4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 11:29

 

   En attendant Takashi Murakami à Versailles, on peut voir sur les marchés des sacs inspirés de l'esthétique kawaï (mignon) et superflat qui caractérise Murakami. On ne trouvera pas ici de critique sociale ou de réflexion sur l'art japonais contemporain. Il s'agit juste d'une collection de sacs. 

 

Murakami marché sac 1187 (1)Sac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

thème des pirates, sur un marché

 

  Accumulés sans perspective, saturant l'espace, les motifs de couleurs vives sont inspirés de la bande-dessinée, des mangas et des cartoons hollywoodiens. Gentille pieuvre, gentil nounours, gentil panda, Fée Clochette, coeur, fleur, étoile, lapin, astronaute, tout ce petit monde inoffensif semble appartenir au royaume des Bisounours.

 

Murakami marché sac 1198Sac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

 sur un marché

 

  Il y a bien ici et là quelques méchants de comédie mais l'imagerie est puérile et rassurante. Même les femmes pirates et les têtes de mort sont gentilles.


Murakami marché sac 1200Sac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

lapin et singe, sur un marché

 

 

 Les sacs en toile plastifiée sont déclinés en trousse, sac à dos, fourre-tout, bagages légers, besaces, cartable etc ... .


Murakami marché sac 1194
Sac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

sur un marché

 

   Ces sacs bon marché, à partir de 10 euros, sont surtout achetés par des jeunes filles, des lycéennes. Elles y ajoutent souvent des porte-clés en peluches pour parfaire la parure. 

 

Murakami marché sac 1192Sac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

 sur un marché

 

   Il semble que ces sacs style manga soient principalement vendus sur les marchés. Comme les boutiques, les marchés suivent la mode et sortent régulièrement des collections. La première saison les nouveautés sont au prix normal. La saison suivante, les prix baissent puis les produits disparaissent remplacés par la nouvelle ligne. 


Murakami-marche-sacs--3089.jpgSac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

sur un marché


   Si vous ne pouvez pas vous payez une sculpture monumentale comme le Boudha ovale ou le Lonesome cow-boy, un tableau ou un papier peint signés Takashi Murakami, vous pouvez toujours acheter un sac à 10, 15 ou 20 euros à l'étal des marchés.


Murakami-marche-sac-1175--1-.jpgSac aux motifs kawaï, inspiré de Murakami

sac à dos sur un marché

 

 

   L'exposition Murakami à Versailles ouvre le 14 septembre et les opposants à la présence de l'art contemporain au château s'agitent beaucoup pour faire interdire l'exposition, comme ils avaient essayé, sans succès, avec celle de Jeff Koons.

 


Liens sur ce blog:

Takashi Murakami bientôt à Versailles: imagerie kawaï et dorures Grand Siècle

Murakami à Versailles: rutilants bouddhas d'or et d'argent

L'art contemporain et Jeff Koons à Versailles

Xavier Veilhan, un carrosse violet immobilisé en pleine course à Versailles

 

Une moto habillée pour l'hiver, le retour du Power Flower

Porte-clé virus aux couleurs fluo à l'étal des marchés      

Icônes populaires et draps de bain à l'étal des marchés


 

Palagret

archéologie du quotidien

septembre 2010

 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires