5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 00:30


    Dissimulées par des paravents ou des caisses, certaines sculptures de Jeff Koons sont déjà en place au château de Versailles, une semaine avant le vernissage. Les touristes suivent l'enfilade des appartements royaux, éblouis par la profusion décorative. Tentures de velours, miroirs, boiseries dorées, tableaux et sculptures couvrent les murs et les plafonds dans un délire baroque.


plafond de la galerie des Glaces
au
château de Versailles

  Ils remarquent à peine les caisses qui trônent au milieu des salons royaux. Dans ces espaces visuellement saturés, les oeuvres cachées de l'artiste néo-pop ont un petit air minimaliste. Une sobriété toute provisoire.


Antichambre du Grand Couvert à Versailles
New Hoover convertible de Jeff Koons?



Salon des Nobles de la Reine, à Versailles
Socle pour une oeuvre de Jeff Koons


    Une fois les draps et les caisses enlevés, les oeuvres kitsches de l'américain se fondront à merveille dans le décor du Roi-Soleil.
    Le groin d'un cochon, accompagné de trois garçonnets, dépasse déjà d'un paravent de velours rouge.  Il s'agit de "Ushering in Banality" une oeuvre de 1988.


Groin d'un cochon dépassant du paravent
Ushering in Banality, oeuvre de Jeff Koons


    Dans la chambre de la Reine, c'est un bouquet de fleurs qu'on aperçoit, se détachant sur une tapisserie abondamment fleurie.


Bouquet de fleurs de Jeff Koons
Chambre de la Reine, château de Versailles


Chambre de la Reine, château de Versailles


    Dans la galerie des Glaces, les visiteurs contournent sans y penser l'immense cadre de fer qui va accueillir Moon. Hanging heart, le coeur suspendu, est déjà installé à la fin du parcours des appartements royaux. Il a un franc succès auprès des amoureux qui se font photographier dessous.




Hanging Heart, oeuvre de Jeff Koons
château de Versailles


   Pour l'instant, "Lobster" le homard rouge n'est pas encore suspendu dans le salon de Mars et "Rabbit" le lapin d'acier inoxydable est invisible.




Split-rocker, détail, Jeff Koons
Jardin de l'Orangerie du château de Versailles



    Dans le jardin de l'Orangerie Split-rocker, couvert de cent mille fleurs fraîches, frémit doucement dans le vent.


"Balloon flower" la fleur jaune de Jeff Koons
Cour d'honneur du château de Versailles


    A l'entrée du château, 
"Balloon flower" la fleur jaune est en harmonie avec les dorures des grilles neuves de la cour d'honneur.


"Balloon flower"  Jeff Koons
Cour d'honneur du château de Versailles
devant les bâches en trompe-l'oeil


    "Balloon flower", de la série Célébration, est en métal chromé mais se fait passer pour un ballon gonflable à la trompeuse légèreté. Les ailes du château se reflètent sur la surface parfaitement polie de la fleur.


voir:  Split-rocker dans les jardins de l'orangerie à Versailles
         Jeff Koons et l'art rigolo
`           Rabbit, ballon gonflable à la parade de Macy's
        Visite de l'atelier de Jeff Koons aux enchères
        Le projet de locomotive suspendue de Jeff Koons à L.A
        L'art contemporain et Jeff Koons à Versailles
       
Le bestiaire de Jeff Koons à Versailles
        Louis XIV et Jeff Koons en buste à Versailles

            Balloon flower (magenta) vendue aux enchères
            Balloon Flower (yellow) à Versailles



"Jeff Koons Versailles"
Du 10 septembre au 14 décembre 2008

Exposition prolongée jusqu'au 4 janvier 2009
à Versailles

voir le site de Jeff Koons à Versailles



Catherine-Alice Palagret

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires