse, réduite à un masque posé au-dessus d'une robe vide, mime une chanson obsédante.

 

 


Main au-dessus de plantes carbonisées stylisées
Géante volantevitrine de David Lynch aux Galeries Lafayette



   Il n'y a qu'un corps entier, dans la première vitrine. C'est une femme nue  à la chevelure stylisée. La géante sans bijoux survole des plantes bizarres aux formes simplifiées et aux couleurs franches. On pense aux tableaux de certains surréalistes et du Douanier Rousseau. De la bouche de la géante s'échappe des fils d'or emmêlés, vocifération suspendue. Cette énergie, ce mouvement fait aussi penser au haut-relief de François Rude intitulé "le départ des Volontaires", sculpté sur l'arc de Triomphe à Paris.



Fruits, légumes et fleurs stylisées
Géante volante, vitrine de David Lynch aux Galeries Lafayette
    Vers où se dirige cette femme volante? Cherche-t-elle à s'échapper des rêves et des cauchemars de David Lynch, adepte des atmosphères troubles et indécises?

" Pour moi ces vitrines sont comme des boîtes à bijoux. Elles présenteront des scènes avec des paysages et des personnages qui évoqueront la machine, l'abstraction et la femme. Avec des sons, des figures animées et des lumières. J'espère qu'elles auront leur magie et qu'elles laisseront toute sa place au rêve" dit David Lynch.



Géante volante
vitrine de David Lynch aux Galeries Lafayette
     Pour une fois, il n'y a rien à vendre dans les vitrines du grand magasin parisien, même les camelots qui proposent des écharpes, des ceintures ou des épluche-légumes ne sont plus là afin que les vitrines soient bien visibles. Un tapis rouge court le long de la façade du boulevard Haussmann. Place à l'art.

   De plus en plus, les Grands Magasins invitent l'art contemporain dans leur espace commercial. Le Bon Marché expose des oeuvres contemporaines et organise des expositions de photo, le BHV a invité Erro sur sa façade etc ... L'art donne un vernis culturel aux temples de la consommation.

   A la fin de l'exposition, les éléments des vitrines seront vendus aux enchères par Christie's au profit d'une oeuvre caritative.


David Lynch, des vitrines la nuit, vidéo



David Lynch aux Galeries Lafayette Haussmann:
Vitrines, "Machines, Abstraction and Women"
du 8 septembre au 21 octobre 2009

"I See Myself", lithographies au 2ème étage du magasin
Du 8 septembre au 3 octobre.


Projection de courts-métrages de David Lynch au 2ème étage du magasin


Palagret
vitrines et art contemporain
septembre 2009



Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés